En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 10 min 25 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 1 heure 56 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 3 heures 20 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 5 heures 9 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 5 heures 46 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 6 heures 35 sec
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 6 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 7 heures 31 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 26 min 25 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 1 heure 49 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 2 heures 54 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 5 heures 33 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 6 heures 18 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 7 heures 4 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 7 heures 41 min
© Laurent EMMANUEL / AFP
© Laurent EMMANUEL / AFP
Tribunaux populaires

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

Publié le 05 novembre 2019
Adèle Haenel a tous les accents de la sincérité, mais on aimerait bien que la présomption d’innocence continue de s’appliquer en France et qu’une salve de tweets rageurs adossée à un papier d’enquête, même crédible, ne suffise pas à envoyer un type en prison.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adèle Haenel a tous les accents de la sincérité, mais on aimerait bien que la présomption d’innocence continue de s’appliquer en France et qu’une salve de tweets rageurs adossée à un papier d’enquête, même crédible, ne suffise pas à envoyer un type en prison.

Un peu débranché du cinéma français depuis quelques années, je n’ai découvert l’existence d’Adèle Haenel, victime (présumée), et de Christophe Ruggia, harceleur (potentiel), que lorsque Mediapart m’a informé de la nature (possible) de leurs relations.

Je ne suis pas né de la dernière pluie, j’ai suivi les révélations #MeToo d’assez près, je sais que les prédateurs, et singulièrement dans les milieux du spectacle ou de la mode, ne sont pas juste des épouvantails rhétoriques pour néo-fems radicales et hantent et bel bien les loges, les plateaux, et les chambres d’hôtels, mais la rapidité avec laquelle le réalisateur du pertinemment nommé « Dans la tourmente » s’est retrouvé au pilori social et professionnel a fait plus que m’interpeller. J’ai même carrément trouvé ça un peu flippant, à vrai dire.

A la lire et à l’écouter, la comédienne a d’ailleurs tous les accents de la sincérité et, intuitivement, c’est de son côté que je ferais moi-même pencher la balance. Enfin, à la lire et à l’écouter au travers de tout un tas de filtres médiatiques convenablement orientés, bien entendu, puisque c’est toute l’étendue de ma science sur ce dossier ; et de la vôtre.

Pour autant, décréter qu’au nom de la dénonciation de relations hommes-femmes notoirement déséquilibrées, on puisse désormais faire l’impasse sur la présomption d’innocence dans un Etat de droit, c’est un peu comme réclamer le retour de la peine de mort pour les assassins d’enfants. Du principe à géométrie variable.

A fortiori lorsqu’on remarque que Médiapart, le média qui sort l’enquête, et dont on se souvient de l’aveuglement dans l’affaire Tariq Ramadan, un télévangéliste radical bien plus gravement mis en cause et de manière bien plus étayée et circonstanciée.

Bref, dans un pays où la presse sert avant tout de relais idéologique et privilégie notoirement le commentaire et le storytelling sur l’énoncé des faits, il vaut mieux laisser aux juges, aux avocats et aux jurés la prérogative d’expédier des gens en taule. Ça peut sembler anecdotique dit comme ça, et le réalisateur en question est peut-être une belle crapule, mais il serait bien qu’il ait droit à un autre tribunal que celui de l’opinion.

A lire également : Adèle Haenel, #MeeToo et ces procès médiatiques qui font abstraction de l’Etat de droit

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pig
- 07/11/2019 - 00:35
statistique
J'ajoute que Adèle Haenel s'est bien gardé de porter plainte. On se plaint publiquement sans porter plainte devant le ministère public, bizarre. L'explication pourrait être la suivante : le parquet, intouchable, se charge de planter ses crocs dans les mollets du dénoncé, qu'il ne lachera pas avant dix ans de procédure, et rajoutera fièrement l'affaire à ses statistiques de harcèlements qu'il a poursuivis. (note afin d'être bien compris : les "statistiques" de "féminicides" etc. qu'on exhibe sont des statistiques avant procès, avant condamnation... ). Et contre qui pourra se retourner l'accusé s'il est relaxé ? Contre personne.
Pig
- 07/11/2019 - 00:16
Vu de très loin, non, on parle d'une femme de 30 ans, pas de 13
Et moi, femme de 61 ans, je suis d'accord avec l'autre qui dit bien : si à 60 ans si tu n'as jamais été harcelée sexuellement, c'est que tu as loupé ta vie... Et (Dieu seul sait ce qui traverse les têtes) est-ce peut-être ce qui est arrivé à Adèle Haenel. À 30 ans (qui sait, là encore), elle se dit : j'ai loupé ma vie, donc faut que je me trouve vite fait un harceleur à brandir. Et puis surtout du temps que j'étais mineure, comme ça de prescription pénale y en a plus. Ce qu'il faut se demander, c'est : où est la véritable victime ? Celle dont on a touché le genou et/ou le "torse" (sic !) ? Ou bien celui qui est condamné à la mort sociale sur simple dénonciation ? La réponse devrait aller de soi, eh bien non.
Anouman
- 06/11/2019 - 20:58
Justice
S'il y a un viol ou un abus sexuel il est normal qu'une action en justice soit faite si elle est encore possible. Mais pour protéger la présomption d'innocence rien ne devrait filtrer dans les médias. En gros, tout ce qui peut être dit contre quelqu'un tant que la justice n'a pas examiné et jugé les faits (la justice n'est pas infaillible mais c'est un autre problème) devrait être jugé comme diffamatoire. Ce serait dommage pour les médias qui ont si peu de choses intéressantes à dire, mais cela respecterait l'esprit de la loi.