En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

04.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 9 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 14 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 15 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 15 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 16 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 16 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 17 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 18 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 18 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 4 jours 18 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 12 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 14 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 15 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 15 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 16 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 17 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 17 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 18 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 18 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 4 jours 18 heures
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Atlantico Green

Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert

Publié le 29 novembre 2020
Composition, origine, durabilité du produit... Les critères à prendre en compte pour réduire son empreinte carbone sont nombreux.
Pascale Hébel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascale Hébel est directrice du département « Consommation » du CRÉDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) et est spécialisée dans l’anticipation du comportement desconsommateurs. Elle vient de publier récemment un...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Composition, origine, durabilité du produit... Les critères à prendre en compte pour réduire son empreinte carbone sont nombreux.

Atlantico : A la présence de quels types de composants faut-il faire attention pour avoir une alimentation et une consommation plus durable ?

Pascale Hébel : Quel que soit le produit acheté neuf, l’impact écologique est important. La meilleure façon d’agir est toujours de ne pas acheter. Les différents labels existants ne permettent pas de prendre en compte l’ensemble des critères d’impacts écologiques que sont ceux du changement climatique, de la biodiversité, des ressources en eaux, de la préservation des sols ou des ressources rares. On a tous besoin de changement, s’entourer d’objets permet de donner de la valeur à notre existence. Cela renforce notre estime de soi notamment dans le regard des autres. Le mieux pour ça est de faire du troc ou d’aller dans des vides greniers. Cette démarche est plus vertueuse que d’acheter des biens d’occasions sur internet, le numérique a un impact de plus en plus important sur l’environnement. Et bien sûr pour se déplacer on évite l’avion, la voiture et on préfère le train, le vélo ou la marche à pied. En ce qui concerne l’alimentation, il faut éviter le gaspillage, manger des produits de saison, ne pas faire des plats avec des cuissons très longues et manger moins de produits animaux.

Pourquoi est-il important de faire la différence entre des produits recyclables et des produits recyclés si l’on veut une consommation plus durable ?

Les produits recyclés sont bien plus intéressants car ils ont déjà eu une première utilisation alors que pour du recyclable on n’est pas certain que le produit sera recyclé. En France, 78% des bouteilles en plastique sont recyclées. Le verre est par contre recyclé dans 100% des cas. Il est donc plus intéressant d’utiliser des récipients en verre. 

Le lieu de production et d'expédition constitue-t-il toujours une indication importante ?

L’origine d’un produit qui serait fabriqué près de chez soi ne garantit pas qu’il ait un impact écologique faible. En effet, ce qui a le plus d’impact carbone est la façon de produire plus que le transport du produit. Il faut donc avant tout faire durer les produits qu’on achète, ne jamais les jeter ou les stocker sans les utiliser. En ce qui concerne les biens, il faut les réparer plutôt que les changer ou les louer ou les partager avec d’autres. On a pu montrer que par exemple partager dans un même immeuble une machine à laver le linge comme cela se fait aux Pays Bas, en Belgique est une des façons de consommer qui réduire le plus l’impact carbone d’un foyer. D’individualiser des comportements, comme par exemple faire soi-même son pain n’est absolument pas compatible avec une réduction du coût carbone, le four à pain du boulanger est nettement plus efficace. Si on n’utilise pas un produit il faut le donner ou le vendre à quelqu’un qui l’utilisera. .

Comment identifier les produits économes en énergie et ceux qui sont énergivores ? 

Pour les biens d’électroménager, les étiquettes énergétiques existantes depuis 1994 associent un code couleur à une lettre (de A++ à G) qui donne une idée de la consommation d'énergie. G indique une mauvaise efficacité. Cet étiquetage commun à tous les pays de l’Union Européenne, permet au consommateur d’avoir une vision globale sur l’impact environnemental, négatif ou positif, du produit qu’il souhaite acheter. Les étiquettes énergétiques sont obligatoires pour les appareils de froid ménagers (réfrigérateurs, congélateurs), les appareils de lavage (lave-linge, lave-vaisselle), les fours, les climatiseurs, les hottes, les éclairages (lampes, luminaires), les aspirateurs, les téléviseurs… 3 nouvelles classes énergétiques (A+, A++, A+++) sont apparues afin de classifier des appareils électroménagers de plus en plus performants énergétiquement. Cependant, un nouvel étiquetage énergie va se mettre en place d’ici peu afin de revenir à la classification traditionnelle allant de A à G.

Y-a-t-il d’autres conseils pour consommer plus durable ?

Les démarches les plus intéressantes étant celles où on consomme peu, il est nécessaire de toujours se poser la question de savoir si c’est vraiment utile. Si l’on choisit des produits qui dureront longtemps, qui pourront être réparés avec des pièces détachées qui seront facile à trouver on est toujours gagnant en terme économique sur le long terme et en impact écologique. Plus le produit est simple et solide et plus il durera.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires