En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 3 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 3 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 3 jours
© Reuters
© Reuters
Plouf !

Balance ton port : les Marseillais veulent-ils couler leurs gros bateaux ?

Publié le 18 août 2019
Il fut un temps où Marseille était un port d’envergure mondiale dont les Marseillais étaient fiers. C’est fini tout ça.
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il fut un temps où Marseille était un port d’envergure mondiale dont les Marseillais étaient fiers. C’est fini tout ça.

Pour une ville portuaire —pire, pour un port avec une ville autour—, Marseille ne déborde plus franchement d’enthousiasme pour l’amarrage de gros bateaux à ses quais.

Et à entendre un discours local de plus en plus centré sur les nuisances provoquées par les cargos, ferries et autres navires de croisière du côté de la Joliette, on imaginerait presque que l’activité maritime y est une nouveauté, une horreur économique inédite à la croissance folle et débridée.

Voire que le Lacydon est une petite chose fragile ; pratiquement une délicate lagune vénitienne à deux doigts de l’immersion...

C’est certain, les gros bateaux polluent, mais plutôt moins qu’avant par tonne transportée, les chantiers navals étant soumis aux mêmes évolutions réglementaires que les usines des constructeurs de bagnoles. Mais surtout, ils sont de moins en moins nombreux...

Autrefois l’un des tous premiers ports de la planète, Marseille n’est en effet plus qu’une plateforme de troisième ordre (éjectée du top 50 mondial pour le trafic de conteneurs, elle ne figure même plus au top 20 européen). Et si l’on y repère encore quelques tankers, c’est du côté de Fos-sur-Mer, à pratiquement 50 kilomètres de la Canebière, qu’ils viennent accoster.

Élus et gestionnaires tentent bien d’attirer des croisiéristes pour compenser, mais les paquebots sont encore plus détestés que les cargos. Avec ses deux millions de passagers, Marseille en séduit pourtant deux fois moins que le port de Capri — modeste vingtième européen...

Il n’y a pas si longtemps, le déclin du port était un regret commun, une incontestable catastrophe à laquelle on cherchait des causes ou des responsables (la mauvaise humeur des dockers, l’absence de fiabilité, le retard dans le passage à la conteneurisation, la restructuration géographique des échanges mondiaux, la disparition de l’empire colonial, etc.). C’est fini tout ça. Les gros bateaux, maintenant, on n’en veut plus.

Bah, il y aura toujours l’OM (qui fait moins de vagues, assurément. Mais crée nettement moins d'emplois...)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 19/08/2019 - 19:47
Port
Encore un effort et les écolos Marseillais seront contents.
Liberte5
- 19/08/2019 - 14:34
En moins de 40 ans Marseille est passée ...
d'une ville méridionale où la vie était agréable, la vie économique dynamique, la vie culturelle riche,...... à un port quasiment mort, la vie n'y est plus agréable, quant à la culture des Pagnol, Scotto etc. elle a disparue. Merci la CGT et l'immigration massive . Mais Marseille est à l'avant garde des autres grandes villes de France , qui connaîtront à horizon de 20 ans le même sort.
tubixray
- 19/08/2019 - 09:26
plus belle la ville
Finalement,il n'y a qu'à la télévision que Marseille peut faire envie .... enfin à certains !
Entre les camarades cégétistes qui règnent sur les quais et les arabo islamiques sur les hauteurs il y fait vraiment bon vivre, n'en doutons pas.