En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 31 min 11 sec
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 3 heures 17 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 3 heures 59 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 4 heures 14 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Cléopâtre

il y a 4 heures 42 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 19 heures 51 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 21 heures 21 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 22 heures 14 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 1 jour 31 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 59 min 44 sec
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 2 heures 55 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 3 heures 38 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 4 heures 5 min
décryptage > Economie
Classement

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

il y a 4 heures 26 min
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 19 heures 38 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 21 heures 4 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 21 heures 37 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 1 jour 13 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 1 jour 1 heure
© internet
© internet
La minute tech

Signal, enfin une messagerie réellement chiffrée pour protéger vos messages ?

Publié le 17 février 2020
L'application de chiffrement mondialement connue « Signal », met à profit une nouvelle manne financière de 50 millions de dollars du cofondateur de « WhatsApp », Brian Acton, pour développer de nouvelles fonctionnalités afin de l'aider à se généraliser au reste du monde!
Franck DeCloquement
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck DeCloquement est praticien et expert en intelligence économique et stratégique (IES). Membre du CEPS (Centre d'Etude et Prospective Stratégique), de la CyberTaskForce et membre fondateur du Cercle K2, il est en outre professeur à l'IRIS (Institut...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'application de chiffrement mondialement connue « Signal », met à profit une nouvelle manne financière de 50 millions de dollars du cofondateur de « WhatsApp », Brian Acton, pour développer de nouvelles fonctionnalités afin de l'aider à se généraliser au reste du monde!

Atlantico.fr : Qu'appelle-t-on « messagerie chiffrée » ? À quel point est-ce fiable ? Et que pense désormais révolutionner en s’associant, Moxie Marlinspike et Brian Acton, dans leur ambition commune de démocratiser « Signal » au bénéfice du plus grand nombre ? 

Franck DeCloquement : Il y a quelques années, si vous passiez un appel téléphonique avec votre iPhone par exemple, vous n’aviez que deux options : tout d’abord accepter l'idée que n'importe quel hacker indiscret puisse écouter vos conversations privées, ou alors payer pour l’installation d’un couteux logiciel de cryptage vocal performant… 

Une troisième option a très vite vu le jour à travers un groupe de logiciels en open source, connu sous le nom d'Open Whisper Systems. Celui-ci fut à la base de la création de « Signal » : la première application iOS conçue pour permettre des appels vocaux faciles, fortement cryptés et gratuits. Moxie Marlinspike – cryptographe et codeur de son état –  a lancé Signal il y a près de cinq ans déjà, très largement considérée par les spécialistes comme l'application de messagerie chiffrée de bout en bout la plus sécurisée au monde. Celui-ci avait déclaré à cet effet : « nous avons essayé de rendre les communications privées aussi disponibles et accessibles que n'importe quel autre appel téléphonique classique ». 

Ainsi fut créer ce qu’est devenu aujourd’hui Signal : une application de messagerie vocale et textuelle privée, unifiée et unique en son genre, gratuite, facile d’usage, open source… Très schématiquement, Signal crypte en définitive les appels avec un protocole connu sous le nom de cryptage ZRTP et AES 128, suffisamment puissant en théorie pour résister à toutes les formes d’attaques pratiques connues des pirates « script-kiddy » à la NSA. 

Mais pour l’heure, le créateur de « Signal », Moxie Marlinspike, ambitionne de généraliser son application de messagerie. Et il nourrit à ce titre le projet de faire de « Signal », la nouvelle messagerie sécurisée de Monsieur Tout-le-Monde. Une messagerie solide, qui serait aussi conçue pour que le « vulgum pecus » qui n’y connait strictement rien en matière de technologie, puisse pourtant l’opérer de manière très simple et intuitive… Une messagerie chiffrée qui pourrait aussi très rapidement conquérir les faveurs d’une masse grandissante d'utilisateurs à travers le monde, et avantageusement supplanter son concurrent « WhatsApp » désormais propriété du controversé Mark Zukerberg… L’affaire n’est pas mince !

C’est dans une très récente interview accordée à WIRED, que le créateur de Signal s’est exprimé à cœur ouvert à ce sujet. Déclarant sans ambages qu’il « […] aimerait que Signal touche des milliards d'utilisateurs […] ». Ambitionnant même d’y parvenir « dans les 5 prochaines années, voire moins ». Brian Acton, qui est également son principal soutien financier, est aussi le cofondateur de l’application chiffrée « WhatsApp » aux deux milliards d'utilisateurs dans le monde, aujourd’hui détenu par Facebook. Notons que celui-ci a justement quitté la firme de Zukerberg, en claquant la porte de l’entreprise californienne. Il semble ne pas avoir de hasard dans cette association.

 À ce titre, Acton a investi 50 millions de dollars il y a deux ans dans Signal, et il en dirige aujourd’hui la Fondation. C'est d’ailleurs la technologie de chiffrement de Signal que WhatsApp utilise pour son service de messagerie chiffrée…

Que signifie concrètement le fait de s'ouvrir au grand public, pour une application chiffrée telle que « Signal », utilisée pour l’essentiel par des particuliers ou des petits groupes d’individus souhaitant communiquer discrètement ? 

Signal est d'abord une messagerie chiffrée pour les gens qui ont besoin d'un logiciel « multiplateforme », et qui souhaitent impérativement redoubler de prudence quant à leurs échanges digitaux privés. 

Tout comme les utilisateurs de l’application Telegram en somme. Pour autant, s'il s'agit désormais pour ses promoteurs de faire muer cette application en un logiciel capable de s’adresser au plus grand nombre. Et celle-ci doit en premier lieu intégrer de nouvelles fonctions « grand-public » promptes à le séduire. Avec l'ajout d’icônes de réaction rapide, des autocollants, l'amélioration des fonctions de capture vidéo, la version iPad, c’est de plus en plus le cas. Des évolutions fonctionnelles majeures qui doivent toutefois s'inscrire dans la logique de confidentialité extrême promue par le logiciel.

A ce titre, et pour ce faire, l'équipe de Signal est passée en 5 ans de 3 à 20 personnes. Mais le nombre de ses utilisateurs réels à travers le monde ne nous est pas communiqué pour l’heure. Brian Acton consent tout juste à préciser que 40% d'entre eux utilisent la version iOS. Et le décompte de téléchargements sur Google Play indique qu'il a franchi la barre des 10 millions. Cela nous donne donc au passage quelques indications factuelles. 

A l’avenir, les concepteurs de messagerie privée ne seront-ils pas tous obligés de mettre en avant et de promouvoir l'aspect « protection des données » afin de recevoir les faveurs massives du grand public ?

Cela semble une option sérieuse, assurément. Et ceci pouvant naturellement bouleverser le business model de certains gros opérateurs solidement implantés sur la place. 

Mais la sécurité reste une valeur sûre et incontournable : et dans le cas des packs d'autocollants par exemple, les serveurs de Signal ne peuvent savoir qui a créé ces jeux de petites images, ni même qui les envoie à ses correspondants. Pour les conversations de groupe, Signal a travaillé par exemple avec Microsoft, afin de mettre au point un système ingénieux où le serveur gère les groupes et ses participants, sans pour autant connaître l'identité de chacun d’eux. À chaque fois, ces nouvelles fonctions ajoutent des couches de complexité supplémentaire dans leur mise au point, car tout passe naturellement par le tamis de l’extrême confidentialité. Mais pour autant, cela doit rester parfaitement invisible et transparent aux yeux des utilisateurs de plus en plus exigeants en matière de facilité d’emploi.

En définitive, un groupe Signal ne devrait pas être plus compliqué à utiliser qu'un groupe « WhatsApp ». Tel est l’objectif. À terme, Signal ambitionne de pouvoir stocker les contacts sur ses propres serveurs, et ne plus avoir besoin de demander à ses utilisateurs de fournir un numéro de téléphone pour se mettre en relation. Lors d'un changement de téléphone, on disposerait de cette liste de contacts en ligne, au lieu de laisser l'application utiliser le carnet d'adresses du système. Une nouvelle équation complexe à résoudre là encore. 

Franck DeCloquement sur une proposition d’Edouard Roux pour ATLANTICO.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
dcf
- 23/02/2020 - 20:19
zelectron : Olvid
zelectron : merci pour ces précisions forts claires, concernant la solution alternative de messagerie instantanée et sécurisée, proposée par la startup Olvid.
zelectron
- 19/02/2020 - 16:18
Le français Olvid est récompensé pour son alternative à WhatsApp
Olvid, qui propose un service de messagerie instantanée sécurisée, a reçu en janvier dernier le prix de la startup FIC 2020. Ce dernier lui a été remis par le directeur CyberSecurity France d’Airbus Defence and Space.
Cette application française permet de communiquer des données privées tout en préservant l’anonymat des utilisateurs, grâce au chiffrage cryptographique des messages.
L’application ne collecte aucune donnée personnelle, rendant impossible la fuite de données en cas de piratage de leurs serveurs. Les messages transitent par un canal lui-aussi sécurisé à l’aide de codes chiffrés. En effet, les autres messageries privées, telles que WhatsApp, Signal ou Telegram, reposent toutes sur l’utilisation d’immenses serveurs dans lesquels sont enregistrés tous les utilisateurs. Un risque de piratage existe donc. A l’inverse, le serveur d’Olvid ne reçoit que des messages chiffrés en transit, et n’enregistre donc aucune information. Impossible donc pour Olvid, comme pourrait le faire un WhatsApp, de sélectionner des messages sur son serveur pour les déchiffrer et découvrir leur contenu.
zelectron
- 18/02/2020 - 16:15
Signal restera-t-il libre ?
à moins de tomber dans l'escarcelle d'un groupe prédateur . . .