En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

01.

Scandale à la FFF

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 46 min 43 sec
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 6 heures 55 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 9 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 10 heures 31 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 11 heures 2 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 11 heures 38 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 11 heures 54 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 4 heures 2 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 7 heures 16 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 9 heures 14 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 9 heures 38 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 10 heures 10 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 10 heures 41 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 11 heures 48 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 11 heures 55 min
Revue de presse des hebdos

Larcher étouffe les velléités d’enquête parlementaire des sénateurs LR; Wauquiez tout feu tout flamme face au virus, les clubs de foot complètement flappis; Marianne tire à vue sur les ARS, VA sur les dépenses publiques; La 3D sauve des vies

Publié le 16 avril 2020
Et aussi : le coronavirus, une aubaine pour les mafias.
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : le coronavirus, une aubaine pour les mafias.

Larcher respecte l'unité nationale

Selon Le Point, Gérard Larcher "a freiné les velléités de certains sénateurs LR qui souhaitaient, créer une commission d’enquête sur la gestion de l’épidémie par l’exécutif". Le président du Sénat ne veut pas être soupçonné d'accepter "des entorses à l’unité nationale".

Virus : les présidents de région se bousculent, Wauquiez en tête

Les présidents de région multiplient les commandes de masques et les annonces de plans d'aides aux entreprises, au risque de certaines tensions avec l'État, ou avec leurs rivaux des autres régions s'amuse l'Express (2 pages) : " Valérie Pécresse, un jour, promet 76 millions d'euros pour les petites entreprises et les indépendants d'Ile-de-France. Xavier Bertrand, un autre, met sur la table 80 millions d'aides directes dans les Hauts-de-France. Laurent Wauquiez, en Auvergne Rhône-Alpes, revendique lui un plan d'urgence de 600 millions d'euros ! Qui dit mieux ?"

L'ancien président de LR se tenait loin des médias depuis sa démission. Il est sorti de son silence et déclare à l'Express "J'ai mis en place une équipe commando d'une quinzaine de personnes à la région, qui travaillent douze heures par jour, sept jours sur sept, pour organiser la livraison de kits de masques, surblouses et lunettes pour les médecins, les infirmiers et les sages-femmes de la région".

L'activisme de Wauquiez agace ces collègues qui "raillent le chiffre de 600 millions d'euros brandi par Wauquiez comme étant "le plan d'aide le plus important" de toutes les régions de France. "Moi aussi, je pourrais additionner toutes les différentes aides, ajouter les effets de levier, et arriver à un chiffre faramineux. On voit bien que les échéances électorales arrivent...", soupire une présidente de région qui, elle, ne rêve pas de Élysée".

Foot : les clubs au bord du gouffre

Les clubs français de football s'inquiètent. On les comprend  car l'Express précise que "Si plus un centime ne rentre dans leurs caisses, les dirigeants doivent toujours s'acquitter des salaires astronomiques de leurs joueurs. Le chômage partiel payé par l'État ? Il est plafonné à 7 000 euros par mois, le reste étant à leur charge, sachant qu'en moyenne un footballeur de Ligue 1 émarge à 94 000 euros par mois." et Pour ne rien arranger, le championnat hexagonal a perdu depuis mars sa principale manne, les droits TV, qui représentent en moyenne 40 % des revenus des clubs.".

Haro sur les agences régionales de santé

C'est déjà l'heure des comptes pour Marianne qui accuse et en veut "aux responsables"  et aux "coupables" dénoncés à la Une, en se demandant "rendront-ils des comptes ?". "L’exécutif tente désespérément de rattraper son retard sur les tests de dépistage au coronavirus. Reste que le temps perdu pendant quarante- cinq jours a des conséquences" "La stupéfiante pénurie de masques traduit la dérive bureaucratique et comptable qui gangrène depuis des années notre système de santé. Et les politiques ont laissé faire..." Puis tire à boulets rouges sur les Agences Régionales de Santé qui ont eu carte blanche obligeant les préfets à rester "l'arme au pied pendant plusieurs semaines."

Marianne cite Benoît Simian député LREM qui déclare "Les ARS ont un vrai pouvoir de nuisance" elles se comportent "comme un État dans l'État."

La France peut-elle se relever ?

Question angoissante à la Une de Valeurs Actuelles avec un dossier de 17 pages.  Le problème est qu'elle "est entrée dans la crise avec malheureusement beaucoup de handicaps: une dette à 100 %, le plus fort taux de dépenses publiques, des impôts les plus élevés qui ne permettront aucune marge de manœuvre fiscale sauf à plomber la reprise, et un déficit structurel de 50 milliards d’euros annuel. Le gouvernement avait déjà largement renoncé à rétablir les finances publiques. Le budget 2020 a été voté avec un effort structurel à 0%" constate (4 pages), Agnès Verdier-Molinié, patronne de l’Ifrap.

L'hebdo s'inquiète : " Après la crise sanitaire, une crise économique durable menace de nombreux secteurs. À la clé́, des dizaines de milliers d’emplois, du tourisme à la French Tech, pourraient disparaitre." Tout le monde est touché, y compris les actionnaires qui sont "malmenés" ajoute Valeurs Actuelles : c'est la " Double peine: à la chute du cours des actions, il faut ajouter les dividendes supprimés par la plupart des ténors du Cac 40. Sauf pour quelques participations de l’État."

Amazon France condamné

Amazon France condamné, n'aurait pas pris assez de précaution. Bon mais ce qui étonne, c'est la sentence, Amazon peut continuer à vendre, mais uniquement des produits de première nécessité : "C'est la sanction qui interpelle : interdiction de distribuer des produits qui ne seraient pas alimentaires, d'hygiène ou médicaux, sous astreinte d'un million d'euros par jour de retard et par infraction constatée… Comment justifier cette distinction entre les produits ? En quoi les conditions de travail sont-elles insuffisantes lorsqu'un employé manipule un livre, et acceptables lorsqu'il expédie un paquet de riz ?" se demande Etinne Gernelle dans Le Point. Bonne question.

Les imprimantes 3D qui sauvent des vies

Interview (2 pages) dans Paris Match sur le parc de 60 imprimantes (30.000 euros pièce, offertes par le groupe de luxe Kering - Gucci, Boucheron etc.. - ) des hôpitaux de l'AP-HP, installées à Paris dans une salle de l'hôpital Cochin. Ces machines qui "impriment" disons plutôt fabriquent à la demande entre 800 et 1.000 pièces par jour, à partir de prototypes, validés par les équipes médicales concernées.

Le coronavirus, une aubaine pour les mafias

"Des usines clandestines chinoises jusqu'aux marchés de rue africains, des labos secrets d'Amérique latine aux ports européens, les mafias et autres organisations criminelles profitent de la crise sanitaire mondiale pour fabriquer, transporter et vendre de faux médicaments, ainsi que du matériel médical défectueux" note l'Express (1 page). "Le business rapporte chaque année 200 milliards d'euros au crime organisé, soit deux fois plus que le trafic de drogue" et bien sûr " Parmi les faux médicaments dont la vente explose, on trouve tous les antipaludéens. Avec, en guise de "produit miracle", l'hydroxychloroquine".

Face à la pandémie qui monte "L'Afrique subsaharienne - où la proportion de faux médicaments peut atteindre 70% - est la première victime de cette accélération du trafic : la population, menacée par le paludisme, est familière des dérivés de la chloroquine. Mais la faiblesse des stocks ainsi que le dénuement des infrastructures médicales poussent la population affolée à se ruer sur le marché parallèle."

Le virus et les vulnérabilités françaises

"Naïvement, peut-être, mais surtout parce qu'il concerne l'humanité tout entière, on aurait aimé que le combat mené contre le coronavirus révèle le meilleur de nous-mêmes remarque" l'Express (1 page) "Mais le plus souvent, c'est un autre spectacle qui se joue en coulisses : cargaisons de masques détournées, intermédiaires sulfureux, contrefaçons orchestrées par des réseaux mafieux, stocks alimentaires constitués à la hâte... Partout, le chacun pour soi est de mise, et même entre amis, tous les coups sont permis".

"Le surgissement du Covid-19 est un puissant révélateur des nouveaux rapports de force géopolitiques. Il sonne aussi comme un réveil brutal pour des pays que l'on pensait robustes, mais qui se révèlent moins bien préparés que d'autres face à la crise. La France est de ceux-là".

Valérie Boyer, fan de Raoult

La députée LR de Marseille Valérie Boyer, positive au Covid-19, est une fan de Didier Raoult, le gourou de la chloroquine. Entre le 17 mars et le 11 avril, elle a tweeté ou retweeté une centaine de messages pour soutenir le virologue marseillais et son traitement, qu’elle a reçu, note Le Point.

Macron : hommage à Buzyn et pas de masques pour tous

Le Point a rencontré Emmanuel Macron (6 pages) "pour une conversation à bâtons rompus" étrange format, un peu flou, qui n'est pas une interview. Le Point commente et parle plus que le président. Exemple sur Agnès Buzin : " Au fil de l'échange, il n'a de cesse de rendre hommage au travail de son ancienne ministre. D'où cette incompréhension, qu'on lui soumet : si sa ministre était à ce point performante, pourquoi l'avoir laissée s'engager dans la campagne des municipales à Paris, sinon même invitée à y aller, comme d'aucuns l'affirment ? Il répond qu'elle a toujours nourri un intérêt pour Paris et, qu'au cours d'un entretien, elle lui a dit vouloir conserver son ministère tout en étant candidate. Il lui a rétorqué que, dans le contexte, la chose lui semblait impossible. "

Sur les masques, Emmanuel Macron reconnaît clairement qu'il n'y en a toujours pas assez, et que les soignants ont toujours la priorité "Je refuse aujourd'hui de recommander le port du masque pour tous et jamais le gouvernement ne l'a fait. Si nous le recommandons, ce serait incompréhensible. Les soignants en souhaitent davantage, c'est normal et c'est bien l'objectif de notre agenda de production que de répondre à cette attente".

On s'y perd un peu, puisque l'on commence à parler de l'obligation du masque "grand public" dans les transports en commun (la SNCF le souhaite). Le Point ne précise pas de quels masques parle le président.

Macron saura-t-il rebondir ?

L'Obs (3 pages)s'interroge sur l'avenir d'Emmanuel Macron : "Les 36 millions de Français qui ont regardé l'allocution présidentielle du 13 avril ont-ils conscience qu'ils se sont connectés à « Emmanuel Macron 1.2 » pour la dernière fois ? Dans quatre semaines, le jeune président En Marche ! (1.0), le conférencier du grand débat national (1.1), le rénovateur du modèle social (1.2) ne seront plus que de vieux logiciels dépassés. Périmées, la réforme jupitérienne, la libération des énergies, « l'égalité réelle » et la mondialisation heureuse... Dans un mois, Emmanuel Macron devra changer de « système d'exploitation » sous peine d'être

Définitivement remisé ! « Sachons, dans ce moment, sortir des sentiers battus, des idéologies, nous réinventer et moi le premier », a-t-il déclaré  Le 11 mai ne sera donc pas seulement le jour du commencement de la délivrance (touchons du bois!), mais aussi le début d'une opération sauvetage à l'Elysée".

Même sujet dans Paris Match : "Macron veut encore se réinventer" (1 page) mais "pas question de refaire, toutefois, le coup du grand débat."

Les miraculés du Covid-19

Autre sujet dans Paris Match (8 pages) : des photos montrent des "miraculés" de tous âges, du professeur de tango (35 ans) à une cadre de santé (47 ans) en passant par un cardiologue (60 ans) qui a passé douze jours en réanimation. Tous réapprennent à vivre et redonnent un peu d'optimisme.

Soins intensifs : l'Allemagne mieux équipée

"Dans toute l’Allemagne, le nombre de lits en soins intensifs est passé en quelques semaines de 28 000 à environ 36 000, dont près de 25 000 munis de respirateurs. Ils ne sont pas tous libres en ce moment, mais « cette capacité est plus importante que celles de l’Italie et de l’Espagne réunies », note le ministre allemand de la Santé cité par Le Point (4 pages).

" Si, entre 2002 et 2017, le nombre de lits d’hôpitaux a diminué de 9,2 %, celui de lits en soins intensifs a, lui, augmenté de 21,3 %." ajoute l'hebdo : "La riche Allemagne arrive donc dans le peloton de tête de presque tous les classements internationaux, tant pour le nombre de lits d’hôpitaux, que pour l’accès aux soins et leur qualité. Elle possède le plus grand secteur hospitalier d’Europe qui, en quantité de lits, talonne de près le Japon ou la Corée du Sud. Contrairement à de nombreux pays où la sécurité sociale est déficitaire, les caisses allemandes ont profité de l’excellente santé économique des dix dernières années et du presque plein-emploi pour se constituer des réserves importantes".

Bref, pour l'Obs qui fait un petit tour du monde (12 pages) de la réaction des autres pays l'Allemagne (3 pages) est la bonne élève de l'Europe : " Elle a, mi-avril, enregistré 3 000 décès, cinq fois moins qu’en France." L'hebdo Challenges (2 pages)remarque "Face à la crise sanitaire, la chancelière rassure ses concitoyens. Sa popularité a bondi. Mais à Paris et Rome, son manque de solidarité agace".

Le virus vu d'Espagne : sentimentalisme excessif

Cité par l'Obs, le grand écrivain Javier Marías, confiné en Espagne, n'est pas tendre avec ses contemporains, qu'ils soient politiques, journalistes ou citoyens : "Comme tout le monde, je vis l'épidémie avec inquiétude et tristesse. Avec également une bonne dose d'irritation, en raison du rôle des politiciens, en général, de la majorité de la presse, plutôt sadique et incompétente, en raison aussi de l'excessif sentimentalisme que favorise de toutes parts la situation. Redisons ce dont nous étions déjà conscients avant cette crise: nos contemporains ont perdu non seulement toute force de caractère, mais toute sobriété. Ils sont par trop enclins aux larmes, à l'hystérie et au narcissisme, même dans les circonstances actuelles."

Joe Biden, le Chirac américain

Portrait de Joe Biden, candidat démocrate à la présidence, dans Le Point (2 pages) par Gérard Araud, ancien ambassadeur de France aux États-Unis : " Humainement, il m’évoque irrésistiblement Jacques Chirac par une chaleur humaine jamais en défaut, dont on ne peut s’empêcher de se demander si elle est un réflexe ou une réalité. Autre parallèle entre les deux hommes, la longévité politique. Jacques Chirac, c’était quarante années de vie politique française ; Biden fait encore mieux, puisqu’il a été élu sénateur du Delaware, pour la première fois, en 1972 et qu’il l’est resté jusqu’en 2009 avant d’être huit ans vice-président."

Un portrait positif mais cruel " Une des forces de l’homme est d’ailleurs d’être le reflet fidèle d’une Amérique moyenne, dont il s’est extrait, et d’être resté attaché aux valeurs de celle-ci. Catholique fervent, toujours chaleureux et souriant, sans la moindre once de prétention ou de snobisme" Mais Araud ne cache pas les faiblesses de Biden : " il montre ses 78 ans au point que les partisans de Sanders laissaient entendre qu’il était atteint de démence sénile. Il est vrai qu’il est souvent incohérent dans ses propos".

Bref, c'est " Aux Américains de choisir entre le grand-oncle coléreux et mal élevé et le grand-père sympathique, affectueux… mais un peu fatigué."

En attendant l'Express souligne sa triste situation de confiné en campagne : " Bloqué dans sa maison du Delaware, sur la côte est américaine, Joe Biden est le premier candidat de l'histoire à mener une campagne présidentielle sans bouger de chez lui. Pas question de rester sur son canapé pour autant. Son équipe de campagne lui a installé un studio de télévision au sous-sol, depuis lequel le candidat de 77 ans enchaîne les réunions avec ses conseillers et les interviews en direct... dans une indifférence quasi générale."

Algérie : la contestation gelée

"Le Hirak - "mouvement", en arabe - marque un arrêt forcé depuis près d'un mois en Algérie. Le confinement partiel, décrété le 24 mars dernier, interdit en effet tout rassemblement public. Après 56 semaines consécutives de manifestations, les mardis et vendredis, la contestation populaire observe donc une "trêve sanitaire". Pas de réponse sur l'avenir du mouvement, au-delà du constat de l'Express (1 page).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 17/04/2020 - 16:31
Foot : les clubs au bord du gouffre, encore un pas svp . . .
le foutchebol est un système de plus en plus mafieux, récompensant même des gens (payés à prix d'or) qui tapent férocement dans une balle qui ne leur a rien fait , il devrait être taxé comme les jeux (casinos, loterie nationale et autres chevaux) 63% me semble-t-il !
Forbane
- 16/04/2020 - 18:25
La droite, avec Xavier
La droite, avec Xavier Bertrand complice du non renouvellement du stock de masques et L’archer qui a voulu maintenir les municipales, participera à l’étouffement du scandale de la gestion catastrophique de cette crise.
Moi, j’ai commandé des masques et du gel dès le 24 janvier, comme de très nombreux français qui avaient parfaitement compris des cette date qu’une pandémie était en cours et que nous échapperions pas!
Loupdessteppes
- 16/04/2020 - 17:00
Larcher est largué et collabo
Que peut il faire d'autre s'il veut sortir du confinement jusqu'à Noël sans prendre 50 kilos ? Par contre sa décision de maintenir les élections devra être débattue devant un grand jury...