En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

04.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

07.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 11 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 12 heures 59 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 13 heures 54 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 14 heures 51 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 16 heures 32 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 19 heures 7 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 19 heures 51 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 20 heures 27 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 21 heures 3 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 21 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 12 heures 48 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 13 heures 32 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 14 heures 16 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 15 heures 46 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 18 heures 59 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 19 heures 33 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 19 heures 54 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 20 heures 49 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 22 heures 20 min
© FRED TANNEAU / AFP
© FRED TANNEAU / AFP
Atlantico Green

Anthropocène : l’usage intensif des sols remonte à bien plus longtemps qu’on ne le croit (et voilà les leçons que l’on peut en tirer)

Publié le 01 septembre 2019
D'après une étude publiée vendredi dans la célèbre revue américaine Science et réalisée par plus de 250 archéologues, l'usage intensif des sols par les hommes a commencé à -1000 ans av. J-C, c'est-à-dire il y a 3000 ans.
Thierry Gauquelin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Gauquelin est professeur à Aix Marseille Université et chercheur à l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude publiée vendredi dans la célèbre revue américaine Science et réalisée par plus de 250 archéologues, l'usage intensif des sols par les hommes a commencé à -1000 ans av. J-C, c'est-à-dire il y a 3000 ans.

Atlantico : La thèse selon laquelle l'homme a eu très tôt un impact sur l'écosystème est-elle une nouveauté ? Que peut-on tirer des résultats de cette étude publiée cette semaine dans Science (lire ici, en anglais), que nous ne connaissions pas avant ?

Thierry Gauquelin : C’est surtout une confirmation ou une mise en lumière des résultats obtenus depuis une cinquantaine d’années par les chercheurs en paléo-environnement et notamment par les palynologues qui étudient l’évolution de la végétation au cours des 10 derniers millénaires (voire bien plus tôt) grâce aux grains de pollen fossilisés dans les sédiments tels que les tourbières qui permettent de reconstituer très finement les environnements passés. Même si l’anthropisation (la mainmise de l’homme sur le milieu par l’agriculture et l’élevage) a pris un essor considérable il y a 3000 ans, comme le souligne cette étude, il est aujourd’hui admis que les premiers signes d’anthropisation importante, par exemple dans le bassin méditerranéen particulièrement bien étudié, datent du néolithique ancien (vers -7000 ans) et que les premières communautés agricoles se sont installées il y a 6000 ans.

Pour prendre deux autres exemples, les palynologues nous disent que, dans le Bassin parisien,il y a déjà 6000 ans, les premières traces de cultures, attestées par la présence de pollen de céréales dans les sédiments étudiés, sont détectées.

Dans les Pyrénées, l’anthropisation est certaine il y a plus de 6000 ans, avec même la mise en évidence de premières anomalies géochimiques qui tendraient à prouver que l’on a eu des activités minières ou métallurgiques dès cette époque et pas seulement une mise en culture ou de l’élevage.

L'Anthropocène, ère dans laquelle l'espèce humaine est la première source de changements environnementaux et climatiques, serait repoussée dans le temps par cette étude. Êtes-vous d'accord avec cette conclusion ?

Cette anthropisation, ces mises en culture et cet élevage se sont évidemment réalisés au dépend des espaces forestiers, qui couvraient la très grande majorité du territoire, si on prend l’exemple de la France, et aux dépend des sols que cette forêt avait pu constituer. Même si la reconstitution des forêts a pu, dans certains cas, se faire entre ces épisodes d’anthropisation intensive, il s’agit bien là de ruptures importantes dans les équilibres écologiques affectant à la fois végétation et sols, ruptures qui se sont faites en plusieurs étapes, s’étalant sur plusieurs millénaires

Cependant l’Anthropocène sous-entend que les activités humaines ont affecté et affectent l’ensemble de la planète et des cycles biogéochimiques dont elle est le siège alors qu’il y a 3000 ans l’anthropisation restait plus localisée.

La rupture est concentrée sur moins de 200 ans contrairement à l’anthropisation ancienne, échelonnée sur plusieurs millénaires. Mais l’Anthropocène est surtout caractérisé par l’apparition des pollutions radioactives, organiques, accumulation de plastiques et encore plus par l’utilisation des énergies fossiles qui modifient profondément et durablement le climat, ce qui n’a peut-être pas été le cas (des études restent à conduire !)  des déforestations anciennes, même s'il ne faut pas négliger leur importance localement, notamment sur les sols et leur biodiversité.

Dès lors, que nous apprend la comparaison entre l'usage des sols il y a trois millénaires et celle qui a lieu aujourd'hui ? Si les causes et les effets sont différents, dans la mesure où l'on ne pouvait pas encore parler de pollution, quelles leçons peut-on tirer de cette période historique où les activités humaines étaient déjà source de changement climatique ?

Simplement considérer que l’homme a marqué de son empreinte les milieux pas seulement depuis 200 ans mais depuis plusieurs millénaires, et ce, pas uniquement dans les milieux tels que le bassin méditerranéen, mais aussi, par exemple, on le sait aujourd’hui, dans les forêts tropicales. Et on ne peut donc évidemment comprendre les paysages actuels sans avoir à l’esprit la manière dont ceux-ci ont évolué depuis plusieurs millénaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 01/09/2019 - 12:13
En effet si les humains qui étaient 1 à 5 millions sur toute
la terre ( de 10000 à 6000ans ) peut avoir déjà fait des dérèglements, il faut impérativement détruire rapidement les 8 milliards d'humains d'aujourd'hui ( ainsi il en restera un peu plus de 200 millions & donc déjà beaucoup trop destructeur ).
Mais pendant que l'humain n'existait pas quels sont les dérèglements qui ont eu lieu puisque la vie sur terre n'a jamais été un long fleuve tranquille. :)::)
Voilà que l'Humain, qui fait parti de la nature, ne peut pas, comme tous les êtres vivants de la nature (animaux, plantes) , utiliser la Nature alors qu'il a été conçu comme ça par la nature.