En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Revue de presse people

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

Publié le 13 juillet 2019
Mais aussi un mariage pour Lourdès, la fille de Madonna, un 2ème Burn Out pour Guillaume Canet, un 2ème enfant pour Alizée et de la pédale à l’Ile de Ré pour Orlando Bloom et Katy Perry.
Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Sébastien Ferjou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi un mariage pour Lourdès, la fille de Madonna, un 2ème Burn Out pour Guillaume Canet, un 2ème enfant pour Alizée et de la pédale à l’Ile de Ré pour Orlando Bloom et Katy Perry.

Céline Dion, fashion bourreau

Amis du people, bonjour ! Que de nouvelles toutes plus passionnantes et étourdissantes les unes que les autres cette semaine. Même s’il est vrai que la concurrence était rude avec l’actualité dite sérieuse et les homards dorés à l’or fin du couple Rugy (oui c’est un résumé, ne vous emballez pas, on n’en est pas encore au steak en or mangé par Franck Ribéry). 

Pour commencer, un petit tour du côté de notre chère (coûteuse) Céline Dion. La semaine passée, on s’inquiétait pour sa santé physique et mentale, cette semaine c’est pour celle de ses proches qu’on peut se faire du mourron. La star québécoise aurait envoyé DEUX stylistes à l’hôpital, victimes d’épuisement. C’est Gala qui nous l’apprend : « Law Roach tout d’abord, l’homme de sa révolution stylistique entamée dès 2017, alité en janvier de cette année pour burn-out. Et la semaine passée, Sidney Lopez, sa remplaçante, entrée en clinique à la veille de la Fashion Week ». Allô, Gérard Filoche ?

En même temps, de Naomi Campbell à Meghan Markle, savoir épuiser son petit personnel à grands coups de caprices est une sorte d’accessoire de mode basique de la panoplie de la diva. Et quand on vit loin des Prud’hommes français, pourquoi se priver… On n’est jamais assez à la mode. 

Pas de rapport direct mais -diva oblige- ça nous fait penser à vous signaler qu’on apprend dans Voici que Mariah Carey  a déclaré n’avoir connu « que » cinq hommes bibliquement dans sa vie. Pour Céline, si on a bien compris c’est un seul en l’état (oui, dans un épisode précédent, on avait appris que quels que soient les numéros caliente opérés avec Miss Dion, Pépé,son beau danseur est homo). 

Bref, revenons à nos brebis à paillettes : Céline ne serait pas du tout en plein pétage de plombs comme s’en inquiétait un de vos magazines la semaine dernière (on ne sait plus lequel mais c’est à lire ici, on n’est pas là pour assurer votre secrétariat non plus bande de feignasses), elle serait dans une opération mûrement réfléchie. Etre une fashion victim, c’est bon pour les plouquasses, être un fashion bourreau, c’est l’avenir une fois terminés les spectacles à Vegas (car il va bien falloir continuer à faire rentrer les dollars) ! Et là, Gala nous révèle tout, il s’agit d’une excentricité très calculée : « Simple audace vestimentaire ou reprise en main de son image pour élargir son public et rester dans la course ? On penche pour la seconde hypothèse. »

« Dans la presse anglo-saxonne, un terme a même été créé en son honneur, la Dionnaissance ou renaissance de Céline Dion. Plutôt que le symptôme d’une crise d’adolescence survenue sur le tard, cette overdose de looks borderline est le plus sûr moyen de s’offrir une visibilité sans précédent dans sa carrière ». Maline la Céline ! 

D’autant que l’argumentaire de Gala va crescendo : « Si on en croit le New York Times qui note son impact grandissant sur les millennials : Elle a gagné une nouvelle fan base, celle d’une génération trop jeune pour connaître ses tubes mais qui la découvre aujourd’hui et la suit sur Instagram. Ses looks et ses poses sont déjà repris en masse sur internet. Céline Dion, star des minots uber branchés, avouez que vous ne l’aviez pas vu venir celle-là !? 

Autre chose que vous ne voyez pas venir et qui pourtant ressemble à la menace de l’une des sept plaies d’Egypte prête à fondre sur nos jeunes filles en fleur : « Ce qu’elle porte, c’est ce que vous verrez chez H&M dans un an. ». Petite minute de silence obligatoire pour se remettre… (Ceux qui iront voir les photos comprendront).

 

Elizabeth II prend une migrante sous son aile

Avoir une Couronne sur la tête, ça vous force à la garder haute et à maintenir l’allure et les principes. La Reine d’Angleterre ne pouvait donc rester insensible au destin de la princesse Haya Bin Hussein désormais installée à Londres « sous la protection de sa majesté » titre Paris Match. Mais de qui parle-t-on? Minute papillon, on vous explique. Haya est la fille de l’ancien Roi de Jordanie, la belle-sœur de Rania donc. Sa maman ayant été britannique, Haya a un passeport du même nom. Le problème, c’est qu’elle en a aussi un autre, émirati celui là. Car elle a fait un beau mariage : avec le fabuleusement riche Emir de Dubaï, le ci-devant Mohamed Bin Rachid Al-Maktoum.

« Le couple qu’ils formaient depuis 15 ans était le plus moderne du Golfe persique ». Visuellement moderne, ça oui. Ni voile ni abaya pour Haya mais de la haute couture à tous les étages et en toutes circonstances. Pour le reste, à chacun sa conception de la modernité, Haya est en effet la sixième épouse de l’émir (pas au sens où il aurait divorcé cinq fois auparavant mais au sens d’une certaine simultanéité…), lui-même déjà papa de deux équipes de foot (ou presque, on parle de 21 enfants).  Mais comme le note Match, généralement on ne connaît ni la tête ni le prénom des femmes des souverains des monarchies pétrolières (Paris Match parle de royautés musulmanes, nous, on est d’un naturel prudent et on respecte la loi Avia alors on se dit qu’après tout, rien ne prouve que cet effacement des femmes ne soit pas plutôt lié au pétrole). 

Haya est en tous cas une femme fascinante, en photo comme en actes. Elle se passionne pour la fauconnerie et l’artillerie lourde « et elle prétend être la seule femme à avoir le permis poids-lourd en Jordanie ». « Elle a aussi confié au magazine Tatler qu’elle aurait adoré piloter un 30 tonnes comme le routier tatoué du Convoi de l’extrême, son reality show préféré. » 

Bref, tout ça n’est pas le nœud du problème. Pas plus que le fait qu’elle préfère « la cravache et les bottes » (Match toujours) au ballon rond et aux crampons. L’amour du cheval (à quoi d’autres avez-vous pensé en voyant la cravache, vil(e)s créatures à l’esprit mal tourné ?), est ce qui l’a rapproché de son mari, passionné de purs sangs (il en possède 1000) et de compétitions hippiques chic (mais pas hippy chic, il faudrait pas confondre, le dress code à Ascot, c’est redingote et haut de forme).

Le problème, c’est que, s’il y a quelques mois Haya déclarait à Emirates Woman : « chaque jour, je suis stupéfaite par ce qu’il accomplit et je remercie Dieu d’être à ses côtés », désormais c’est l’émir qui balance sur Instagram (ben quoi, vous pensiez qu’il tatouait ses messages sur dos de chamelle ?) et en faisant des vers : « Toi, la traîtresse, tu as trahi la plus précieuse des confiances… ta place n’est plus avec moi… cela m’est égal que tu vives ou que tu meures ».  Bou diou (Mince, une alerte loi Avia qui nous a échappé) ! Qu’a donc fait Haya ? Point de vue nous apprend que sur les réseaux sociaux, ses comptes sont inactifs depuis février. Le mystère est profond.

Heureusement, les rumeurs circulent, sinon, nous serions voués à nous torturer les méninges pour comprendre ce coup d’éclat inattendu de son très rigide mari. Point de Vue, très comme il faut n’en parle pas (des rumeurs). Match est plus cash : « la princesse aurait offert d’innombrables cadeaux à son garde du corps, un ancien officier britannique » mais s’arrête là. Nous qui avons lu la presse britannique, pouvons aller plus loin : méfiant, l‘émir serait revenu sans prévenir à Londres et aurait surpris dans leur maison à X mille millions de dollars, son épouse très près de son garde du corps…

Bref, profitant de son passeport britannique et de la bicoque à 100 millions qu’elle s’est achetée par précaution au voisinage de Palais de William et Kate avant de fuir Dubaï avec ses deux enfants, Haya a entamé une procédure de divorce. Et recruté l’avocate star ayant géré le divorce du prince Charles et de Diana ainsi que celui du prince Andrew et de Sarah Ferguson. 

Vu la fortune de l’émir, la bataille qui s’annonce pourrait donner lieu au divorce le plus cher de l’histoire du Royaume-Uni. Et la guerre de l’image va faire rage. Car si l’Emir a mis en cause la fidélité de son épouse (elle, contrairement à lui, n’ayant droit qu’à un seul mari, pétrole oblige), Haya a fait fuiter de graves informations. Elle aurait peur pour sa vie et peur que ses enfants soient enlevés par leur père et séquestrés à Dubaï.

Car la séquestration, c’est le triste sort qui aurait été réservé à la princesse Latifa (ça, Point de Vue nous le raconte), l’une des filles du Sheikh née d’une autre épouse. La jeune femme avait tenté l’an dernier de prendre la poudre d’escampette avant d’être rattrapée et ramenée sous bonne escorte à Dubaï. Ensuite, on ne l’a plus vue jusqu’en décembre lorsqu’elle est réapparue après que l’ONU et les organisations de défense des droits de l’homme se sont inquiétées de sa disparition. Une séance photo avait alors été organisée par la princesse Haya en personne ».

Pour montrer que sa belle-fille n’était pas séquestrée, elle avait invité son amie Mary Robinson, ex-présidente d’Irlande pour qu’elle témoigne de la bonne santé de la princesse. Tout en précisant que Latifa était « perturbée… et suivie en psychiatrie où elle jouit de soins aimants ». Des faux airs de Cendrillon et sa marâtre repeint aux couleurs des milles et une nuits en quelque sorte.

Peut-être touchée par la grâce (ou par son garde du corps) Haya a en tous cas changé d’avis sur le traitement de sa belle-fille… Mary Robinson, on ne sait pas. 

 

Greta Thunberg pourrit les vacances de la famille royale de Suède

Au rayon couronnes, le reste des nouvelles est nettement moins dramatique même si la Cour de Suède a frôlé le drame comme nous l’apprend Point de vue. Alors qu’ils pique-niquaient sur la route des vacances sur une aire d’autoroute danoise, la reine Silvia a oublié le tire-bouchon au moment d’ouvrir la bouteille de vin blanc ! Il faut dire que si elle avait pu compter sur d’autres co-reines comme à Dubaï ou sur le personnel de l’hôtel de Lassay comme Séverine de Rugy, Silvia aurait pu souffler un peu.. Mais non, la reine de Suède, elle, doit tout gérer seule. 

Et tout ça (le tire-bouchon, pas l’épuisement domestique de la femme scandinave), la faute à qui ?  L’histoire ne le dit pas mais nous on est quasi certains : à tous les coups, la faute à Greta Thunberg, la petite suédoise qui cherche à convaincre la planète entière que prendre l’avion c’est mal. Point de Vue reste discret sur le sujet mais Carl XVI Gustaf et son épouse ont probablement cédé à sa revêche pression de prêtresse du nouveau culte apocalytique ultra tendance de l’été 2019. Et c’est donc au volant de leur Ferrari gris sombre plutôt qu’en EasyJet qu’ils ont pris la direction de leur maison du Sud de la France. 

Bref, ne faisons pas durer le suspense, Silvia n’a pas été obligée de demander l’asile à Elizabeth II pour ratage de pique-nique, fort heureusement, le café d’à côté, nommé le Stop 42 (nous apprend obligeamment Point de Vue) avait de quoi ouvrir la bouteille. Soulagement ! 

 

Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez 

Etre une femme divorcée, ça n’est pas si facile. Mariée non plus. Mais être veuve, ça n’est carrément pas être une femme libérée. Closer nous apprend ainsi que selon ses informations, Laeticia Hallyday a pleuré à chaudes larmes « se cachant tant bien que mal des photographes ». Toujours poursuivie par le poids de son mariage avec LA star française. 

« Venue visiter une exposition sur la vie tropézienne de Johnny, Laeticia s’attendait à revivre les premières années de leur mariage. Sauf qu’elle était finalement la grande absente de cet hommage ».  « 23 ans de vie ensemble et aucune photo [d’elle, NDLR] répétait Laeticia bouleversée ».  

Au détour de l’article, Closer nous apprend également que Richard Virenque qui passait par là (à l’insu de son plein gré?) n’est nullement l’amoureux de Laeticia. L’ancien coureur cycliste a tenu à préciser aux journalistes que contrairement à « certaines rumeurs » il n’en était rien. Personne n’en avait parlé, c’est ballot maintenant, le doute existe…  

Sinon, au rayon cuisine familiale, Closer nous apprend cette semaine que « plus que jamais, Laeticia veut négocier » avec David et Laura même si l’appel formé par son avocat de la décision de justice faisant de Johnny un résident français et pas américain pourrait donner l’impression contraire. 

Voici a pour sa part des infos plus détaillées (et plus à jour ?). « David et Laura ont refusé sa proposition » affiche le magazine dans un coin de sa Une (Sa vraie Une c’est pour Marion Cotillard et Guillaume Canet, on y vient après).  « Elle voulait tout régler à l’amiable mais ils ont dit non à tout. La guerre est loin d’être terminée.  Pour couronner le tout, « Laeticia a très mal vécu de ne pas avoir été prévenue du mariage religieux de Laura, pile le jour de l’anniversaire de Johnny et de l’hommage à Toulouse qui marquait son retour en France » (à votre avis, c’est le mot religieux ou le mot mariage qui coince ?).  

Pour Public, encore mieux informé, (qu’ils nous disent en tous cas), « Laeticia est prête à mettre 12 à 15 millions d’euros sur la table et « à accorder à David et à Laura 15% chacun des royalties issues des ventes de disques de Johnny. C’est moins que les 18,75% consignés par la justice en attendant un jugement définitif » mais cela éviterait aux deux aînés d’attendre 10 ans de procédure pour toucher leur argent. 

Selon Public Laura, qui a besoin d’argent serait tentée d’accepter mais David, lui, resterait inflexible sur sa revendication sur le droit moral de son père. 

Comme Laeticia a glissé au détour d’une phrase à Toulouse que «Tu [Johnny] m’as laissé la tâche de faire vivre ton nom. Je n’y dérogerai pas », nous ne sommes vraisemblablement pas au bout du feuilleton.

Qui vivra, verra. 

 

Gros coup de mou pour Guillaume Canet

Les photos de lui et Marion Cotillard prises au Longines Paris Eiffel Jumping sur le Champ de Mars à Paris sont partout mais seul Voici nous raconte ce qu’elles masquent. Là où les autres voient simplement un couple amoureux, Voici voit une Marion soutenant son mari de toutes ses forces. « Ces derniers temps, l’actrice de 43 ans ne lâche plus son homme et veille amoureusement sur lui. Oui la vie est aussi un parcours d’obstacles et il y a quelques semaines Guillaume a connu un gros coup de fatigue. » La promotion de son dernier film l’a complètement épuisé. Au point d’inquiéter son entourage. Car ça n’est pas la première fois que Guillaume rencontre un passage à vide. Déjà en 2013, après l’échec de son film américain Blood Ties, le réalisateur avait sombré et fait un dur et long burn-out comme il l’avait confié à Télérama ». 

Cette fois-ci son film Nous finirons ensemble a été un gros succès mais « la pression était si forte que le contrecoup a été énorme ».

Bon, on ne sait pas si Guillaume a juste trop travaillé ou s’il est en quête de sens dans sa vie professionnelle (bien souvent l’une des causes du Burn-Out) mais ce qui est sûr, c’est qu’il peut compter sur l’amour de sa môme. Et de ses mômes comme le montrent les photos de ce papa gâteau en pleins câlins avec ses enfants. 

 

Orlando Bloom et Katy Perry : deux poids, deux mesures (de tour de taille)

Autre couple star, autre amour radieux : Orlando Bloom et Katy Perry. Les deux tourtereaux sont en France, l’acteur superstar britannique a amené sa dulcinée aux 100 millions de disques vendus sur l’île de Ré où des cousins français à lui possèdent une propriété. So décalé, so chic. 

Avant de rompre et de renouer, on se souvient qu’Orlando (ou plutôt son pénis) avait affolé le web il y a quelques années suite à des photos de lui pagayant nu derrière sa Katy en Italie. Cette année, comme le remarque grassement Public, c’est plutôt « l’ile de Raie » ... Pas besoin de vous faire un dessin sur la partie de son anatomie dévoilée par les paparazzis alors que le couple se baignait à la Conche des Baleines, tout au nord de l’île. 

Tous vos hebdos publient les mêmes photos et dissertent sur le vélo, le soleil, les courses au marché et bla bla bli et bla bla bla mais un seul ose mettre les pieds dans le plat : si Orlando garde un physique ultra affuté, Katy elle, est plus en formes... A tel point que lors d’un concert en avril dernier, elle s’est justifiée (mais pourquoi Katy ? Tu es très bien comme tu es) en déclarant « J’aime manger ». N’allez pas croire que Public soit du genre à se laisser berner, le mag nous rassure immédiatement et met le doigt sur ce qu’il pense être le pot aux roses : bébé en route ? Pour le magazine, « les nouveaux clichés ont de quoi relancer les soupçons » (mais pourquoi ce mot de soupçons ? C’est pas un crime non plus d’être enceinte, même hors mariage, on est à Ars en Ré, il n’y a pas de pétrole).

Miranda Kerr, l’ex d’Orlando étant elle-même enceinte de son multi milliardaire de mari (Evan Spiegel, fondateur de Snapchat), des idées seraient venues chez les Bloom-Perry. On espère pour ces bébés à naître qu’ils ne seront pas les simples fruits d’une compétition au succès familial...

 

Nabilla, reine de Match 

La starlette occupe la Une de Paris Match en majesté. Édouard Philippe a beau s’être laissé suivre pendant 8 jours par le magazine poussant la conscience du devoir politique jusqu’à se laisser photographier en train d’avaler un combo sandwich-bière debout a un comptoir, c’est l’auteur (l’autrice) de la réplique inoubliable sur les filles, les cheveux et le shampoing qui a les faveurs du roi des magazines people français. 

Et Nabilla a plein de choses à nous dire. (Alors qu’étrangement, Edouard Philippe, un poil moins… si ce n’est que « sur le terrain de l’écologie, l’ancien lobbyste d’Areva prend des leçons particulières auprès de ses 3 enfants, qui ne vivent pas au ministère et n’ont pas changé d’école).

L’âge de raison nous dit la Une de Match avec une photo de Nabilla, en majesté, déshabillé vaporeux et contre-plongée. « Le phénomène de la téléréalité s’est assagi et attend un bébé pour octobre ». Et c’est un garçon ! « Des kilos d’amour » confie-t-elle.

Match justifie en creux son choix de Une en nous expliquant à quel point le phénomène Nabilla a pris « une ampleur qui confine à la folie collective ». Nabilla a traqué la célébrité pour se sentir aimée », le problème c’est qu’en retour,  les « gens pensent qu’ils ont le droit de la toucher ». Cette phase-là est heureusement calmée et le couple qu’elle forme avec Thomas Vergara (issu de la téléréalité comme elle) s’est installé à Londres. Après la naissance du bébé, ils veulent s’installer à Dubaï. Public nous dit que Thomas aurait confié à Paris Match, que « là-bas, les écoles sont excellentes. L’alcool, la drogue ça n’existe pas ». Bizarrement on ne retrouve pas cette citation dans le papier d’origine…

« Le  7 mai, elle a épousé Thomas, celui qu’elle blessait au couteau en 2014 et qui aujourd’hui dit : on savait qu’on ne pouvait plus vivre l’un sans l’autre. Et on voulait tout partager avec une personne qui nous ressemble ». Oui… enfin plus ou moins, car Nabilla souhaite « offrir à son enfant le plaisir d’apprendre et de faire des études » : « j’aurais moins souffert si j’avais eu les mots pour me défendre ». Bravo Nabi !

Deux questions nous viennent néanmoins à la lecture de cet article fleuve.

  1. Pourquoi personne ne reproche-t-il à Thomas de s’être remis avec une femme ayant attenté à sa vie dans une tentative de masculinicide (puisque le mot homicide est devenu trop genré pour Marlène Schiappa) alors que ses fans reprochent à Pamela Anderson d’être revenue sur ses accusations de violence conjugale à l’encontre d’Adil Ramy ?
  2. Nabilla devrait-elle s’inspirer de l’histoire des princesses Haya et Latifa avant de déclarer qu’avec deux garçons à la maison, à Dubaï, elle sera « traitée comme une reine » ? 


Café gourmand : petites infos en vrac pour terminer

Cyril Hanouna s’emmerde tellement en vacances selon Voici (c’est vrai que sur les photos, il n’a pas l’air très jouasse), qu’il aurait décidé alors qu’il traînait en claquettes et caleçon de bains, torse poil et chaîne en or qui brille dans les rues de Miami de s’acheter une propriété dans la ville. Histoire de pouvoir rivaliser avec Booba. Selon le magazine, Cyril n’est jamais aussi heureux que lorsqu’il travaille. Prendre le soleil avec son épouse et ses enfants, très peu pour lui. Pourvu qu’il ne nous fasse pas un Burn-In (rapport au Burn Out de ceux qui n’en peuvent plus de travailler) faute de fanzouzes à satisfaire et de prime-time à promettre à l’un ou l’autre des esclaves télévisuels qui l’entourent chaque soir en saison sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste…

 

François Hollande lui, n’a pas l’air de s’ennuyer (il est même monté sur scène au Festival d’Avignon pour une courte prestation nous rappelle Paris Match) mais il achète quand même de la pierre. L’ancien président était déjà propriétaire depuis 18 mois d’une maison dans une petite rue pavée du 20eme arrondissement. Un arrondissement plus populaire que d’autres certes, mais où figure une enclave ultra bobo, ultra sélect « la campagne à Paris ». 

Pourquoi donc déménager aussi peu de temps après avoir emménagé avec Julie Gayet ? D’autant que Public nous apprend que c’est pour une autre maison située dans une autre « ruelle discrète et difficile d’accès » mais du 14e arrondissement cette fois, près du parc Montsouris. 

On sait depuis Closer et une certaine couverture au casque de scooter que souvent Hollande varie, bien folle qui s’y fie. Et c’est bien Julie qui a un problème cette fois-ci. Mais que les fans de l’actrice et les défenseurs du droit des femmes se rassurent, pas de drame conjugal en vue. Nous sommes face à la simple mise en œuvre du principe de précaution par la compagne de l’ancien président. Car la maison du 20eme ne lui appartient pas. C’est François, son fils Thomas et l’épouse de ce dernier qui en sont propriétaires au sein d’une SCI (l’optimisation fiscale light est un droit de l’homme qui se déroule jusqu’à la gauche). Julie, elle, pourrait en cas de malheur en être expulsée du jour au lendemain. Pour ne pas être renvoyée comme une vulgaire Trierweiler de l’Elysée, l’actrice a donc préféré assurer ses arrières et investir avec son chéri (selon Public). Rira bien qui rira le dernier. 

Cela étant, Public est acide alors qu’existerait une autre explication plus douce. Sur le front des nouvelles de la famille Hollande, on apprend en effet aussi que François est devenu avec Ségolène Royal l’heureux grand-père d’une petite Jeanne née de l’union de son fils Thomas et de la journaliste et présentatrice de France 3 Emilie Broussouloux. Comme ils en sont copropriétaires, la maison du 20e, c’est peut-être pour la petite ?

 

Autres bébés en route où arrivés, une petite fille chez Alizée et Grégoire Lyonnet (la chanteuse vit beaucoup mieux cette grossesse que la première il y a 14 ans) et un petit garçon, Stellar chez Mickael Youn. 

Nicole Kidman a 52 ans et elle veut encore être maman nous informe Public. Alors que son mari Keith Urban a 51 ans, « ni l’un, ni l’autre ne rajeunissent et Nicole a accepté qu’elle n’aurait pas un bébé naturellement à son âge. L’âge de raison de Nabilla a encore frappé !

Lourdes Léon pourrait se marier dans les semaines qui viennent. La fille de Madonna est en couple avec un photographe nommé Jonathan Puglia depuis 2 ans nous dit sèchement Closer sans un mot de plus.

 

Last but not least, on ne saurait clore cette lecture hebdomadaire indispensable (pour vous… et pour le trafic d’Atlantico), sans mentionner un magnifique dossier dans Paris Match intitulé « Les activistes du plaisir » ;

« Elles tiennent des comptes Instagram qui drainent entre 40 000 et 450 000 followers. Ce sont les nouvelles pédagogues de la sexualité féminine. Clitoris, vagin, orgasme… Rien n’est tabou. Elles expriment un formidable non-dit, répondent avec des mots simples. De vrais sites de salut public s’enthousiasme Paris Match ! »

 
Dora par exemple tient le compte T’as joui (431 000 abonnés) et fait de la pédagogie sur la masturbation. « Je voulais comprendre comment ça marche, je ne pouvais pas en parler avec mes potes, on me regardait comme un ovni. C’est dégueulasse, il n’y a que les garçons qui font ça ! Je me demandais si j’étais normale ». (…) « Le nombre de filles qui m’ont posé la question : Dora, je ne trouve pas mon point G, je ne comprends pas, je me mets les doigts dans tous les sens, je ne sais pas où c’est… Je les rassure : ne t’inquiète pas. Trouve ton clito qui se voit bien et essaie de le suivre jusqu’en interne. Cela relaxe les femmes, il n’y a plus de stress. D’ailleurs, il existe des méditations clitoridiennes qui t’aident à le visualiser jusqu’à l’intérieur ».


Elvire et Sarah tiennent, elles, le compte Clit Révolution (75 000 abonnés) : « nous avons la trentaine, nous avons été éduquées par les magazines féminins et Skyrock. On pensait que les choses avaient évolué. En fait non. Les adolescentes ne connaissent pas leur corps et se demandent constamment si elles sont normales ». « Les jeunes d’aujourd’hui apprennent l’anatomie sur des schémas erronés. Un seul manuel sur huit, celui de Magnard, a un clitoris correctement dessiné. Le clitoris est le seul organe du corps humain qui n’est pas représenté entièrement dans les manuels de SVT. Alors qu’il est censé y avoir plusieurs heures d’éducation sexuelle au collège et au lycée. »

 

Et une dernière pour la sieste : Sarah de @clitrevolution « l’amour à deux, c’est pour faire plaisir à monsieur ». 


Sur ce, on vous laisse à vos réflexions !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

03.

4 millions de dollars : c'est ce que gagne chaque heure la famille la plus riche du monde

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

06.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

07.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

Brexit / élections italiennes : l’automne à risque qui attend l’Europe

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires