En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

04.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

07.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 10 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 11 heures 54 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 12 heures 50 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 13 heures 46 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 15 heures 27 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 18 heures 2 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 18 heures 46 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 19 heures 23 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 19 heures 58 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 20 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 11 heures 43 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 12 heures 28 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 13 heures 11 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 14 heures 41 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 17 heures 54 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 18 heures 29 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 18 heures 50 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 21 heures 15 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Green

La révolution énergétique asiatique menace les rêves couleur charbon de Trump

Publié le 04 février 2018
Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années.Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années.
Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années.Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années.

Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années. Le plan semble jusque-là logique compte tenu du faible coût de production du charbon américain mais est-ce que les ambitions de Donald Trump ne risquent pas d'être freinées par le développement des énergies vertes en Chine et en Inde (dont le coût a chuté de 50% en deux ans), ces deux pays lorgnant également la demande en Asie du Sud-Est notamment ? 

 
Partant du constat que la demande interne en charbon ne cesse de baisser depuis 2009 alors que les importations chinoises et indiennes ont fortement accéléré à cette date, l’administration Trump a eu l’idée de se tourner vers l’Asie pour relancer l’industrie américaine du charbon. Actuellement, les États-Unis exportent essentiellement vers l’Europe et l’Amérique du Nord. Il s’agit d’exporter du charbon, mais aussi des centrales thermiques car le charbon est encore utilisé pour produire plus de la moitié de l’électricité dans le monde. L’époque étant à l’économie décarbonée et à la dépollution de l’air, l’administration américaine prévoit aussi d’exporter des centrales de nouvelle génération ‘propres’, incluant notamment la capture du CO2. Cependant, si le charbon a bien connu une envolée dans les années 2000 (la production a explosé de +70% entre 2000 et 2013), il pourrait bien avoir atteint son pic en 2013. Depuis cette date, la demande est orientée à la baisse, non seulement dans l’ensemble des pays industrialisés de l’OCDE (depuis 2009), mais maintenant aussi en Chine, le premier consommateur mondial.
 
En conséquence, la Chine a réduit ses importations depuis 2013, alors qu’elles avaient explosé depuis 2008. Par ailleurs, la Chine, qui cherche à réduire drastiquement sa consommation de charbon, veut elle aussi maintenir en activité son industrie et ses mineurs. C’est pourquoi elle se tourne elle aussi vers les pays d’Asie du Sud-Est qui pourraient encore importer, comme l’Indonésie et les Philippines. Mais ces clients potentiels seront aussi courtisés par les fournisseurs actuels de la Chine, comme l’Australie et la Russie. Cette nouvelle donne va sérieusement compromettre la stratégie de l’administration américaine.
 
Quant à fournir des centrales à charbon propres dernier cri, c’est une illusion. Le seul intérêt des centrales à charbon c’est qu’elles sont bon marché et rapides à installer. À partir du moment où les centrales deviennent complexes et onéreuses, elles perdent tout leur intérêt au regard d’autres solutions bien plus propres. La technologie de capture et stockage du CO2 a fait l’objet de nombreuses expérimentations, mais toujours pas de déploiement commercial. Outre les difficultés techniques (il faut des sites de stockage appropriés à proximité), le rapport bénéfice/coût lui est trop défavorable. 
 
  
 

Quels autres facteurs pourraient pousser les pays asiatiques à se diriger vers l'Inde et la Chine ?

Pour ces pays, et plus généralement les pays émergeants, l’intérêt de l’offre chinoise est multiple : la Chine dispose d’un grand savoir-faire sur les centrales à charbon à prix très compétitif. De plus, elle propose souvent des financements associés, très appréciés des pays qui ont peu de ressources. L’Indonésie, qui prévoit de déployer plusieurs dizaines de centrales  de ce type sera sensible à l’offre chinoise. En revanche, elle n’achètera pas le charbon chinois car elle est elle-même un grand exportateur. Elle cherche justement à profiter de ses propres ressources. Quant aux Philippines, elles prévoient aussi le déploiement de plusieurs centrales. Mais ses importations (actuellement 10 Mt/an) sont loin de pouvoir compenser la chute de la demande en Chine et en Occident. Quant à l’Inde, elle reste, pour le moment, très importatrice (120 Mt en 2015). Elle cherche à développer son industrie nucléaire, hydraulique et photovoltaïque. C’est plutôt dans ces secteurs qu’elle tentera d’exporter vers ses voisins asiatiques. 
 

Au final, reste-t-il une chance à Trump de relever l'industrie du charbon comme il l'avait promis pendant sa campagne selon vous ?

Clairement, non. Il faut comprendre que les investissements dans l’énergie se font à l’échelle de décennies (typiquement 40 ans). Il existe donc une forte latence dans les chiffres. Le boum du charbon que l’on a connu dans les années 2010 était la conséquence de politiques des années 1990-2000. Mais depuis quinze ans, les décisions prennent davantage en compte les conséquences sanitaires et environnementales, y compris dans les pays émergeants. L’âge d’or du charbon est passé et la demande va décliner rapidement. L’offre étant très abondante, les prix vont s’effondrer, ce qui ne laissera de place qu’aux fournisseurs à bas coûts. Les États-Unis ne pourront pas se placer sur ce marché. Quant aux solutions high-tech, les clients qui peuvent se les offrir privilégieront d’autres solutions que le charbon ‘propre’. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires