En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 4 heures 52 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 6 heures 30 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 9 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 10 heures 18 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 11 heures 25 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 12 heures 29 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 13 heures 22 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 13 heures 46 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 14 heures 26 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 14 heures 50 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 5 heures 23 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 7 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 11 heures 4 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 11 heures 40 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 13 heures 9 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 13 heures 36 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 14 heures 20 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 14 heures 51 min
11/09/2016 - 10:58
Bizutage

Vanessa Burggraf se fait piéger par Jean-Luc Mélenchon sur le plateau d'On n'est pas couché

C'était le premier prime de Vanessa Burggraf, la nouvelle chroniqueuse d'On n'est pas couché. Première leçon : elle n'aime pas beaucoup Jean-Luc Mélenchon.

Vanessa Burggraf a pris la place de Léa Salamé aux côtés de Yann Moix depuis la rentrée, pour interroger les invités politiques ou autres qui défilent chaque samedi sur nos écrans. Pour le premier prime de cette rentrée, Laurent Ruquier avait invité Jean-Luc Mélenchon. Et ce dernier n'était pas venu faire de la figuration : il s'en est pris rapidement à la journaliste, sans prendre de pincettes.

"Vous avez l'air d'aussi mal connaître la politique que tout le reste". 

La journaliste lui a reproché son agressivité envers les médias, rappelant le rôle de "contre-pouvoir" que jouaient les journalistes. Mais fait étonnant, elle a été huée par le public de l'émission, apparemment acquis à la cause du candidat d'extrême-gauche. Et a semblé assez débordée par la verve de Jean-Luc Mélenchon, qui ne lui laissait qu'à peine le temps de s'exprimer.

Excédée par l'agressivité du public et du candidat, elle s'est moquée du stratagème du député européen : 

"C'est insupportable. Vous mettez du public derrière vous qui vous applaudit à chaque fois. C'est comme si moi je mettais un public fan de Vanessa Burggraf."

 
Publié le 11/09/2016 - 10:58
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Carl Van Eduine
- 12/09/2016 - 20:08
La télé, ou les tambours du pouvoir
Bien sûr que la télé est un contre-pouvoir. Mais au sens de Guitry : tellement contre-pouvoir qu'elle s'adosse contre le pouvoir au point de s'y confondre puis de s'y fondre. Méprisante envers le bas peuple, celui des chômeurs, des petits blancs, des musulmans « normaux », de tous les déclassés sociaux opposés à la modernisation, et à la mondialisation, car si ces deux choses « heureuses » ont permis une croissance économique réelle, celle-ci s'est faite au profit des 1% de prédateurs qui mobilisent près de 50 % de la richesse mondiale, et à leur détriment à eux. Mais pas au détriment du monde politique et de ses féaux mentalement corrompus . Alors quand ce petit peuple normalement interdit de parole _ car anti-Europe, anti-LGBT, anti-libéral, anti-social, banlieusard, catholique, communautaire, ducon-la-tristesse, français, identitaire, petit-bourgeois, provincial, sans parti, raciste, sexiste, xénophobe etc._ peut s'exprimer, il snobe ces valets. Des valets qui ne sont contre-pouvoirs que face aux opposants, et qui se révèlent ce qu'ils sont, des penseurs d'opérette qui raisonnent comme seuls résonnent les tambours du pouvoir. A la baguette, au pas. Sans âme, ni génie ni talent.
Donaly
- 12/09/2016 - 10:04
Erreur de casting
Persifleuse et désagréable, Vanessa Burggraf est déjà devenue détestable. En si peu de temps c'est une sorte de record et l'on peut supposer que sa présence dans l'émission est davantage due au copinage qu'à ses qualités.
Seul point positif : elle rend Yann Moix fort sympathique !
cloette
- 12/09/2016 - 09:09
Qui les supporte encore ?
Ces médias ne sont plus des contre-pouvoirs , ils se prennent pour le pouvoir . Sont ils le pouvoir ? C'est la question . ( pas sûr )