En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
© Reuters
© Reuters
Zegreenweb

Le réchauffement climatique inquiète les politiques et les entreprises pétrolières

Publié le 02 avril 2013
Avec Zegreenweb
La hausse du thermomètre mondial ne préoccupe pas que les écologistes et les associations de protection de l'environnement. François Hollande, Barack Obama, mais aussi le PDG de Total, Christophe de Margerie, en ont bien conscience.
Zegreenweb
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le site www.zegreenweb.compropose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La hausse du thermomètre mondial ne préoccupe pas que les écologistes et les associations de protection de l'environnement. François Hollande, Barack Obama, mais aussi le PDG de Total, Christophe de Margerie, en ont bien conscience.
Avec Zegreenweb

Total se démarque

Volonté de restaurer l'image de l'entreprise, qui dans l'imaginaire collectif reste associée au naufrage du tanker Erika et continue de presser les décideurs pour pouvoir exploiter les gaz de schiste dans nos frontières ? Sincère prise de conscience ? Intime conviction ?

Le PDG de Total Christophe de Margerie n'est en tout cas pas un « climatosceptique ». Interrogé la semaine dernière par nos confrères du Monde en marge de l'ouverture du grand débat national sur la transition énergétique, il est en effet persuadé que « le réchauffement climatique, c'est du sérieux ». Et de se dire « étonné que (celui-ci) ne soit pas le premier sujet discuté à chaque réunion des Vingt-Sept ».

Des propos étonnants de la part du patron d'une multinationale spécialisée dans les énergies fossiles, même si M. de Margerie s'était déjà démarqué de ses pairs en septembre dernier en affirmant que « du pétrole sur le Groenland serait un désastre ».

Pour en savoir plus, cliquer ici.

François Hollande sonne le réveil des troupes

La Conférence environnementale de mi-septembre, ouverte par le chef de l'État en personne, a donné lieu à de nombreuses annonces et autres engagements qui, pour certains, doivent encore être traduits législativement. Elle a précédé l'ouverture du grand débat national sur la transition énergétique, perçu comme une mascarade par plusieurs associations de protection de l'environnement illustres – Greenpeace et Les Amis de la Terre pour ne citer qu'elles – qui redoutent que les discussions n'aboutissent qu'à une réaffirmation de la suprématie du nucléaire dans le bouquet énergétique français. D'une façon générale, les environnementalistes restent circonspects quant à l'action élyséenne sur le plan écologique.

Ce qui n'a cependant pas empêché M. Hollande d'appeler à un « sursaut » à l'occasion de la présentation des vœux présidentiels au corps diplomatique. « La France a le devoir de permettre à notre monde de rester viable », a-t-il poursuivi, regrettant « l'inertie », « l'immobilisme » actuels et le fait qu'« aucun accord global (sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre n'ait été trouvé ». Réitérant la candidature de l'Hexagone pour accueillir le sommet international sur le climat de 2015 – qui, répétons-le, doit aboutir à l'adoption d'un nouvel accord contraignant -, le chef de l'État considère « l'hypothèse la plus optimiste de quatre degrés de réchauffement ».

Il a enfin, à l'instar de ses deux prédécesseurs, appelé de ses vœux la création d'une agence onusienne de l'environnement qui n'est malheureusement pas du goût de tout le monde...

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Barack Obama aussi...

À peine moins tarissable sur ce sujet que son rival républicain Mitt Romney lors de la campagne présidentielle, Barack Obama ne pouvait cependant ignorer l'ouragan Sandy, qui a fait revenir les considérations environnementales dans le débat public peu avant le scrutin. Les États-Unis n'ont jamais ratifié le Protocole de Kyoto, s'octroyant ainsi une marge de manœuvre totale en matière de rejets carbone, ce qui ne veut pas dire qu'ils ne s'associeront pas au prochain et que, d'ici là, la future ex-première puissance économique mondiale restera les bras ballants.

«Je suis convaincu que le réchauffement climatique est une réalité et que les activités humaines et les émissions carboniques ont un impact », a-t-il déclaré peu après sa réélection, tout en admettant que la communauté internationale ne fait pas tout ce qu’elle devrait faire pour les limiter. Et d'ajouter, lucide : « Nous savons que la température autour du globe augmente plus vite que nous le prédisions, même il y a dix ans, [...] que la calotte glaciaire arctique fond plus vite que prévu qu’il y a seulement cinq ans et qu’un nombre extraordinairement élevé d’événements météorologiques dévastateurs se sont produits en Amérique du Nord et autour du globe ».

Le bon diagnostic émis, reste le plus difficile : (ré)agir, avec une Chambre des Représentants qui restera majoritairement républicaine au moins jusqu'en 2014...

Pour en savoir plus, cliquer ici. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (27)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
evans94
- 25/01/2013 - 11:59
arnaque à méditer
kettle:
Bien de rappeler l'histoire de la couche d'ozone.
renseignements pris sur internet, voici quelques années, pour ne pas mourir idiot, j'ai appris à travers des sites scientifiques que :
originellement la couche d'ozone au niveau du Pôle sud est bien plus épaisse que partout ailleurs...!!!
En fait on assistait à une légère DIMINUTION d'une couche plus épaisse qu'ailleurs et non pas à l'apparition d'un TROU....
LOL
Salvatore Migondis
- 22/01/2013 - 16:05
Léger progrès..
Cette fois-ci il a laissé tomber la cravate.. mais il n'a visiblement pas compris qu'il fallait AUSSI retirer le veston..
Anne Omalie
- 21/01/2013 - 21:04
Tous les scientifiques du monde entier sont des gogols ?
Mince alors, je ne savais pas qu'il y avait autant de scientifiques chevronnés parmi les lecteurs !
Le réchauffement, c'est du pipeau ? La fonte de la calotte glaciaire aussi ? Ce n'est pas du à l'activité humaine ? C'est un phénomène naturel ou du au soleil ?
Les preuves sont pourtant là : il a fallu des centaines, voire des milliers d'années pour modifier les cycles climatiques, là en moins de 50 ans on a pulvérisé les records... et vous ne trouvez pas cela alarmant ??? Continuez à vous rassurer, de toute façon, au pire, on ne sera plus là pour le constater...mais vos petits et arrières petits enfants surement ! Votre attitude de dénie me rappelle des sombres épisodes de notre histoire...