En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 13 min 6 sec
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 55 min 5 sec
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 2 heures 3 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 2 heures 41 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 4 heures 7 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 14 heures 21 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 15 heures 20 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 20 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 21 heures 29 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 39 min 13 sec
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 3 heures 27 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 4 heures 5 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 4 heures 23 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 14 heures 33 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 18 heures 36 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 20 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 21 heures 50 min
Le Nettoyeur

Aides à la presse : l'Etat français rackette 60 millions pour les incinérer dans un secteur sans avenir

Publié le 20 septembre 2013
Google et l'Association de la presse d'information politique et générale (AIPG) ont lancé hier le fonds pour l'innovation numérique de la presse, doté de 60 millions d'euros.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Google et l'Association de la presse d'information politique et générale (AIPG) ont lancé hier le fonds pour l'innovation numérique de la presse, doté de 60 millions d'euros.

Cette semaine a été lancé le fonds Google "pour l'innovation numérique dans la presse." Google va donner 60 millions d'euros à la presse pour... pourquoi au fait ?

Pour comprendre, il faudrait plutôt se plonger dans Le Parrain ou Les Sopranos... Ce type à la mine patibulaire, peut-être accompagné d'un gros bras, qui vient vous expliquer que vous êtes sur son territoire - Ah bon ? - et que donc vous devez lui payer quelque chose chaque mois et que sinon il vous fracassera les rotules. Plutôt que de vous faire fracasser les rotules, vous payez.

Il y a quelques mois, Google a fait l'objet d'une campagne dans la presse. Pas très difficile à faire, vu que cette campagne était organisée par la presse. En effet, la presse n'aime pas Google, parce que la presse croit que Google prend trop de valeur dans l'écosystème internet, et ce même si Google permet à des millions d'internautes de lire la presse et envoie ces visiteurs sur les sites de presse, ce qui permet à la presse de gagner de l'argent.

Cette campagne de presse a été relayée par l'Etat, à moins que la presse n'ait relayé la campagne de l'Etat, qui n'aime pas non plus Google. L'Etat n'aime pas Google parce que l'Etat trouve que Google ne paie pas assez d'impôt. Et de toute manière, Google, c'est une entreprise. Une grosse entreprise. Une grosse entreprise étrangère. Une grosse entreprise étrangère américaine. Rien de bon là-dedans.

Donc Google a préféré cracher au bassinet pour acheter la paix, victime d'une opération de harcèlement organisée de conserve par la presse (qui n'aime pas Google parce que Google lui envoie des visiteurs ce qui lui fait gagner de l'argent) et par l'Etat (qui n'aime pas Google parce que Google produit un service qui facilite la vie de ses citoyens).

Google a donc lâché 60 millions pour avoir la paix. Ces 60 millions iront dans un fonds “pour l'innovation numérique dans la presse” afin de cacher qu'il s'agit tout simplement d'un produit d'extorsion à verser dans le seau percé la presse papier française, qui est un secteur mourant et condamné à moyen terme.

(On dira que c'est très bien que l'Etat fasse payer Google parce que Google ne paye pas d'impôts. Mais si Google ne paye pas d'impôts, c'est parce que la loi l'autorise,  et qui écrit la loi?)

L'Etat s'est gargarisé des 60 millions qu'il a extorqué à Google, montrant ça comme une grande victoire de la France, alors que ces 60 millions sont précisément la raison pour laquelle Google a investi des centaines de millions en Grande-Bretagne et en Irlande plutôt qu'en France.

Quelle triste histoire que celle-là, et si française.

On a tout : la démonisation de l'étranger et du novateur, qui sont forcément le mal.

L'Etat qui se présente comme garant de l'intérêt général mais n'est en fait que l'instrument d'intérêts particuliers.

La violence politique, au mépris de l'état de droit.

La collusion incestueuse entre la presse et l'Etat.

La ponction du secteur d'avenir pour subventionner celui du passé.

Et le tout en criant Cocorico.

Pendant ce temps-là, en France, des entrepreneurs travaillent à créer de vraies innovations, comme Criteo, qui prépare son introduction en Bourse, startup française devenue un géant mondial de la publicité en ligne. Plutôt que d'aider les Google de demain, le gouvernement rackette ceux d'hier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Bo2703
- 22/09/2013 - 07:27
Ni racket ni logique
Posons la question autrement. Pourquoi Google ferait des millions avec la production journalistique sans rien payer? Certes Google ne fait qu'utiliser la bêtise des groupes de presse, c'est à dire leur méconnaissance d'Internet. La presse à loupé le virage des radios libres et des télévision locales, elle essaye de ne pas le faire avec internet. Si demain toute la presse refuse d'informer Google en mettant en ligne sa matière première. Gratuitement... Google. Sera obligé de payer. Google a donc donné 60 millions, une goute d'eau, pour gruger les groupes de presse et l'Etat, qu'on ont rien vu venir...
Hermodore
- 21/09/2013 - 10:13
@ laurentso
Presse libre?
Vous savez combien les contribuables doivent verser chaque année à des feuilles de chous délabrées comme l'Humanité (5 M€), le Monde (17 M€), etc. des dizaines de millions. On appelle ça des "subventions"...
Benvoyons
- 21/09/2013 - 10:02
laurentso - 20/09/2013 - 23:15 Alors tu n'utilises pas QWANT?
Tu es un mauvais Français.