En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 6 heures 19 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 7 heures 16 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 10 heures 13 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 12 heures 32 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 13 heures 26 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 13 heures 46 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 14 heures 3 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 14 heures 50 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 15 heures 23 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 6 heures 49 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 8 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 9 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 10 heures 33 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 13 heures 20 sec
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 13 heures 32 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 13 heures 52 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 15 heures 32 sec
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 15 heures 25 min
Atlantic Tac

Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres

Publié le 07 août 2020
Mais aussi la profonde intégrité d’une jeune marque, le chef-d’œuvre néo-classique de l’été et le retour inattendu de la montre-calculette…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi la profonde intégrité d’une jeune marque, le chef-d’œuvre néo-classique de l’été et le retour inattendu de la montre-calculette…

CASIO : Une nostalgie à huit chiffres…

On croyait les montres calculette (un clavier sommaire sous l’écran qui affiche l’heure et les résultats) égarées pour toujours dans les oubliettes de l’histoire horlogère : trop typées années 1970 et trop largement diffusées à l’époque ! Sauf que cette histoire des montres finit toujours par repasser les plats : elle nous remet au poignet cette Casio CA-53WF, qui va permettre de faire quelques opérations élémentaires (additionner, soustraire, multiplier et diviser : la calculatrice est à huit chiffres) en plus d’afficher un second fuseau horaire et de lancer un chronographe. Toutes choses que permet n’importe quel téléphone, mais tellement plus chic à faire au poignet, avec une montre qu’on n’a aucune peine à imaginer sortie d’un feuilleton télévisé d’avant Netflix, YouTube et les réseaux sociaux. Un caprice coloré, qu’on peut s’offrir pour quelques dizaines de francs…

SWATCH : Tokyo connection…

La griffe japonaise de streetwear A Bathing Ape (« Un singe qui se baigne » : Bape pour les initiés) est appréciée par les nouvelles générations pour ses audaces créatives, le plus souvent à base de motifs camouflés. La marque Swatch a sauté sur l’occasion pour arrimer A Bathing Ape à ses références artistiques. Les trois montres de la nouvelle série lancée pour l’été 2020 sont la seconde « collab » (collaboration) entre les deux marques, sur la base de la collection des Swatch Big Bold (47 mm). On y retrouve le motif camouflé, réinterprété ici tant sur le bracelet que sur le cadran. Si la ville de Tokyo (lieu de naissance de la griffe A Bathing Ape) est présente sur les boucles, c’est aux villes favorites des deux marques que les lunettes sont dédiées. Pour exciter un peu plus les amateurs, plusieurs jeux de « montres surprise » sont prévus, avec des motifs originaux qui seront autant de futurs collectors générationnels. Pas branchés, s’abstenir…

LAURENT FERRIER : Plus classique, tu meurs…

Pour ses dix ans [eh oui, la marque semble si intemporelle et « classique » qu’on la croit née à l’âge d’or des belles montres !], la maison Laurent Ferrier réinvente la plus classique de ses propositions en modernisant les codes de sa montre Galet, ici repensée en termes plus sportifs avec un boîtier en titane (40 mm). C’est la quintessence de ce que peut et doit être une montre « classique », avec un impeccable mouvement mécanique aux finitions superlatives [80 heures de réserve de marche et un plaisir sensuel dans le geste du remontage manuel] et avec une esthétique des plus travaillées, qu’on parle de la qualité du cadran opalin argenté, des index gris poudré, des chiffres bordeaux et de l’élégance suprême des aiguilles et des index. Si les mots avaient encore un sens, ce serait quelque chose comme la « montre ultime » – celle qui peut remplacer tous les autres ou celle dont on se séparera en dernier. Autant vous prévenir tout de suite, une qualité aussi exceptionnelle a son prix…

NORQAIN : La vérité des chiffres…

De toutes les nouvelles marques indépendantes qui se lancent chaque année sur le marché [on en décompte presque deux centaines dans le monde entier!], Norqain nous semble une des plus honnêtes dans le paysage du Swiss Made et une des plus intègres dans sa démarche horlogère. Elle le prouve avec sa dernière montre Independence 20, dotée au choix de deux mouvements automatiques « manufacture » (un trois-aiguilles simple, ci-dessous, et un GMT à deux fuseaux horaires), préparés spécialement dans les ateliers de Kenissi, la manufacture fondée par Tudor et déjà retenue par Chanel pour ses mouvements de base. Rien de fondamentalement révolutionnaire dans cette nouvelle série, ni dans le style, ni dans la mécanique, mais une proposition tout ce qu’il y a de plus fidèle à l’idée qu’on se faire d’une belle montre suisse accessible (comptez moins de 3 000 euros pour cette pièce de 42 mm avec son cadran vert forêt façon alpage suisse : elle ne sera réalisée qu’en 200 exemplaires). Tout autre montre suisse avec autant d’atouts qui serait proposée par une « grande marque » se paierait au moins le double.

CHANEL : Mademoiselle a besoin de bouger…

Entre la Chanel J12 et Mademoiselle Chanel, la complicité est ancienne et il semblerait que Mademoiselle Chanel (Gabrielle, dite « Coco ») ait eu envie de souffler les vingt bougies de la J12 (lancée à l’aube du XXIe siècle) en s’offrant un peu de liberté : la voici en précieuse silhouette, accrochée à la couronne de la montre, comme une pampille sertie (242 diamants !) qui accroche le regard et qui bouge à chaque mouvement du poignet. Cette montre anniversaire est d’autant plus précieuse que sa lunette est sertie de diamants et de douze index baguette. On peut hésiter entre l’exubérante version blanche (ci-dessous) et la version noire, plus sage. Comme il n’y aura que vingt montres pour le monde entier dans chacune de ces versions, il est prudent de réserver si on veut s’offrir cette petite folie…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires