En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

04.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 4 heures 6 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 5 heures 45 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 9 heures 33 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 10 heures 39 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 11 heures 44 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 12 heures 37 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 13 heures 1 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 13 heures 40 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 14 heures 5 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 4 heures 38 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 6 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 10 heures 19 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 10 heures 55 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 12 heures 24 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 12 heures 51 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 13 heures 34 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 14 heures 6 min
© capture d'écran Youtube / DR / Electricitymap
© capture d'écran Youtube / DR / Electricitymap
Atlantico Green

Ces petites leçons environnementales qui se dégagent du bilan de la production d’électricité 2019 en Europe

Publié le 12 janvier 2020
Une carte, réalisée par le site Electricitymap, permet de comparer le niveau des émissions de CO2 et de production d'électricité de chaque pays. La France est très bien classée. Comment expliquer ce phénomène ?
Tristan Kamin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tristan Kamin est ingénieur en sûreté nucléaire. Son compte twitter : @Tristankamin
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une carte, réalisée par le site Electricitymap, permet de comparer le niveau des émissions de CO2 et de production d'électricité de chaque pays. La France est très bien classée. Comment expliquer ce phénomène ?

Atlantico.fr : Le site electricitymap a réalisé une carte du monde dans laquelle chaque pays est répertorié selon le niveau de ses émissions de CO2 et de production d'électricité. La France fait partie des très bons élèves avec notamment les Scandinaves.

Comment se fait-il que la France soit aussi bien classée ? Quels mécanismes entrent en compte ?

Tristan Kamin : ElectricityMap indique en quasi-temps réel les émissions de gaz à effet de serre issues de la production et des échanges d'électricité, et uniquement d'électricité, dans la plupart des pays d'Europe et quelques autres à travers le monde.

À chaque moyen de production (charbon, gaz, nucléaire...) sont associés des facteurs d'émissions, c'est à dire un nombre de grammes d'équivalent CO2 pour chaque kilowattheure produit.

Ces facteurs sont issus de la littérature scientifique, et notamment des rapports du GIEC, et prennent en compte tout le cycle de vie du moyen de production (construction, exploitation, déconstruction). 

Ils sont très faibles pour l'hydraulique, l'éolien, le photovoltaïque, et le nucléaire. Plus élevés pour les bioénergies (bois, biogaz, biocarburants), encore plus pour le gaz naturel, et beaucoup plus pour le charbon et le fioul.

Or, à tout moment, en raison de notre parc hydraulique, notre parc nucléaire, et dans une moindre mesure de notre parc éolien, l'électricité française est très largement décarbonée. Les énergies fossiles n'atteignent que rarement 20% du mix électrique, et en moyenne annuelle, elles représentent moins de 10% de notre production électrique.

De plus, ElectricityMap prend en compte l'intensité carbone de l'électricité importée ; or, la France est un gros exportateur, donc notre bilan carbone est peu affecté par les rares moments où nous sommes importateurs nets d'électricité depuis nos voisins. 

Quelles leçons environnementales pouvons-nous en tirer ?  Que révèle la production d'électricité en France ?

C'est grâce à l'hydraulique (en Norvège, en Suisse, en Suède, en France) et au nucléaire (en Suède, en Suisse, en France) que certains pays sont constamment affichés en vert sur ElectricityMap. 

D'autres pays (Danemark, Allemagne, Espagne), souvent montrés en modèle de transition énergétique font, sur cette carte, de temps en temps des incursions, plus ou moins fréquentes selon les pays, vert cette couleur verte sur la carte. Ceux-ci ont déployé un conséquent parc d'énergies renouvelables intermittentes, notamment éolien. Ainsi, lorsque les conditions météorologiques sont favorables, l'éolien (et/ou le solaire), peu intenses en carbone, atteignent une part importante du mix électrique, améliorant temporairement les émissions de CO2 du pays. Mais lorsque le vent est insuffisant, voire tombe complètement, ce sont les centrales à charbon et à gaz, gardées en réserve, qui montent en puissance pour compenser - et les émissions de gaz à effet de serre par kilowattheure s'envolent évidemment.

Et ce que l'on constate sur ElectricityMap, c'est que ce sont les pays qui misent sur le tout hydraulique (pour les quelques uns dont la géographie le permet) ou l'hydraulique et le nucléaire qui arrivent non seulement à afficher des émissions de CO2 par kilowattheure très basse, mais en plus de manière durable, continue.

Comment se fait-il que le discours ambiant ne colle pas avec ce qui est montré et expliqué sur cette carte ? La société est-elle trop pessimiste quant aux questions de production d’électricité (entre autres)?

Le discours ambiant a acté que pour être écologiste, il fallait donc être antinucléaire, et promouvoir le tout renouvelable. C'est aberrant à une époque où la première bataille de l'écologie est (ou devrait être ?) le climat, mais il en est ainsi : toutes les grandes associations environnementales, les partis politiques qui se revendiquent écologistes, tous revendiquent également la lutte antinucléaire. Et refusent généralement de se prononcer sur la hiérarchisation entre ces deux objectifs (sortir du nucléaire et sauver le climat) pourtant en partie contradictoire.

ElectricityMap est un vrai problème pour ce mode de pensée, et les données qui y sont rendues accessibles sont en général cachées sous le tapis (je doute de voir un jour des élus écologistes mettre en avant ce site... ou simplement y être confrontés publiquement par un interlocuteur quelconque) ou éludées par des promesses de solutions techniques salvatrices comme le stockage de l'électricité, ou encore la promesse qu'il suffirait de moins consommer pour pouvoir se passer de nucléaire comme d'énergies fossiles.

En limitant la diffusion de la connaissance, et en balayant avec dédain les difficultés qu'il pose, alors on arrive au discours actuel : au nom de l'écologie, il faut lutter contre le nucléaire. Un raccourci, pire encore et hélas très répandu, c'est qu'au nom du climat, il faut lutter contre le nucléaire. 

Et l'on se retrouve à avoir la quasi-totalité des mouvements écologistes - et donc des débats - qui regardent la paille du nucléaire ou de l'électricité française, en oubliant la poutre de carbone que sont les autres secteurs que l'électricité (transport, chauffage domestique...) ou l'électricité des autres pays d'Europe, y compris ceux que l'on vend comme vertueux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pedro38
- 02/02/2020 - 20:00
Ecologisme stupide
Les ecolos font deux erreurs de base :
Ils considèrent que le rejet de CO2 est une pollution, or c'est un des deux gaz de la vie sur terre, en dessous de 100 ppm, plus de photosynthèse donc plus de vie, nous sommes à 400 ppm, et l'optimum pour les plantes est le quadruple, et le CO2 à tendance à diminuer de façon naturelle, car il se fossilise sous la forme de carbonates. De plus il n'occasionne pas de réchauffement, cette théorie est fausse, l'effet de serre est dû à la convection de l'air et non de la captation du rayonnement infrarouge de la terre.
La deuxième erreur de base est le rejet du nucléaire, le moyen le plus efficace et sûr pour produire de l'énergie électrique. Les éoliennes et les panneaux photovoltaiques ne sont qu'un leurre ruineux et complètement inefficace.
Gustave
- 12/01/2020 - 19:13
Priorités
Si on est tous frits dans un siècle, quelle importance si les déchets nucléaires sont encore radioactifs dans mille ans.