En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 45 min 34 sec
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 5 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 29 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 6 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 3 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 29 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 14 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 37 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 33 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 20 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 20 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 30 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 3 heures 59 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 38 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 6 heures 41 sec
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 9 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 20 heures 14 sec
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Entropie

Giletjaunisme radical : tous perdants ?

Publié le 02 décembre 2018
Les gilets jaunes « modérés » n’auraient pas grand-chose à gagner du modèle de société dont rêvent leurs congénères radicaux. Et des Champs-Élysées qui brûlent ne feront pas baisser le prix du diesel.
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les gilets jaunes « modérés » n’auraient pas grand-chose à gagner du modèle de société dont rêvent leurs congénères radicaux. Et des Champs-Élysées qui brûlent ne feront pas baisser le prix du diesel.

Je sais bien qu’ironiser sur les gilets jaunes est la preuve que vous êtes « hors-sol » (expression pétaino-hydroponique en vogue) et que les problèmes des « petites gens » vous passent au-dessus de la tête mais, au lendemain d’un nouveau saccage des Champs-Élysées par une horde de loubards fluorescents, il semble qu’on soit désormais bien loin de la protestation initiale contre les taxes sur le diesel.

En quelques semaines, un mouvement spontané dont on pouvait saisir les ressorts et les objectifs et auquel des réponses concrètes pouvaient (et devaient) être apportées, s’est transformé en une déferlante violente et brouillonne à la représentativité introuvable.

D’un carrefour giratoire à l’autre —mais ça change tout le temps, il faut suivre—, on exige ainsi la démission de l’exécutif, la disparition du sénat, le rétablissement du septennat, la baisse des impôts, la hausse des allocations ou la baisse du prix des ratons-laveurs. Et si, d’aventure, le Premier ministre invite un « porte-parole » à lui faire-part des ses doléances, c’est pour l’entendre dire sur BFMTV qu’il ne représente que lui-même de toute manière et que d’autres porte-parole exigeraient plutôt le retour de l’ISF, le défaut sur la dette publique ou la fin des cotisations patronales. Ça dépend du rond-point.

On peut évidemment prendre de la distance face à ce fatras inintelligible (sur les télés étrangères qui diffusent, entre deux sujets « insolites », les images d’un Arc de triomphe vandalisé, on raille surtout ces Français qui passent leur temps à faire la grève ou à construire des barricades) ; on peut aussi se dire que, Noël venant, les casseurs finiront bien par rentrer préparer le réveillon comme les lycéens interrompent leurs blocages périodiques de bahuts au moment des vacances scolaires. On peut même philosopher sur les origines culturelles et historiques de ces jacqueries à répétition et les renvoyer à leur dimension folklorique…

On peut faire tout ça bien sûr mais, à observer la façon dont les Le Pen et les Mélenchon soufflent sur les braises avec enthousiasme, à faire le décompte des pays où des foules en colère censément avides de davantage de justice sociale se réveillent un matin avec un Viktor Orban ou un Jair Bolsonaro aux manettes, on se demande si nous ne pourrions pas, à notre tour, basculer dans ce n'importe quoi sans perspectives.

C’est certain, il y a chez nous des anticorps systémiques, des contre-pouvoirs, des garde-fous institutionnels, une sophistication politique qu’une Hongrie post-communiste ou un Brésil post-fasciste ne possèdent pas. Et au-delà du soutien apporté par une majorité de Français aux revendications d’origine des gilets jaunes, on présume qu’ils sont moins nombreux à rêver du modèle de société proposé par les ultras rouges ou bruns faisant le coup de poing place de l’Étoile. Mais on sait aussi, depuis Gustave Le Bon et sa Psychologie des foules, que les bouleversements majeurs que connaissent les sociétés sont souvent provoqués par des minorités radicales.

Si la tradition nihiliste du coup de balai sanglant qui remettrait les pendules à l’heure en remplaçant des « élites déconnectées » par d’authentiques « représentants du peuple » —ce mix étrange d’anarcho-autoritarisme spécifiquement gaulois— devait l’emporter, il n’est pas certain que que les « petites gens » aient grand-chose à y gagner, y compris sur le plan du pouvoir d’achat. Au contraire. Les « hors-sol », de leur côté, pourront toujours déménager.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
gilets jaunes, populisme
Thématiques :
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
aristide41
- 03/12/2018 - 07:13
Si Mélanchon ou Le Pen sont élus
Affolement sans précédent des marchés, crise financière majeure en France et dans le monde. Impossibilité de se financer et réquisition des comptes épargne des Français. C'est sûr que le peuple sera très heureux à ce moment là. Attention, ça va secouer.
jurgio
- 02/12/2018 - 20:30
Les politicards souhaitent parlementer
et appellent de leurs vœux un seul représentant des mécontents, avec l'arrière-pensée de l'enfumer car il sera peu habitué aux rhétoriques énarcotiques. Une cible unique pour détruire un mouvement tout entier ! et non plus une hydre à plusieurs têtes...
Loupdessteppes
- 02/12/2018 - 19:14
La grande peur des fausses élites et des collabos
Leur première réaction : assimiler casseurs et gilets jaunes ! Seuls les blaireaux rentreront dans le panneau... Ces casseurs que vous avez ignoré pendant des lustres trouveraient aujourd'hui leur utilité. Pauvre stratégie digne des plus bas coups du Mythe Errant. Ecouter le peuple et la nation, prévenir ses besoins, proposer une vision, cela les pauvres cloches de l'ENA en sont bien incapables... Seul la votation directe pourra mettre fin à cette crise. Beaucoup de gens en Europe se demandent si les français sont en démocratie...