En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

04.

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

05.

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

03.

Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia

04.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

05.

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

06.

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 6 jours 9 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 6 jours 13 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 6 jours 14 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 6 jours 15 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 6 jours 15 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 6 jours 16 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 6 jours 16 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 6 jours 17 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 6 jours 17 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 6 jours 18 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 6 jours 12 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 6 jours 14 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 6 jours 14 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 6 jours 15 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 6 jours 16 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 6 jours 16 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 6 jours 17 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 6 jours 17 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 6 jours 18 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 6 jours 18 heures
© Reuters
© Reuters
Atlantico Green

Pourquoi la révolution de la voiture électrique pourrait prendre beaucoup plus de temps que prévu

Publié le 24 novembre 2019
Selon un rapport du MIT Energy Initiative, les véhicules électriques pourraient rester à un prix très élevé aussi longtemps qu'elles resteront dépendantes des batteries lithium-ion. Qu'est-ce qui pourrait faire décroître significativement ce coût ?
Philippe Charlez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Charlez est ingénieur des Mines de l'École Polytechnique de Mons (Belgique) et Docteur en Physique de l'Institut de Physique du Globe de Paris. Expert internationalement reconnu en énergie, Charlez est l'auteur de nombreuses publications et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un rapport du MIT Energy Initiative, les véhicules électriques pourraient rester à un prix très élevé aussi longtemps qu'elles resteront dépendantes des batteries lithium-ion. Qu'est-ce qui pourrait faire décroître significativement ce coût ?

 Atlantico.fr : Un nouveau rapport du MIT Energy Initiative explique que les véhicules électriques pourraient rester à un prix très élevé aussi longtemps qu'elles resteront dépendantes des batteries lithium-ion. Pourquoi le coût de ces équipements va probablement rester élevé dans les prochaines décennies ? 

Qu'est-ce qui pourrait faire décroître significativement ce coût ? 

Philippe Charlez : Les deux grands inconvénients inhérents aux voitures électriques sont connus depuis longtemps : de longs temps de charge (plusieurs heures sur des prises de quelques kW) et une faible autonomie (250 km pour des batteries de taille raisonnable). Par contre on nous annonce régulièrement que leur prix, aujourd’hui largement supérieur aux véhicules diesel et essence, devrait fortement baisser au cours des prochaines années. En 2025 au plus tard, les voitures électriques concurrenceraient sans subvention leurs consœurs thermiques.

Pourtant, un récent rapport du Massachusetts Institute of Technology jette un pavé dans la marre. Selon les auteurs, « tant qu’ils utiliseront la technologie des batteries lithium-ion le prix moyen des véhicules électriques ne pourra rivaliser avec celui ses concurrentes thermiques ». Le rapport précise qu’il faudra au moins attendre une dizaine d’années pour que la différence de prix s’estompe. Aussi, pour convaincre les utilisateurs d’abandonner l’essence pour l’électricité,  les gouvernements se verront dans l’obligation de prolonger voire d’accroitre le processus bonus/malus aujourd’hui mis en place dans la plupart des pays européens.

Selon le MIT, le coût moyen d’une batterie est aujourd’hui de 220€/kWh soit 4 500€ pour une petite citadine de 20 kWh, 11 000 € pour une routière de milieu de gamme (50kWh) et pas loin de 20 000 € pour une Tesla de 85 kWh. La batterie représentant près du tiers du prix de la voiture, c’est sur ce poste que repose principalement la réduction du coût. Pour atteindre la parité avec une voiture thermique il faudrait que le coût du kWh de batterie descende sous les 100€ ce qui, selon le rapport, est pratiquement impossible. La raison en est simple : les batteries  contiennent des matériaux rares (comme le cobalt) ou semi rares (comme le lithium) dont la demande va augmenter significativement au cours des futures années. Cet accroissement de demande provoque une explosion des cours sur le marché des matières premières. Ainsi, depuis 2010, les cours du cobalt (utilisé pour les électrodes) et du lithium (utilisé comme électrolyte) ont été multipliés par 3.

S’il reste des marges techniques quant à la réduction (voire le remplacement) de l’onéreux cobalt, des baisses plus importantes nécessiteront de remplacer les batteries ion- lithium par d’autres technologies totalement différentes et aujourd’hui encore au state de la recherche. Rien n’est donc acquis d’autant que le coût n’est pas la seule difficulté inhérente aux batteries ion-lithium.

D’une part la distribution géographique du lithium et du cobalt dont les batteries se nourrissent voracement s’avère plus que critique. Ainsi la moitié des réserves mondiales de cobalt sont situées en République Démocratique du Congo et près de 60% des réserves de lithium en Amérique Latine. Quant à la fabrication des batteries, c’est la chasse gardée de groupes asiatiques : chinois, japonais et sud-coréens se partagent plus des trois quarts du marché mondial. Même si elle desserre le verrou pétrolier de l’Europe, la voiture électrique augmentera sa dépendance vis-à-vis de ses grands concurrents économiques.

Même si les batteries étaient opérationnelles et étaient rentables par rapport à un moteur thermique, est-ce que cela signifierait nécessairement qu'un véhicule électrique serait plus "propre" qu'un véhicule thermique ? 

Même rentable, un véhicule électrique n’est pas nécessairement plus propre qu'un véhicule thermique. D’une part l’extraction des métaux rares et semi rares, leur purification et leur introduction dans les batteries sont des processus énergétivores fortement émetteurs de CO2.  Ainsi, selon l’agence suédoise de l’énergie la fabrication d’un kWh de batterie émet en moyenne 200 kgCO2. La batterie d’une Tesla de 85 kWh qui émet 17 tonnes de CO2 lors de sa fabrication ne deviendra donc neutre en carbone vis-à-vis d’une voiture thermique émettant 130gCO2/km qu’au bout de 130000 km. Un raisonnement qui ne tient que si l’électricité utilisée pour se déplacer est totalement décarbonée. Or, excepté en France, ce n’est le cas nulle part en Europe. Ainsi, en Allemagne (419gCO2 par kWh électrique produit), la neutralité carbone est obtenue au bout de 250000 km. Autrement dit la meilleure solution pour l’allemand d’accroitre ses émissions est aujourd’hui de rouler…en voiture électrique ! TEST

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
FluffyMoon
- 13/08/2020 - 16:50
Oubli de quelques mots
*Chaque fois que je croise une voiture électrique.
FluffyMoon
- 13/08/2020 - 16:49
@salamander
Pur point de détail sur lequel j'aimerais avoir votre avis... Vouloir rendre les villes plus silencieuses c'est gentil, mais comment seront censés faire les aveugles et les malvoyants qui pour avoir de l'autonomie en milieu urbain se servent pas mal de leur ouïe pour repérer par exemple les véhicules en marche? Personnellement je manque de me faire écraser chaque fois que j'en croise une, ne pouvant me reposer sur rien pour la repérer... L'aspect "prévision des obstacles au toucher" de la canne blanche ne servant pas dans le cas des véhicules puisque si la canne en est à toucher la voiture c'est sans doute déjà trop tard...
Ça peut paraître un pur point de détail mais il y a deux côtés à toutes choses...
Et rien à voir mais pourrions-nous avoir vos sources et les documents sur lesquels vous vous appuyez pour dire que les arguments développés dans cet article soient une sottise, s'il vous plaît? Je n'émets pas de jugement de valeur sur votre avis croyez-le bien, simplement si vous voulez convaincre je pense qu'il serait important de montrer ce sur quoi vous vous appuyez. Excellente journée.
salamander
- 26/11/2019 - 09:40
si on veut...mais
dans une voiture électrique il y a 2000 pièces , contre 20 000 dans une voiture thermique. Plus de carburateurs, alternateurs, cylindres, bougies etc etc...
Quel est le bilan "carbone"( si cette expression veut dire qqchse?) d'une voiture actuelle? on parle tjrs du bilan carbone des batteries...quelle sottise.
Evidemment il faut produire l'électricité et donc la voiture électrique est surtout valable dans les pays qui utilisent le nucléaire pas l'Allemagne qui a fait le choix douteux (encore Merkel !) de s'en retirer et dont la production d'électricité repose essentiellement sur les centrales thermiques. (avec un prix de l'électricité double des prix français).
250 km d'autonomie c pas si mal déjà et nous n'en sommes qu'au début.
L'intérêt de la voiture électrique sera de rendre les villes silencieuses et plus respirables.
Quant au lithium, les actions des producteurs se sont effondrées de 50% en un an. C'est un mystère dt je n'ai pas trouvé l'explication jusqu'à présent.