En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Vers une nouvelle grande vague de froid sibérien sur la France ?

03.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

04.

Gilets jaunes et trumpistes enragés : clones, cousins ou frères ennemis ?

05.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

06.

Vers un 3ème confinement ? Ce que l’on sait désormais de leur bilan avantages / inconvénients

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

03.

Il donne un coup de boule au principal de son collège. Ouf il ne l’a pas décapité…

04.

Vers un 3ème confinement ? Ce que l’on sait désormais de leur bilan avantages / inconvénients

05.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

06.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 3 jours 11 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 jours 16 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 jours 17 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 3 jours 18 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 3 jours 18 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 3 jours 19 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 3 jours 19 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 3 jours 20 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 3 jours 20 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 3 jours 21 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 jours 14 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 jours 16 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 3 jours 17 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 3 jours 18 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 3 jours 19 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 3 jours 19 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 3 jours 20 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 3 jours 20 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 3 jours 21 heures
© Reuters
© Reuters
Atlantico Lettres

George Steiner, maître de l'uppercut verbal et ennemi du fascisme de la vulgarité

Publié le 23 mai 2013
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité romanesque. Aujourd’hui, retour sur la réédition d’une partie de l’œuvre de Steiner, une belle façon de converser avec lui.
Bernard Morlino
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Écrivain et journaliste. Dernier ouvrage paru : “Éloge du dégoût” au Rocher. Il écrit pour Servicelitteraire.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité romanesque. Aujourd’hui, retour sur la réédition d’une partie de l’œuvre de Steiner, une belle façon de converser avec lui.

1200 pages d’intelligence pour 25 €. Ce n’est pas cher surtout quand on songe au salaire astronomique des footballeurs qui n’ont pas 1% du talent de Steiner. Des ouvertures lumineuses, il y en a plein le Quarto que lui consacre Gallimard. À propos de football, Steiner a déclaré qu’au hit-parade de l’orgueil national, Beckham dépassait Shakespeare, Darwin et Newton, tout simplement parce qu’il donnait de la joie aux fans devant la télévision. Et lorsque Maradona a crié « C’est la main de Dieu ! », George Steiner déclara que l’Argentin était le plus grand métaphysicien du siècle car “el Pibe de Oro” fit preuve d’humour et de théologie. Tout ça décrit parfaitement l’esprit de l’essayiste qui pose un regard périphérique sur l’existence, ne frappant pas d’ostracisme une actualité qui a priori n’entre pas dans son œuvre. Au fond de lui, George Steiner sait très bien que la grande musique et un grand texte procurent encore plus de joie qu’un but, mais les gens ne le savent pas car ils sont abrutis par le déferlement médiatique de la médiocrité. « Tu ne seras pas celui qui écrit la lettre, tu seras le facteur. » Cette phrase de Pouchkine convient à George Steiner qui ne s’empêche pas pour autant de noircir du papier. La preuve, ce pavé publié sous la direction de Pierre-Emmanuel Dauzat, l’un des meilleurs exégètes de Steiner qui dérange l’intelligentsia hostile aux esprits indépendants. Il faut savoir que le petit George Steiner a entendu les discours d’Hitler retransmis à la TSF. « Mon père savait ce qui allait arriver. » Cette période de sa vie est évoquée dans “Errata” (1997), son autobiographie étincelante si loin de la logorrhée des maîtres-penseurs du Tout-Paris qu’il dérange tant. Il suffit de lire l’épisode de son dépucelage pour se rendre compte que George Steiner est un vrai vivant et non pas une vedette de l’édition qui se prend au sérieux.

Né à Paris, le 23 avril 1929, de parents juifs viennois qui avaient la passion de l’esprit, George Steiner a accompli des études secondaires classiques en français avant d’aller aux États-Unis. Comment doit-on présenter l’ubiquiste ? Comme il écrit en anglais, est-il un écrivain anglo-franco-américain ? Le polyglotte qui parle de surcroît allemand n’est-il qu’un spécialiste de littérature comparée et de la traduction ? Disons que l’essayiste, critique littéraire, philosophe, professeur cofondateur du Churchill College de Cambridge est un citoyen du monde qui déteste le nationalisme. Steiner se demande tout le temps pourquoi la haute culture n’a pas empêché la barbarie ? Ce constat nous impose la plus grande vigilance. “Dans le château de Barbe-Bleu” (1971), Steiner souligne que les périodes les plus productives de la culture européenne se sont terminées par des désastres. Dupe de rien et surtout pas de la gloire, il s’amuse à dire qu’on se souviendra peut-être de lui à Cambridge parce qu’il a installé une machine à café dans la salle des professeurs et une laverie automatique dans chaque résidence universitaire. Steiner n’est pas un artiste du langage qui donne une œuvre romanesque. Il n’en demeure pas moins un créateur de textes qui nourrissent bien plus que la littérature de divertissement. D’aucuns ont reproché à Steiner d’aimer lire “Les Deux Étendards” de Lucien Rebatet. « La grande littérature est souvent de droite, dit-il. Je continue de préférer Céline à Aragon ». Encore un uppercut verbal asséné aux simples carriéristes qui n’ont pas encore compris qu’on écrit d’abord avec des mots. S’il partait sur une île déserte, Steiner emporterait un dictionnaire, la Bible – livre « inimaginable » – et peut-être un ouvrage avec des parties d’échecs. George Steiner ne veut pas avoir de disciples. Simplement des amis qui suivent leur propre voix.   

A lire : Œuvres, de George Steiner, Quarto/Gallimard, 1209 p., 25 €.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Éric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc . Pour vous y abonner, cliquez sur ce lien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ilmryn
- 25/05/2013 - 14:15
Kamoulox
Amphigourique condescendant et prétentieux.
.
Qu'il y aie des choses intéressantes c'est indéniable mais là ou d'autre auteurs ont la pensée incisive et l'art des mots juste, Steiner passe bien trop de temps à étaler des références comme si une longue liste de citations remplaçait avantageusement un véritable trait de génie.
.
L'or des singes...
gladio
- 24/05/2013 - 07:51
Eh bien moi comme jeune journaliste
je lui ai demandé en 1981, lors d'un déjeuner, si son livre du moment, qui prétendait réveiller Hitler retrouvé dans la jungle d'Amazonie, n'était pas une façon de souffler sur un tas de cendres pour raviver les braises. Il m'a fait passer explicitement pour un fasciste auprès de ma rédaction, j'ai eu grand mal à m'en relever.
Voilà pour l'honnêteté.
VV1792
- 23/05/2013 - 22:46
Bof
Il en cours les rues des ubiquistes, blases par la culture parce qu'elle peut qd meme mener a la barbarie et qu' il vaut mieux se reposer sur du basique.. Mes aieux n' ont pas eu besoinde de devenir citoyens du monde, comme ils se nomment tous, pour le savoir.. Pretentieux, propagandiste de la destruction des diversites nationales, ethniques et culturelles, voila la litterature qui aura le monopole tres bientot...Steiner, bien sur propagateur de l' invasion anglo saxonne ( oh la pamoison devant sa periode Cambridge..)n' en est qu' un representant parmi les milliers qui monopolisent la soi-disant litterature..
Pour tenter de tout et mieux comprendre, plongez-vous dans Balzac ou Dostoievski. Cela fera gagner du temps...
Quant au titre, on ne saisit pas ce que vient y faire le fascisme...
Montjoie!