En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 9 min 8 sec
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 1 heure 42 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 3 heures 24 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 5 heures 46 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 6 heures 7 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 6 heures 31 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 7 heures 11 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 7 heures 32 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 8 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 1 heure 8 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 2 heures 54 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 4 heures 27 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 5 heures 57 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 6 heures 11 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 6 heures 34 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 6 heures 56 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 7 heures 29 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 7 heures 52 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 8 heures 21 min
27/05/2019 - 15:30
Les "joies" du direct

Violent échange entre Gilbert Collard et Daniel Cohn-Bendit lors de la soirée électorale sur TF1

La soirée électorale de TF1 ce dimanche dans le cadre des élections européennes a été marquée par de très vives tensions et par une joute verbale entre Daniel Cohn-Bendit et Gilbert Collard. Le député du Rassemblement National Gilbert Collard a invectivé Daniel Cohn-Bendit. Le député du RN n'a pas supporté que Daniel Cohn-Bendit ne soit pas présenté comme un soutien de La République en marche alors qu'il était annoncé comme un simple "grand témoin de la soirée électorale".  

Gilbert Collard a réclamé le départ de Daniel Cohn-Bendit du plateau. Le ton s'est rapidement envenimé entre les deux personnalités. Selon le député du Gard, Daniel Cohn-Bendit est "un représentant de La République en marche et il ne supporte pas qu'on lui dise". 

Les journalistes de TF1 ont tenté de calmer Gilbert Collard et Daniel Cohn-Bendit, mais ils étaient inarrêtables. Gilles Bouleau a même demandé aux techniciens de couper les micros des invités. 

Lors de cet échange, Daniel Cohn-Bendit a insulté Gilbert Collard : 

"Ignoble ordure. Connard". 

Gilbert Collard lui a alors répondu :

"Faux-cul. Sale traître. Traître à tes idées. [...] Ce vendu à Macron".

Après cette séquence d'une rare violence sur un plateau de télévision, lors d'une soirée électorale, le nom de Gilbert Collard a été l'un des mots les plus tweetés de la soirée. 

La réaction, la surprise et l'effarement de l'un des spectateurs présents sur le plateau de TF1 derrière Gilbert Collard a également fasciné les internautes.  

Anne-Claire Coudray a évoqué cet incident lors de la fin de la soirée électorale : 

"toutes nos excuses pour ces insultes que vous avez entendues sur ce plateau, merci beaucoup à ceux qui ont accepté de jouer le jeu démocratique et de débattre de ces résultats".

Cette émission présentée par Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau sur TF1 a attiré en moyenne 5,6 millions de téléspectateurs, avec 25% de part d'audience.

Publié le 27/05/2019 - 15:30
Vu sur : Huffington Post
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 29/05/2019 - 17:05
Ceux qui apparaissent du côté de Cohn-Bendit
sont ceux qui militent pour la disparition du pays traditionnel. Le schleu a deux puissantes armes idéologiques : l'Europe qui la disséminera dans le mélange des populations et l'écologie qui la transformera en solution buvable. Nous le verrons donc sur ces deux fronts. Déjà, certains aînés se rappellent avec agacement ses quotidiennes et hégémoniques hurlades de 68 dans tous les micros de nos médias gauchisants. On n'entendait que lui, paraît-il. On s'est souvent alors demandé pourquoi s'intéresse-t-il autant à la France ? Un ministre de l'Intérieur avait en son temps donné la réponse : comme tous les « vrais » Allemands revanchards il revient faire sa guerre en France tous les 30 ans.
tubixray
- 29/05/2019 - 12:28
TF1 et la pensée unique
Merci à Mme Coudray et M. Bouleau d'avoir ainsi mis en évidence leur appartenance politique ... pour ceux qui avaient encore des doutes.
Leur JT s'est transformé en télé poubelle; seul JP Pernaut semble encore en mesure d'informer dignement sur cette chaine.
Ils ont concouru à l'élection d'E. Macron et semblent tout à fait disposés à renouveler leur exploit.
Connaissant l'idéologie de France télévision il ne nous reste plus de Cnews (mieux?) ou RT France.
MIMINE 95
- 28/05/2019 - 18:13
On sait au moins de quel bord sont les perroquets de Bouyghes !
l'échange a débuté après que G Collard ait fait remarquer qu'il y avait une disparité de représentation dans le débat puisque D Cohn Bendit aurait du être considéré comme un représentant de la république en marche . Il ajoutera " daniel aura l'honnêteté de le reconnaitre"
La présentatrice présente alors Cohn Bendit comme un "grand témoin de l'émission"(témoin de quoi ... je me le demande !) et Collard lui répondra alors: qu'elle a 2 représentants de la république en marche autour de la table . Cohn Bendit répond alors à Collard : "qu'est ce que ça peut te foutre" et Collard réplique "tu es de trop, tu es de trop" . Cohn bendit se lève, fait mine de partir en disant "ah bon, alors je m'en vais, c'est ça le FN". Il revient et.... l'échange vire à la bataille rangée.
"les vielles guenilles, faux culs de la politique, ceux qui ont dit que les élections sont des pièges à CONS ! "(Collard) - "ignobles ordures , CONNARD" (cohn bendit ). Alors que Cohn Bendit et Collard s'insultent à qui mieux mieux.. le présentateur répète "Monsieur Collard Monsieur Collard M..... vous n'êtes pas autorisé à insulter quiconque sur ce plateau". Sans aucun doute, seul Dany le "rouge" en avait le droit