En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 4 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
© Reuters
© Reuters
Le nettoyeur

Depuis cette semaine, il y a deux monnaies dans la zone euro : un euro chypriote et un euro européen

Publié le 04 avril 2013
L'euro comme monnaie unique n'existe plus. Il y a en effet un euro chypriote et un euro européen qui n'ont pas la même utilité et donc pas la même valeur, c'est un fait.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'euro comme monnaie unique n'existe plus. Il y a en effet un euro chypriote et un euro européen qui n'ont pas la même utilité et donc pas la même valeur, c'est un fait.

Lorsque les historiens voudront dater la fin de l'euro, la date du 27 mars 2013 sera probablement celle qu'ils retiendront. C'était la date de la mise en place des contrôles de capitaux pour protéger les banques chypriotes de la fuite des capitaux de l'île. A l'heure actuelle, et tant que ces contrôles sont en place, il y a deux euros.

Les commentaires sur le “deal” chypriote se sont concentrés sur l'injustice profonde du deal, qui garantit de plonger l'île dans une dépression économique permanente. Mais l'effet le plus important du deal aura été de mettre fin à la zone euro comme zone monétaire unique.

Explication.

Le mieux est de prendre un exemple : vous êtes une PME chypriote, vous avez des euros sur un compte en Chypre, et vous devez régler vos fournisseurs en Allemagne. Vous ne pouvez pas sortir plus de 5000 euros de Chypre sans l'accord de la banque centrale. Mais mettons que vous avez aussi un compte à la BNP à Paris. Vous pouvez utiliser ces euros français pour acheter en Allemagne sans problème, contrairement à vos euros chypriotes. Par définition, une monnaie unique peut s'utiliser également dans tous les endroits de la zone. Il serait absurde qu'un dollar texan ne puisse pas être utilisé en Californie ou vice versa. Si on ne peut pas faire la même chose avec un euro chypriote qu'avec un euro européen, il y a deux monnaies.

Maintenant, imaginons que vous n'ayez pas d'argent en dehors de Chypre, mais que moi Français je vous appelle. Pour pouvoir payer votre fournisseur, je peux échanger vos euros chypriotes contre mes euros européens. Mais si je dois me retrouver avec des euros chypriotes, je prends un risque. J'ai un coût. J'aurai du mal à les sortir. Je pourrai peut être me les faire taxer. Donc je ne vais pas vous échanger des euros chypriotes contre des euros européens à parité. On va faire un prix. Mettons 5000 euros chypriotes contre 4000 euros européens.

Vous voyez très bien ce qui se passe : il y a entre l'euro chypriote et l'euro européen la même relation qu'entre l'euro et le dollar ou le dollar et le yen. Il y a un taux de change, un marché, et je dois changer ma monnaie pour acheter en dehors de ma zone monétaire. Peu importe que ces transactions soient interdites : les fuites clandestines de capitaux et marchés souterrains de devises sont aussi vieux que les lois qui les empêchent. Au Venezuela, il y a un taux de change officiel entre le bolivar et l'euro, mais vous pouvez acheter des bolivars pour moins cher dans la rue. En droit, un euro vaut un euro partout. En fait, il y a un euro chypriote et un euro européen, qui n'ont pas la même utilité et donc pas la même valeur.

On rétorquera peut être que les contrôles de capitaux à Chypre ne sont que temporaires. Je ne parierai pas là-dessus. Ces contrôles sont nécessaires parce que s'ils étaient levés tout l'argent fuirait Chypre et l'Europe refuserait de les remplacer. Est-ce que ça sera moins vrai dans 3 mois ? Dans 3 ans ?

Et quand bien même : ça ne change pas qu'en attendant, il y a, à l'heure où j'écris ces lignes, deux euros.

Et surtout, la boîte de Pandore a été ouverte. Quelle est la probabilité qu'un autre pays de la zone euro se trouve un jour dans la même situation que Chypre ? Très faible, assurément. Mais pas nulle. Assurément. Un euro dans une banque portugaise est donc un euro auquel est associée une certaine probabilité supérieure à zéro qu'il deviendra un euro portugais plus faible que l'euro européen. Idem avec un euro italien, un euro irlandais...et un euro français. C'est pour ça qu'on constate une fuite des capitaux de la périphérie européenne vers l'Allemagne (un euro allemand valant plus, ipso facto, qu'un euro portugais), fuite autoréalisatrice qui accentue les disparités économiques, et donc les fissures, dans la zone euro.

Aux Etats-Unis, l'état de Californie est surendetté. Ça pose énormément de problèmes, mais un problème qui n'est aucunement posé est que des gens songeraient à sortir leurs dollars de banques californiennes pour les placer dans des banques texanes, ou au Canada. La Californie arrivera ou n'arrivera pas à rembourser ses dettes, mais personne ne songe que ça puisse remettre en question l'existence du dollar, ou la garantie des dépôts en dollars dans les banques californiennes. Dans la zone euro, la situation est différente.

Nous vivons à une époque intéressante.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Euro, crise, zone euro, Chypre
Thématiques :
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gdv
- 01/04/2013 - 18:55
Revenir aux billets de Monopoly ?
En Suisse, il y a trois langues et trois cultures et cela fonctionne...
Regardez les US, croyez vous qu'il y ait une unité entre les états qui les composent en dehors du sentiment d'appartenir à un même pays.
De toutes les façons, personne ne veut plus revenir à sa monnaie nationale pour se faire escroquer en douceur par l'inflation et la dévaluation, même la Grèce et Chypre font le choix de l'Euro alors qu'ils pouvaient parfaitement en sortir...vos billets de Monopoly vous pouvez vous les garder.
cappucino
- 30/03/2013 - 19:32
L'Euro n'a jamais été qu'ECU fiduciarisé.
L'European Currency Unit, procédant du même principe de change mais matérialisé.
Mani
- 29/03/2013 - 21:03
Il y a deux euros ?
Ok, admettons, super. Et ?