En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 5 heures 4 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 44 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 7 heures 51 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 29 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 10 heures 49 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 30 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 4 heures 48 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 5 heures 55 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 19 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 9 heures 52 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 42 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 11 heures 2 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 11 heures 55 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 12 heures 53 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 37 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 14 min
© Flickr
© Flickr
Le Nettoyeur

François Hollande enterre le prélèvement à la source... tant mieux

Publié le 01 février 2014
Après les Assises de la fiscalité des entreprises mercredi, Matignon installe ce vendredi matin le groupe de travail chargé de réfléchir à une remise à plat de la fiscalité des ménages.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après les Assises de la fiscalité des entreprises mercredi, Matignon installe ce vendredi matin le groupe de travail chargé de réfléchir à une remise à plat de la fiscalité des ménages.

Une des promesses de campagne de François Hollande était le prélèvement des impôts à la source. Certains espéraient que cette promesse pourrait être appliquée. Aujourd'hui, le gouvernement l'a enterrée. 

Il semble qu'avec son virage social-libéral, François Hollande a décidé de piquer les idées de la droite... Surtout les mauvaises idées. Avec la baisse de la dépense et la fusion des régions, le prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source est typique de ce que j'appelle “les fausses bonnes idées des réformateurs.”

Kézako ? Les “réformateurs” c'est le nom que j'ai inventé pour ceux, le plus souvent à droite (mais pas que), qui n'ont qu'un seul mot à la bouche : “réformer.” Il faut réformer la France, le problème de la France c'est qu'elle est irréformable, etc. Et bien sûr, “tout le monde sait” quelles sont les réformes à faire. Ces “réformateurs” sont souvent appelés “libéraux” par les non-réformateurs, mais les réformateurs, s'ils prennent parfois ce nom, n'y tiennent pas trop : et c'est normal ; en fait, leurs idées ne sont que rarement libérales. A la place, ils ont souvent des mots comme “compétitivité” à la bouche et pensent que le marché et les entreprises, c'est la même chose. Bref : vous voyez le genre.

Donc, une des marottes des réformateurs, c'est le prélèvement à la source. Pourquoi ? Parce que c'est plus “simple”! (Ah.)

Mais aussi (et ça fait frétiller le réformateur) parce que ça permettrait de supprimer des postes de fonctionnaires. En effet, avec le prélèvement à la source, ce n'est plus aux fonctionnaires de contrôler le revenu des individus, c'est à leurs employeurs. Ca coûterait beaucoup moins cher de prélever l'impôt. Et puis on pourrait “dégraisser” Bercy.

Quel est le problème ?

Le problème, c'est que c'est vraiment regarder le problème de la fiscalité par le plus petit bout de la lorgnette. Un réformateur, vous lui dites que ça supprime un poste de fonctionnaire, il vous nationalise tout un secteur.

Voilà la chose qu'il ne faut pas dire, mais qui est vraie : il faut que l'impôt fasse mal.

La France finance un Etat proprement gargantuesque. Une raison à ne pas sous-estimer pour laquelle c'est possible est que l'Etat est très doué à rendre l'impôt inodore et incolore, de manière à ce que le contribuable qui finance cette redistribution ne se rebelle pas. La France est le pays qui a inventé la TVA. La France est également le pays où les charges sur les salaires sont les plus élevées - et qu'est-ce que les charges sinon un impôt sur le revenu prélevé à la source ?

Et on voit là tout le problème ! Les salariés n'ont pas l'impression que les charges qu'ils payent viennent de leur poche. J'admets volontiers que je ne peux pas le démontrer, mais je suis persuadé que si on versait aux salariés toute leur rémunération (ce qui est plus encore que le salaire “brut”) et qu'on intégrait les charges dans l'impôt sur le revenu, il y aurait une révolte fiscale en France du jour au lendemain. Les gens se rendraient enfin compte de ce qu'ils payent, et pour quoi.

Cette idée de retenue à la source est vraiment contre-productive et un exemple typique des fausses bonnes idées des réformateurs.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jim63
- 04/02/2014 - 22:53
le dernier
cette article est digne d un élevé de troisième
gvans
- 03/02/2014 - 06:39
OUI cela diminuera le chomage enplus
Il faut l'annoncer l'année N-2 par exemple en 2014
L'année N-1 ( 2015) prélèvements normaux (revenus de N-2 donc de 2014)
L' année N (2016) prélèvements sur les revenus de l'année N donc à la source.

Résultat l'année N-2 ( en 2014) vous savez que sur les revenus de l'année prochaine (N-1 soit 2015 ) vous ne paierez pas d'IRPP,, tous ceux qui le peuvent travaillerons au maximum car tout sera bénéfice.
Et ensuite l'habitude de travailler au max sera en partie reconduite

L'Etat aura chaque année ses revenus normaux on "sautera" une année c 'est tout.
christophe44
- 02/02/2014 - 17:08
Faux et irréfléchi
Le prélèvement à la source aurait dû être mis en place de puis bien des dizaines d'années comme c'est le cas dans la plupart des pays fiscalement optimaux.
D'une part il permet certes, de rendre les contrôleurs plus efficaces puisqu'ils n'auront plus 37 millions de foyers fiscaux (+-) à contrôler mais 3.5 millions d'entreprises!
Ce qui n’entraînera pas de destructions postes mais une meilleure récolte de l'impôt voire un endiguement significatif de la fraude fiscale puisque les contrôleurs pourraient se concentrer sur les vrais fraudeurs en valeur: les grandes entreprises. Au lieu de s'acharner sur les petits et moyens ménages.
Enfin, contrairement à ce qui est écrit dans l'article, le prélèvement à la source permettrait une plus grande lisibilité de l'impôt (tous les PO serait listés sur les bulletins de salaire) et donc prélevés immédiatement et là, les ménages se rendraient réellement compte du poids de l'impôt sur leurs revenus (comment peut-on affirmer le contraire?!).
Dernier petit point: le côté pratique: plus de mauvaise surprise à n+1, on paye ce que l'on doit et l'on aura peut-être même droit à une restitution à la fin de l'année fiscale!