En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

05.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

Johnny, ta gueule !

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 2 min 1 sec
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 56 min 55 sec
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 2 heures 49 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 3 heures 28 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 3 heures 46 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 13 heures 56 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 17 heures 59 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 20 heures 19 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 17 min 53 sec
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 1 heure 26 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 2 heures 4 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 3 heures 30 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 13 heures 44 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 14 heures 43 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 19 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 20 heures 52 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 22 heures 14 min
© Reuters
© Reuters
Le nettoyeur

Depuis cette semaine, il y a deux monnaies dans la zone euro : un euro chypriote et un euro européen

Publié le 04 avril 2013
L'euro comme monnaie unique n'existe plus. Il y a en effet un euro chypriote et un euro européen qui n'ont pas la même utilité et donc pas la même valeur, c'est un fait.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'euro comme monnaie unique n'existe plus. Il y a en effet un euro chypriote et un euro européen qui n'ont pas la même utilité et donc pas la même valeur, c'est un fait.

Lorsque les historiens voudront dater la fin de l'euro, la date du 27 mars 2013 sera probablement celle qu'ils retiendront. C'était la date de la mise en place des contrôles de capitaux pour protéger les banques chypriotes de la fuite des capitaux de l'île. A l'heure actuelle, et tant que ces contrôles sont en place, il y a deux euros.

Les commentaires sur le “deal” chypriote se sont concentrés sur l'injustice profonde du deal, qui garantit de plonger l'île dans une dépression économique permanente. Mais l'effet le plus important du deal aura été de mettre fin à la zone euro comme zone monétaire unique.

Explication.

Le mieux est de prendre un exemple : vous êtes une PME chypriote, vous avez des euros sur un compte en Chypre, et vous devez régler vos fournisseurs en Allemagne. Vous ne pouvez pas sortir plus de 5000 euros de Chypre sans l'accord de la banque centrale. Mais mettons que vous avez aussi un compte à la BNP à Paris. Vous pouvez utiliser ces euros français pour acheter en Allemagne sans problème, contrairement à vos euros chypriotes. Par définition, une monnaie unique peut s'utiliser également dans tous les endroits de la zone. Il serait absurde qu'un dollar texan ne puisse pas être utilisé en Californie ou vice versa. Si on ne peut pas faire la même chose avec un euro chypriote qu'avec un euro européen, il y a deux monnaies.

Maintenant, imaginons que vous n'ayez pas d'argent en dehors de Chypre, mais que moi Français je vous appelle. Pour pouvoir payer votre fournisseur, je peux échanger vos euros chypriotes contre mes euros européens. Mais si je dois me retrouver avec des euros chypriotes, je prends un risque. J'ai un coût. J'aurai du mal à les sortir. Je pourrai peut être me les faire taxer. Donc je ne vais pas vous échanger des euros chypriotes contre des euros européens à parité. On va faire un prix. Mettons 5000 euros chypriotes contre 4000 euros européens.

Vous voyez très bien ce qui se passe : il y a entre l'euro chypriote et l'euro européen la même relation qu'entre l'euro et le dollar ou le dollar et le yen. Il y a un taux de change, un marché, et je dois changer ma monnaie pour acheter en dehors de ma zone monétaire. Peu importe que ces transactions soient interdites : les fuites clandestines de capitaux et marchés souterrains de devises sont aussi vieux que les lois qui les empêchent. Au Venezuela, il y a un taux de change officiel entre le bolivar et l'euro, mais vous pouvez acheter des bolivars pour moins cher dans la rue. En droit, un euro vaut un euro partout. En fait, il y a un euro chypriote et un euro européen, qui n'ont pas la même utilité et donc pas la même valeur.

On rétorquera peut être que les contrôles de capitaux à Chypre ne sont que temporaires. Je ne parierai pas là-dessus. Ces contrôles sont nécessaires parce que s'ils étaient levés tout l'argent fuirait Chypre et l'Europe refuserait de les remplacer. Est-ce que ça sera moins vrai dans 3 mois ? Dans 3 ans ?

Et quand bien même : ça ne change pas qu'en attendant, il y a, à l'heure où j'écris ces lignes, deux euros.

Et surtout, la boîte de Pandore a été ouverte. Quelle est la probabilité qu'un autre pays de la zone euro se trouve un jour dans la même situation que Chypre ? Très faible, assurément. Mais pas nulle. Assurément. Un euro dans une banque portugaise est donc un euro auquel est associée une certaine probabilité supérieure à zéro qu'il deviendra un euro portugais plus faible que l'euro européen. Idem avec un euro italien, un euro irlandais...et un euro français. C'est pour ça qu'on constate une fuite des capitaux de la périphérie européenne vers l'Allemagne (un euro allemand valant plus, ipso facto, qu'un euro portugais), fuite autoréalisatrice qui accentue les disparités économiques, et donc les fissures, dans la zone euro.

Aux Etats-Unis, l'état de Californie est surendetté. Ça pose énormément de problèmes, mais un problème qui n'est aucunement posé est que des gens songeraient à sortir leurs dollars de banques californiennes pour les placer dans des banques texanes, ou au Canada. La Californie arrivera ou n'arrivera pas à rembourser ses dettes, mais personne ne songe que ça puisse remettre en question l'existence du dollar, ou la garantie des dépôts en dollars dans les banques californiennes. Dans la zone euro, la situation est différente.

Nous vivons à une époque intéressante.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Euro, crise, zone euro, Chypre
Thématiques :
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gdv
- 01/04/2013 - 18:55
Revenir aux billets de Monopoly ?
En Suisse, il y a trois langues et trois cultures et cela fonctionne...
Regardez les US, croyez vous qu'il y ait une unité entre les états qui les composent en dehors du sentiment d'appartenir à un même pays.
De toutes les façons, personne ne veut plus revenir à sa monnaie nationale pour se faire escroquer en douceur par l'inflation et la dévaluation, même la Grèce et Chypre font le choix de l'Euro alors qu'ils pouvaient parfaitement en sortir...vos billets de Monopoly vous pouvez vous les garder.
cappucino
- 30/03/2013 - 19:32
L'Euro n'a jamais été qu'ECU fiduciarisé.
L'European Currency Unit, procédant du même principe de change mais matérialisé.
Mani
- 29/03/2013 - 21:03
Il y a deux euros ?
Ok, admettons, super. Et ?