En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

04.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

07.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 20 min 9 sec
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 57 min 56 sec
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 1 heure 16 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)
il y a 1 heure 16 min
décryptage > Politique
Baroque

Commission sur l'article 24 de la loi "sécurité globale" : le symptôme du grave déficit de culture démocratique du quinquennat Macron

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Pierre Mendès France, ou la vertu du renoncement

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 13 heures 9 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : A la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 50 min 50 sec
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 1 heure 16 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Atlantico business
Mauvais arguments

La 5G se déploie mais beaucoup d’édiles locaux la refusent au prix de l’isolement qu’ils reprocheront ensuite à l’Etat

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Nouveau monde
Concurrence déloyale

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

il y a 1 heure 16 min
décryptage > France
En roue libre

Violence contre un producteur : qui saura reprendre en main l’encadrement de la police ?

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 12 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 13 heures 21 min
Revue de presse des hebdos

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

Publié le 09 juillet 2020
Et aussi : Castex et "le cul des vaches".
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : Castex et "le cul des vaches".

Coronavirus : Macron omniprésent et tatillon

Souhaitant piloter lui-même l’action gouvernementale et même l’interministériel, le président, selon Valeurs Actuelles, a provoqué "un véritable glissement institutionnel en imposant de prendre toutes les décisions inter-ministérielles en Conseil de défense, aux compétences élargies à la lutte contre la pandémie."

"Un participant des Conseils de défense s’étonnera de voir Emmanuel Macron demander « combien de masques ont été livrés à Besançon ou à Grenoble ». Un autre fera remarquer qu’en « se mettant à la place » du Premier ministre, Emmanuel Macron se prive lui-même de la capacité d’avoir une vision stratégique, loin de l’intendance. Pour ces raisons, les Conseils de défense ont parfois duré trois heures trente. « C’était interminable, on était dans le micro-détail en permanence », conclut notre deuxième contact".

Philippe en 2022 : fenêtre de tir étroite

" « Sa popularité chez les électeurs de droite est nourrie par le sentiment de sa loyauté et son image façonnée de grand serviteur de l’État », analyse Jérôme Fourquet. Pour le directeur du pôle opinion de l’Ifop, Philippe bénéficie d’un socle de popularité et d’un capital sympathie non négligeables. Pour autant, analyse le sondeur, son espace politique est restreint à la place qu’on lui laisse: « Pour se présenter en 2022, Édouard Philippe ne doit surtout pas être considéré comme le traître. Pour apparaître comme le recours aux yeux de l’électorat, il faut, d’une part, que Macron soit empêché, d’autre part, qu’aucune figure n’émerge chez les LR. » » Une fenêtre de tir étroite." estime Valeurs Actuelles.

Ce que Castex n’a pas pardonné à Castaner

« Avoir ma peau était une condition posée par Castex. J’aurais peut-être dû la

fermer, à l’époque… » Selon Le Point, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur sortant, fait allusion à un épisode de sa nomination Place Beauvau, en octobre 2018, alors que Jean Castex était, lui aussi, pressenti pour succéder à Gérard Collomb : " Libération avait alors affirmé que Castex, dépité, racontait que son concurrent avait fait un véritable « chantage » pour obtenir le poste. Castaner avait exigé la publication d’un démenti, et « Jean Castex n’avait pas du tout apprécié d’être ridiculisé »".

Martine Aubry : des irrégularités aux municipales de Lille ?  

Les charges à l’encontre de l’ancienne ministre de Lionel Jospin sont sévères.  Sur le bureau des juges, un dossier d’accusation d’une vingtaine de pages particulièrement lourd, accompagné de plus de 200 pièces justificatives, qui pourrait bien invalider le scrutin du 28 juin. Violette Spillebout (LREM) et Stéphane Baly (EELV) viennent de déposer un recours au tribunal administratif.

Relocaliser la production de masques ?

Toute la production réalisée à l’étranger ne pourra pourtant évidemment pas être produite en France écrit Le Point : "« L’enjeu, c’est la reconquête industrielle dans les activités à haute valeur ajoutée », souligne un des ministres chargé du dossier. Contre-exemple : « Les masques, c’est une vraie connerie d’en produire ici. La valeur ajoutée est nulle ! » Il suffirait donc de garder une usine capable d’en produire en urgence, au cas où, et d’avoir des stocks à jour."

Amazon sauve des films français 

"Depuis la réouverture des salles obscures le 22 juin dernier, les places se font rares et les distributeurs sont confrontés à un embouteillage de titres" souline l'Express. Les films français manquent d'argent : "Amazon ou Netflix deviennent des bouées de sauvetage pour des créateurs qui n’ont pas les moyens d’attendre. Du côté des plateformes, ces acquisitions leur permettent de mettre la main sur des contenus locaux et de prendre de l’avance sur les futures obligations qui vont leur être imposées, dont celle de compter au moins 30 % d’oeuvres européennes à leur catalogue. « Pour les créateurs, ce genre d’opération est financièrement intéressant mais artistiquement décevant », estime Pascal Rogard, directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques."

Castex et "le cul des vaches"

"Un technocrate, Jean Castex ?" Oui répond Le Point : " Mais de ceux, devenus rares au sommet de l’État, qui peuvent se targuer, à la Chirac, d’avoir tâté le cul des vaches. « Il aurait pu être ministre de l’Agriculture, parce qu’il a été garçon de ferme », rappelle le Pr Didier Houssin, qui a travaillé à son côté comme directeur général de la santé."

« Jean représente cette France qui roule les “r”, qui ne veut pas des 80 kilomètres à l’heure ni des 110 kilomètres à l’heure, qui a envie de se chauffer au fioul, qui ne veut pas qu’on barbouille la statue de Colbert, vante Camille Pascal, qui était la plume de Nicolas Sarkozy lorsque Castex était secrétaire général adjoint de l’Élysée. C’est la sortie de la messe à 11 heures et le marché du dimanche matin. La

France qui se tait, et qui est parfois déroutée par le président. Il sera très vite populaire. Il y a chez lui un mélange de Pompidou et de Barre. Le contraire de ces petits élus à trottinette, la mèche au vent. »

Les calculs politiciens de Macron

Dans son éditorial Natacha Polony (Marianne) se désole : " Un contraste étonnant se dessine entre le caractère profondément insignifiant du nouveau gouvernement et l’exceptionnelle gravité de la situation dans laquelle se trouve la France." Par ailleurs Marianne voit dans le départ de Philippe, un simple calcul politicien : "Dans ce contexte d’intense urgence économique et sociale, certains de ses proches se désolent de voir le président de la République se concentrer sur des calculs politiciens pour s’évertuer à boucher la route à de potentiels adversaires. « Face à lui, il n’a qu’une véritable menace, reconnaît un dirigeant de la majorité, la situation du pays. »"

"D’abord éloigner celui qui avait fini par trop prendre la lumière à Matignon, Édouard Philippe. « L’événement politique, c’est son départ !, souffle un ancien ministre de premier plan. Tout ce tohu-bohu ne sert qu’à cacher le fait qu’il n’y avait aucune justification à changer de Premier ministre. »  Ensuite, nommer un nouveau Mister Nobody à Matignon, Jean Castex."

Castex pour attirer les électeurs LR

"Propulsé Premier ministre par le président de la République, Jean Castex est un élu local de la droite consensuelle. Sa nomination à Matignon, tout sauf anodine, s’inscrit dans l’optique d’attirer les électeurs LR qui n’ont pas encore franchi le Rubicon macroniste" aux yeux de Valeurs Actuelles qui n'a pas la même lecture que Polony face à cette nomination.

L'équipe de Philippe a appris son départ par les médias

Jeudi 2 juillet au soir, lorsque l’entretien d’Emmanuel Macron dans

la presse quotidienne régionale commence à fuiter, certains conseillers de Matignon pensent encore que le Premier ministre peut rester. En se rendant à leurs bureaux, le lendemain, quelques-uns continuent leurs réunions, confiants dans l’avenir. Puis, en milieu de matinée, c’est par des alertes de journaux que la plupart des membres du cabinet d’Édouard Philippe ont appris le départ de leur patron.

Macron doit laisser Castex être Castex

"Lucide sur la défiance, plutôt même la haine qu’il suscite (...) le chef de l’Etat ne s’est pas nommé Premier ministre et sans doute  l’une des clefs de sa réinvention se trouve-t-elle là : si Macron veut corriger Macron, il doit laisser Castex être Castex et faire du Castex" estime l'Express "Les seuls présidents

à avoir été réélus depuis le général de Gaulle sont ceux qui, à la fin de leur premier mandat, loin de vouloir tout faire même à Matignon, ont été obligés d’y installer un adversaire (...). Cette respiration a empêché l’étouffement électoral de François Mitterrand et de Jacques Chirac. Laisser Castex être Castex donc, en espérant que ses qualités, à commencer par son authenticité, effacent les défauts d’image du chef de l’Etat, et non qu’elles les soulignent en creux.

Olivier Faure va-t-euthanasier le PS ?

"Le 28 juin dernier, le Parti socialiste, bien que sauvé des eaux, a pris un sacré coup de vieux" constate l'Express. "Pour les partis aussi, l’heure de la retraite finit toujours par sonner. Le PS né à Epinay se prépare à prendre la sienne à l’approche de la cinquantaine. A partir de ce simple constat le premier secrétaire du PS construit une ligne politique qui offre un rôle pivot au partenaire écolo, sans vraies contreparties. La difficulté – qui, elle, est indéniable – est qu’en pratique il organise ainsi l’euthanasie d’un parti qu’il est censé diriger."

2022 : une candidature unique écolos + gauche ?

Une candidature unique rassemblant la gauche et les écologistes ?  Personne ne croit que cela adviendra dit Jean-François Kahn dans Mariianne où il explique pourquoi  "Parce que Emmanuel Macron dispose de solides alliés objectifs à gauche : Jean-Luc Mélenchon, qui fera en sorte qu’il n’y ait pas de candidature unique, et les écologistes radicaux, qui agiront dans le même sens. Sans compter les anars qui inondent les rues pour mieux vider les urnes".

La folie des applis de Bourse en ligne          

"Ces applications s’appellent eToro, Robinhood... Et elles ont vu leur clientèle d’apprentis traders monter en flèche depuis le début de l’année". souligne l'Obs. "Que ce soit le nombre d’utilisateurs ou les volumes de transactions, les chiffres sont tous en très forte hausse. Sur ces trois derniers mois, Robinhood a gagné plus de 3 millions de nouveaux utilisateurs, portant à 13 millions le nombre total de ses clients.       Sur Robinhood ou eToro, on peut devenir actionnaire d’Apple, de Tesla, et de milliers d’entreprises en quelques clics. « C’est d’ailleurs tout le problème quand vous ne connaissez pas grand-chose aux marchés », souligne un trader."

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 10/07/2020 - 12:27
Natacha Polony
fait ici de bonnes analyses .