En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 10 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 15 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 15 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 16 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 17 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 17 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 18 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 19 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 19 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 19 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 13 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 15 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 16 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 16 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 17 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 18 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 18 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 19 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 19 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 19 heures
13/11/2020 - 21:07
"Je ne suis pas un pourri"

Retrouvez l’entretien de Nicolas Sarkozy sur BFMTV après les rétractations de Ziad Takieddine

L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a accordé sa première interview à BFMTV ce vendredi soir après les nouvelles révélations de Ziad Takieddine sur le financement libyen présumé de la campagne présidentielle de 2007. Ziad Takieddine a retiré ses accusations à l'encontre de Nicolas Sarkozy, le dédouanant et a accusé le juge Tournaire d’avoir modifié ses propos. Nicolas Sarkozy a répondu aux questions de la journaliste Ruth Elkrief lors de cet entretien diffusé vendredi soir sur BFMTV.

Nicolas Sarkozy a exprimé sa "colère" et sa "stupéfaction" après le revirement de l'homme d'affaires franco-libanais. L’ancien chef de l'Etat se dit partagé entre "colère froide" et "stupéfaction".

"Je demande à chacun de ceux qui nous regardent, qu'ils aient voté pour moi ou pas, qu'ils m'aiment ou pa s: est-ce que c'est normal qu’un ancien président de la République soit traîné dans la boue, comme je le suis depuis huit ans, sur les seules déclarations d’un individu qui a menti? Je suis stupéfait: est-ce que la France est un État de droit?. Si c’est une série, on dirait que le scénario est invraisemblable. C’est inacceptable pour la France qu’on puisse se dire qu’un ancien chef de l’État est un corrompu. Ca fait huit ans que les déclarations de Ziad Takieddine sont prises au sérieux. C'est sur la base de ces déclarations qu'une instruction judiciaire est ouverte".

Ziad Takieddine avait accusé Nicolas Sarkozy d'avoir reçu, de sa part, "trois valises d'argent libyen", pour une somme totale de 5 millions d'euros. Il avait fait ces déclarations dans un entretien filmé et révélé par Mediapart en novembre 2016.

BFMTV et Paris Match ont relayé ce jeudi un nouvel entretien au cours duquel Ziad Takieddine dédouane entièrement Nicolas Sarkozy et dément formellement tout financement par Mouammar Kadhafi envers la campagne de Nicolas Sarkozy :

"Je le dis haut et fort, ce juge Tournaire a bien voulu tourner ça à sa manière et me faire dire des propos qui sont totalement contraires aux propos que j'ai dits (...): il n'y a pas eu de financement de campagne présidentielle de Sarkozy".

Nicolas Sarkozy sur BFMTV ce vendredi s’est interrogé sur la situation de Ziad Takieddine au regard de l’enquête en cours :

"J’espère qu’on va aller jusqu’au bout de l’enquête. Je ne comprends pas comment il a été possible qu’un homme condamné à cinq ans de prison puisse garder son passeport et quitter le territoire sans qu’on lui demande des comptes. Il a gardé son passeport, pourquoi les journalistes de Paris Match ont plus de facilité à rencontrer Ziad Takieddine que la justice française?".

Nicolas Sarkozy reste mobilisé et concentré pour son combat judiciaire pour la vérité :

"Après huit années d'enquête, on me sert des 'on-dit' de criminels. Toutes les recherches bancaires, fiscales, faites au Tchad, en Libye, en Suisse, ont abouti à zéro. (…) Je ne me plains pas, j’irai au bout pour démasquer ceux qui sont derrière ça. Mediapart, qui ont encouragé un faux témoin. Ces criminels libyens et ceux qui sont derrière ces manipulations. J’irai au bout pour prouver que j’ai dit la vérité. (…) Je sais maintenant qu’il ne suffit pas d’être innocent pour ne pas avoir d’ennuis. Ces épreuves, elles vous détruisent ou elles vous améliorent. Je suis combatif. Les Français doivent savoir que je ne suis pas un pourri. La vérité finit toujours pas triompher".

Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il ne souhaitait pas revenir sur le devant de la scène politique : .

"Il ne faut jamais souhaiter ou espérer le chaos. J'aime mon pays, sinon je ne l'aurais jamais servi comme je l'ai servi. (...) J’ai tourné la page, je suis très heureux comme cela. Je mène un combat pour la vérité et pour la justice.

Une "nouvelle bataille" n'aurait "aucun sens devant la douleur de la crise sanitaire", selon Nicolas Sarkozy.

A lire aussi : Financement libyen : derrière le revirement de Ziad Takieddine, les petits secrets d’une justice ultra politisée

Publié le 13/11/2020 - 21:07
Vu sur : BFMTV
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires