En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
Atlantico Bourse

Krach boursier ou simple correction ?

Publié le 16 octobre 2018
L’accumulation de mauvaises nouvelles et la prise en compte de risques de plus en plus nombreux ont fini par faire baisser les marchés actions la semaine dernière.
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’accumulation de mauvaises nouvelles et la prise en compte de risques de plus en plus nombreux ont fini par faire baisser les marchés actions la semaine dernière.

Difficile dans le flux de nouvelles négatives récentes de distinguer un seul facteur ayant déclenché le mouvement de ventes. 

Plusieurs signaux incitaient à la prudence ces dernières semaines : 
 
  • La croissance en Chine ou en Zone Euro a ralenti depuis quelques mois. 
  • Les pays émergents sont coincés entre la hausse du $ qui renchérit leurs coûts de financement et l’inflation qui augmente. 
  • Les Etats-Unis au contraire sont en nette croissance mais la FED monte ses taux ce qui inquiète beaucoup d’investisseurs. 
  • Les matières premières, hors pétrole, reculent depuis plusieurs mois ce qui instille des doutes sur le rythme à venir de l’économie mondiale. 
  • Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine devraient peser sur l’ensemble du commerce mondial.
  • L’Italie et les doutes budgétaires qui l’accompagnent accroissent les doutes sur la construction européenne. 
  • Les professionnels des marchés ont aussi souligné ces derniers mois les tensions spécifiques sur les petites et moyennes valeurs et depuis quelques séances sur le secteur des semi-conducteurs. Or ce secteur est souvent précurseur pour l’ensemble de la technologie. 
 
Comme souvent, après avoir sanctionné les valeurs ayant, selon eux, le moins de potentiel, les investisseurs ont tendance à prendre des bénéfices massifs sur les valeurs ayant le plus progressé. Le secteur du luxe en Europe et les valeurs de la technologie ont mené les indices à la baisse la semaine dernière. 
 
Cet ensemble de mauvaises nouvelles laisse mal augurer des toutes prochaines semaines en bourse. Les problèmes ne seront pas tous réglés en quelques jours, tout rebond dans les prochains sera donc probablement fragile. 
 
Il nous semble donc préférable de garder une part de cash pour traverser les prochaines semaines et attendre un peu avant de renforcer les positions. Notre optique reste celle d’investisseur long-terme et, si nous nous plaçons dans une perspective 2019-2020, l’analyse de la situation est nettement moins inquiétante. 
 
L’économie continue de croître : le FMI, qui n’est pas réputé pour être particulièrement optimiste anticipe une croissance de 3.7% pour 2019 et 2020. Des doutes émergent sur la Chine qui devrait ralentir un peu, mais il faut garder à l’esprit que la Chine a d’ores et déjà engagé un plan de soutien à son économie pour éviter tout ralentissement trop brutal. Les taux courts américains devraient continuer à monter, au moins un peu, mais c’est plutôt sain, s’il n’y a pas d’emballement. En effet, la politique de la FED vise aussi à limiter les risques de surchauffe. Pour le moment, malgré toutes les critiques qu’elle a subies, la FED a parfaitement géré la situation depuis près de 10 ans. 
 
Le facteur le plus incertain reste la « politique ». La guerre commerciale va probablement durer encore des mois, même chose pour la situation italienne. Si l’on veut positiver, ces tensions permettent aussi d’éviter une surchauffe de l’économie et freine donc la remontée trop forte des taux longs. 
 
Grâce à la croissance mondiale, nous continuons de penser que les résultats des entreprises progresseront en 2019 et 2020. A ce titre, une simple projection des cours actuels prenant compte de la hausse des profits attendus fait apparaître, selon nous, que de nombreux titres reviennent progressivement proche de cours d’achat. 
 
Pourquoi ne pas acheter maintenant ? 
 
Il ne faut pas se précipiter selon nous car la dynamique à court-terme des marchés reste fragile. Les aspects plus techniques comme les flux de sorties sur les émergents ou certains segments de marchés incitent à une certaine prudence. Nous considérons donc qu’il faut attendre encore un peu pour revenir en priorité sur de grandes valeurs de qualité. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires