En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : ce que le gouvernement devrait faire d’urgence pour sauver la crédibilité de la parole publique

02.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

03.

Ordre de grandeur : les retraites des fonctionnaires représentent un montant supérieur au budget de l’Education nationale

04.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

05.

Deux brunes et une blonde lorgnent vers l’Elysée

06.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

07.

La France, cette grande malade de la liberté

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

03.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

04.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

05.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

06.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Sénatoriales
Gérard Larcher est réélu président du Sénat
il y a 14 min 23 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Cinéma "écolo" : plus écolo, tu meurs. Certains films dans la nature sont un régal, quelques uns à classer parmi les pépites (mais pas tous)

il y a 57 min 33 sec
pépites > International
Novitchok
Alexeï Navalny accuse Vladimir Poutine d'avoir commandité son empoisonnement
il y a 2 heures 8 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron veut se débarrasser de LREM, Marine Le Pen se repositionner comme une gentille maman; Schiappa agace l’Elysée, le Covid le déboussole; Les écolos ? Des Hitler du bien pour Depardieu
il y a 5 heures 39 min
décryptage > Politique
Atteinte aux libertés

Loi Avia : retoquée en France, recyclée à Bruxelles

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Santé
Impact de la maladie

Alzheimer est aussi un défi économique pour la société mais personne ne semble comprendre pourquoi il est essentiel de s’en préoccuper

il y a 7 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Les Républicains
Bruno Retailleau est favorable au passage aux 37 heures
il y a 8 heures 29 min
décryptage > Environnement
Virus des forêts

Epidémies à tous les étages : les virus qui s’attaquent aux forêts sont en nette augmentation à travers la planète

il y a 9 heures 27 min
décryptage > Politique
Nouvelles restrictions

Covid-19 : ce que le gouvernement devrait faire d’urgence pour sauver la crédibilité de la parole publique

il y a 10 heures 9 sec
décryptage > France
Paradoxes de la société française

La France, cette grande malade de la liberté

il y a 10 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Joaquin Sorolla. Lumières espagnoles" : "Petit fils de Velázquez, fils de Goya", Sorolla enfin connu et reconnu en France

il y a 48 min 49 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Laëtitia" de Jean-Xavier de Lestrade : hymne à la vie

il y a 1 heure 11 min
pépites > Défense
Chemin de la paix
Haut-Karabakh : Emmanuel Macron, Vladimir Poutine et Donald Trump appellent à un cessez-le-feu immédiat
il y a 3 heures 38 min
décryptage > Défense
Budget

L’absence de plan de relance pour la Défense est une faute

il y a 6 heures 40 min
décryptage > Economie
Chiffres

Ordre de grandeur : les retraites des fonctionnaires représentent un montant supérieur au budget de l’Education nationale

il y a 7 heures 22 min
décryptage > Economie
Effets d'aubaine

Diriger l’épargne des Français vers les PME : cette vieille lune qui exempte banques et fonds d’investissement de leurs responsabilités

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Politique
Chronique résolument féminine

Deux brunes et une blonde lorgnent vers l’Elysée

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Fortnite part à l’attaque de Google et de Apple et sonne l’heure de la révolte contre les GAFA

il y a 9 heures 48 min
pépites > High-tech
Téléphonie
Nice : une élue écologiste soutient ceux qui ont incendié une antenne 5G
il y a 10 heures 7 min
light > Culture
Lecteurs orphelins
Quino, le dessinateur et scénariste argentin, créateur du personnage de "Mafalda", est mort à l'âge de 88 ans
il y a 1 jour 6 min
© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP
Atlantico Green

Apocalypse 2040 : ce que les études sur la pollution au plastique dans les océans oublient souvent de préciser

Publié le 26 juillet 2020
Une étude publiée dans le journal Science prévoit que la pollution plastique atteindra 1,3 milliard de tonnes dans notre environnement en 2040 si aucune action concrète est mise en place. Mais elle est à prendre avec des pincettes.
François Galgani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Galgani est un océanographe résponsable de projet à l'IFREMER.Il est résponsable du groupe technique européen en support à la mise en oeuvre de la directive européenne stratégie marine pour les déchets marins.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude publiée dans le journal Science prévoit que la pollution plastique atteindra 1,3 milliard de tonnes dans notre environnement en 2040 si aucune action concrète est mise en place. Mais elle est à prendre avec des pincettes.

Atlantico : Des chercheurs ont estimé que la pollution plastique atteindra 1,3 milliard de tonnes en 2040. Une telle projection n’est-elle pas alarmiste ? Ces chiffres sont-ils fiables ?

François Galgani : Cette étude est relativement complexe et il y a un grand nombre d’incertitudes car elle comprend des modèles, c'est-à-dire des données extrapolées. Néanmoins, elle reste cohérente en termes d’information car on comprend que la réduction des déchets plastiques à 100% est impossible.

L’objectif de zéro plastique en mer est inatteignable. Mon équipe travaille pour la Commission européenne ainsi que les États membres sur les normes en cours de définition. L’objectif de réduction visé ne peut pas être 0. Cela semble peu probable de retourner à des niveaux de non-présence des déchets car ils sont déjà là.

Les études qui sont basées sur des modèles proposent des augmentations de déchets et de la pollution dans le temps, mais quand on regarde les mesures réelles, c’est différent. Il y a entre 25 et 30 articles basés sur des analyses et ils constatent une pollution constante depuis une dizaine d’années dans 90 % des cas. Les cas où cela augmente sont observées dans les milieux les plus éloignés de nous comme l’Arctique ou les îles de l’Atlantique Sud. Il y a des endroits où les augmentations peuvent être très légères mais dans la plupart des cas, il n’y a pas de changements et parfois il y a même des baisses.

Certains scénarios ne sont pas pris en compte dans l’article et malgré sa publication récente, l'étude est déjà désuète. Elle ne comprend pas par exemple la taxe sur les plastiques non-recyclables bientôt mise en place par la Commission européenne pour financer le plan de relance européen. L’étude sur la pollution plastique est un domaine qui va très vite car il est rentré dans le débat politique.

Contrairement aux mesures prises contre les émissions de carbone, il y a déjà des mesures de réduction. La différence importante qui existe avec le climat, c’est que l’industrie est favorable au recyclage car elle peut donner une valeur au plastique utilisé. Il peut y avoir un frein sur des taxes car c’est là où il y a un développement économique mais le marché du recyclage est porteur pour eux.

D’où provient le charriage du plastique dans les océans ?

Tous les bassins versants drainent des eaux de ruissellement. Les rejets directs, les décharges sauvages et les micro-plastiques se développent dans ce milieu. Des études nous disent que 30 % des déchets (de 1 à 2 millions de tonnes) qui arrivent dans la mer viennent des fleuves. Ce n’est pas nouveau, c’est connu mais sur les chiffres il peut y avoir des différences en fonction des événements. Au Japon, le tsunami de 2012 a apporté plusieurs millions de tonnes de déchets dans la mer et le cas a été le même lors d’ouragans comme celui de Katrina. Ils peuvent représenter une grosse partie de l’apport mondial.

L’autre apport important est la pêche, qui génère un pourcentage non négligeable de pollution et lorsque l’on perd un filet, c’est extrêmement dangereux pour la faune marine. Le tourisme génère aussi d’importantes nuisances et des déchets car certains lieux n'ont pas la capacité de gestion des déchets. On s’aperçoit aussi désormais qu’il y a d’autres sources de déchets comme les fibres textiles.

Les solutions de substitution au plastique comme les bouteilles en verre sont-elles des options intéressantes ?

La pollution des bouteilles en verre est une pollution comme une autre mais elle est inerte, contrairement au plastique. Cependant, elle reste présente pendant plusieurs milliers d’années aussi. Depuis une vingtaine d’années, la pollution par le verre a été remplacée par celle au plastique.

Si on regarde les pneus, ils ont disparu petit à petit lorsqu’a été mis en place un système de récupération. Cela prouve notre capacité de réaction. Dans le cas des déchets plastiques, les interdictions sont une chose mais le recyclage peut aider à débarrasser notre environnement de cette pollution.

On a donné de nombreux prix Nobel à des inventeurs de polymères et bientôt on le donnera à des inventeurs de matériaux facilement dégradables. Je suis plutôt optimiste et avec le temps le problème va s’étaler. La production de plastique continuera d’augmenter de façon exponentielle en fonction de la demande car c’est un matériau tout de même utile, il va seulement mieux falloir mieux gérer sa fin de vie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Pollution, plastique, océan
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires