En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 10 min 57 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 1 heure 1 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 1 heure 45 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 16 heures 2 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 17 heures 1 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 18 heures 49 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 9 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 22 heures 47 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 39 min 42 sec
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 1 heure 27 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 13 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 17 heures 44 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 21 heures 38 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 22 heures 42 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 23 heures 3 sec
© Philip FONG / AFP
© Philip FONG / AFP
La Minute Tech

Les iPhones piratables sont enfin disponibles. Mais à quoi servent-ils ?

Publié le 27 juillet 2020
L'an dernier Apple avait annoncé la sortie de nouveaux iPhones. Ces appareils devaient être plus facilement piratables afin d'être destinés aux chercheurs en cybersécurité et hackers spécialisés dans la détection des vulnérabilités afin de les signaler aux fabricants. Le programme Security Research Device (SRD) d’Apple a fait de l’iPhone piratable une réalité.
Jérôme Durel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Durel est journaliste et responsable éditorial pour le groupe Humanoid, éditeur de FrAndroid et Numerama. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'an dernier Apple avait annoncé la sortie de nouveaux iPhones. Ces appareils devaient être plus facilement piratables afin d'être destinés aux chercheurs en cybersécurité et hackers spécialisés dans la détection des vulnérabilités afin de les signaler aux fabricants. Le programme Security Research Device (SRD) d’Apple a fait de l’iPhone piratable une réalité.

Atlantico.fr : Les iPhones piratables sont enfin disponibles. Mais à quoi servent-ils ?

Jérôme Durel : Apple a toujours eu la réputation de verrouiller ses iPhones tel des coffres-forts mais c’est désormais un lointain souvenir depuis la sortie d’appareils piratables. L’intérêt ? La découverte de failles inédites par des hackers motivés. 

Quelle est la différence entre les iPhones du commerce et ceux piratables ? 

Ce sont des iPhones qui sont mis à disposition auprès de spécialistes de cybersécurité (comme des hackers) avec comme particularité le déverrouillage de certains verrous de sécurité. Ces spécialistes vont donc avoir accès à des couches plus basses dans le système et dans le matériel afin de découvrir des failles qui n’ont pas été mises au jour auparavant et que Apple n’a pas vu dans ses tests. 

Cela n’a jamais été fait auparavant chez Apple. La firme a toujours eu une volonté de sécuriser ses téléphones le mieux possible et cette nouvelle initiative s’est révélée la meilleure pour trouver de nouvelles failles. Faire appel à des tiers est une solution simple et plus efficace car ce sont des personnes avec des yeux nouveaux qui font face au problème. Apple, aussi grande soit elle, n’a qu’un nombre d’employés limité et les chercheurs en sécurité ont des salaires élevés. 

Faire appel à des personnes extérieures, n’est-ce pas dangereux pour la sécurité ? 

En théorie oui mais comme c’est dans le cadre d’un programme spécifique, tous les chercheurs ayant accès à ces téléphones spéciaux sont sous contrat avec Apple avec des directives particulières. Ils ont interdiction de publier leur faille avant que Apple ne les ait corrigé. Ils ne sont pas autorisés à utiliser leur téléphone autrement qu’à des fins de recherche. De nombreuses directives comme celles-ci font que c’est assez sécurisé. 

Comment se procure-t-on ces téléphones ? 

Il existe plusieurs pré-requis : il faut tout d’abord contacter Apple, être inscris au programme de développeur d’Apple, être majeur, habiter dans les pays éligible dont la France, avoir déjà découvert des failles de sécurité dans des produits Apple et de manière plus générale montrer patte blanche. 

D’autres sociétés procèdent-elles de la même manière ? 

Google a une initiative similaire et la plupart des société de technologie ont des programmes comme celui-ci. Il ne s’agit pas forcément de mettre des produits à la disposition des chercheurs mais ils ont des programmes de recherche en cyber-sécurité où on rémunère les personnes qui décèlent des bugs. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires