En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

05.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 14 min 26 sec
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 1 heure 9 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 3 heures 2 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 3 heures 40 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 3 heures 59 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 14 heures 8 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 18 heures 11 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 30 min 18 sec
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 1 heure 38 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 2 heures 16 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 3 heures 42 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 13 heures 56 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 14 heures 56 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 19 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 21 heures 4 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 22 heures 27 min
© Reuters
© Reuters
Le Nettoyeur

Le Japon continue de sauver le monde, l'Europe commence à s'en rendre compte... et la France ?

Publié le 08 novembre 2013
Alors qu'elle aurait pu faire une relance ambitieuse, la France a l'économie la plus médiocre de l'Europe.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'elle aurait pu faire une relance ambitieuse, la France a l'économie la plus médiocre de l'Europe.

"Il y a un pacte vingt fois séculaire entre la grandeur de la France et la liberté du monde”, a dit Charles de Gaulle à Londres, au moment où la France était au plus bas, où son étrange défaite avait donné l'Europe à l'ogre hitlérien. Aujourd'hui, l'enjeu de la crise économique mondiale est bien entendu beaucoup moins dramatique que la Seconde guerre mondiale, mais le silence français reste assourdissant.

Que peut-on faire ?

Trois événements cette semaine nous indiquent, de manière différente, le chemin à suivre.

Le premier est la sortie de nouveaux chiffres économiques du Japon. Comme je l'ai expliqué dans deux chroniques précédentes, le Japon est entrain de lancer une expérience économique à grande échelle qui peut offrir une porte de sortie à la crise.

Les premiers signes sont déjà encourageants et les derniers signes le sont encore plus. Les chiffres de production des services, sortis il y a deux jours, sont à leur niveau le plus élevé. Les chiffres de la vente au détail et de la production industrielle, sortis il y a six jours, sont également au vert. Bref, l'économie du Japon est dans une vraie relance. L'”Abenomics”, mélange de relance monétaire, fiscale et de réformes structurelles, s'affiche de plus en plus comme un succès, un succès qui peut être renouvelé aux Etats-Unis et en Europe.

Et certains en Europe s'en rendent compte. A la surprise des observateurs, cette semaine la Banque centrale européenne a baissé un de ses taux directeurs. C'est trop peu trop tard : la zone euro reste bloquée dans une spirale de déflation et de chômage de masse. Mais on imagine que les résultats de l'Abenomics ont influencé Mario Draghi dans sa décision.

Ce qui laisse le cas de la France. L'actu économique de la journée est la baisse de la “note” de la France par une agence de notation. C'est un non-événement : les notes des agences de notation n'ont absolument aucun intérêt ni aucune importance.

Mais cette actualité pose la question du leadership économique et politique de la France en Europe. La France a l'économie la plus médiocre de l'Europe, alors qu'elle aurait pu faire une relance ambitieuse. Mais surtout, la France ne met pas en place de vision économique pour l'Europe.

La seule voix qui offre une vision économique pour l'Europe est celle de l'Allemagne. Et la vision de l'Allemagne, c'est l'anti-Abenomics : l'austérité fiscale et monétaire comme sortie de la crise. Cette vision était peut être défendable il y a 3 ans, mais aujourd'hui les conséquences sont claires. La zone euro est la zone économique mondiale qui a eu la sortie de crise la plus médiocre ; au Japon, l'Abenomics marche.

Mais les évolutions politiques ne se font pas par magie. Qui d'autre que la France peut porter une vision de relance économique alternative à celle de l'Allemagne ? Qui d'autre a à la fois l'histoire, la légitimité et le poids au sein de la zone euro ?

Aujourd'hui, la France n'est pas grande. Et le monde entier en est plus pauvre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
zelectron
- 11/11/2013 - 23:36
Mesure drastique !
et si la France commençait par de défaire d'un million de fonctionnaires sur cinq ans ?
laïcité
- 11/11/2013 - 17:52
Mr Gobry, vous racontez vraiment n'importe quoi
Le Japon est surendetté, c'est le pays qui, avec les Etats Unis fait marcher à tout-va la planche à billets. Créer à tout-va de la nouvelle monnaie fiduciaire à partir de rien n'a jamais résolu une crise de surendettement. De plus les pays qui pratiquent la politique des faux-monnayeurs (Etats Unis, Angleterre, Europe, Chine et Japon ) se comportent comme des voleurs vis à vis des autres pays puisqu'ils achètent des biens bien réels avec de la monnaie qui devient de plus en plus de la monnaie de singe !...Tout cela finira très mal, il ne peut en être autrement. Après l'effondrement financier mondial, le monde repartira sur de nouvelles bases et il sera très difficile et même interdit de manipuler sa monnaie en en créant de la fausse, la monnaie sera à nouveau rattachée à l'OR, chose qui n'aurait jamais dû être abandonné. C'est le félon Nixon qui est à l'origine de tout ce désastre annoncé. La politique de faux-monnayeur, style Ben Bernanke de la FED, ce sera du passé !
un_lecteur
- 09/11/2013 - 08:06
@naejnael
Bien sur.
Par exemple le ministre français dont ferry parlait des actions pedophiles au Maroc, les USA savent et ont certainement un dossier sur lui.
Les USA devaient aussi tout savoir des comptes planqués de cahuzac.
Il doit il y en avoir un paquet comme cela.
De quoi en obliger beaucoup à obéir aux ordres sous la menace de rendre public leurs saloperies.