En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

03.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

06.

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

07.

Covid-19 : Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 2 heures 38 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 11 heures 26 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 11 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 12 heures 19 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 12 heures 59 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 13 heures 24 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 3 heures 50 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 6 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 8 heures 38 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 11 heures 20 sec
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 11 heures 23 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 11 heures 34 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 12 heures 8 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 12 heures 52 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 13 heures 2 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 13 heures 31 min
Politico Scanner

Deux ans après les attentats de 2015, la colère et la peur des Français gagnent un peu de terrain et 58% d’entre eux se disent pessimistes sur l’application de la laïcité à l’avenir

Publié le 20 décembre 2017
En partenariat avec LCP, Harris Interactive réalise chaque mois une enquête auprès des Français afin de cerner leurs opinions et leurs préoccupations. L'étude de décembre 2017 s'attarde sur deux sujets particulièrement sensibles : les attentats terroristes de 2015 en France, et le thème de la laïcité.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En partenariat avec LCP, Harris Interactive réalise chaque mois une enquête auprès des Français afin de cerner leurs opinions et leurs préoccupations. L'étude de décembre 2017 s'attarde sur deux sujets particulièrement sensibles : les attentats terroristes de 2015 en France, et le thème de la laïcité.

Le regard des Français sur les attentats de 2015, trois ans après

Quel regard les Français portent-ils aujourd'hui sur les attentats terroristes de 2015, avec un recul de près de trois ans ? Quand on les interroge spontanément sur le sujet, ils expriment avant tout des émotions d'horreur, de tristesse, de colère et de peur. Notons que le sentiment de peur, surtout associé aux attentats du 13 novembre 2015, est ici restitué de manière beaucoup plus systématique que lorsque le même type de question avait été posé quelques jours après ceux de janvier 2015 (en revanche la notion de « liberté d'expression », fortement évoquée après l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo, est moins restituée aujourd'hui).
En janvier 2015, Harris Interactive avait également interrogé les Français sur les émotions que ces attentats avaient suscitées en eux : la colère (51%) et la consternation (48%), devant la peine (40%), étaient alors les sentiments dominants. Quand on leur demande ce qu'ils ressentent aujourd'hui, en pensant aux attentats de 2015 (incluant ceux du mois de janvier, mais également du 13 novembre), la colère est toujours aussi présente, voire encore davantage (55%, +4 points par rapport à janvier 2015). Si le sentiment immédiat de consternation s'est atténué avec le recul (31%, -17 points), la peine (36%, -4 points) et l'incompréhension (19%, +2 points) restent à des niveaux proches de ce qu'ils étaient alors. En revanche, le sentiment de peur, même s'il reste minoritaire, est davantage partagé, passant de 14% à 21%.

Ce sentiment de peur n'est toutefois pas lié au fait de se sentir plus vulnérable qu'avant. En effet, quand on demande aux Français si, dans le contexte actuel, il se sentent en sécurité dans leur pays, 65% d'entre eux répondent par l'affirmative, soit 2 points de plus qu'en janvier 2015, quelques jours après les attentats. Ce sentiment de sécurité est plus marqué chez les hommes, les catégories aisées, ainsi que les sympathisants de Gauche et de La République En Marche.

Les Français sont très partagés sur le principe de laïcité

Quelle image les Français ont-ils aujourd'hui du principe de laïcité ? Quand on leur demande de s'exprimer spontanément à ce sujet, les notions les plus évoquées sont celles de « liberté » et de « respect ». La laïcité est par ailleurs fortement associée à un principe de « neutralité », de « séparation », et d'absence de « signes religieux », notamment dans le cadre de l'école publique. Notons que près de 9 Français sur 10 font de la laïcité « un principe essentiel de la République française » (87%), le lien entre la laïcité, la République et la France étant déjà bien restitué de manière spontanée.
Les Français sont en revanche plus partagés en ce qui concerne la relation entre le principe de laïcité et les différentes religions. Plus d'un tiers d'entre eux (34%) estiment ainsi que la laïcité est utilisée contre les religions quand 65% pensent que ce n'est pas le cas. C'est surtout le rapport entre la laïcité et l'islam qui divise les personnes interrogées. La moitié des Français considèrent ainsi que le principe de laïcité est utilisé par certaines personnes pour stigmatiser l'islam (51%, un score plus élevé parmi les sympathisants de Gauche), mais 48% pensent l'inverse.

Les Français sont également partagés sur la place occupée par la laïcité dans le débat public français. Certes, beaucoup considèrent qu'il s'agit d'un sujet majeur, 32% estimant qu'il devrait avoir une place prioritaire, et 48% une place importante sans être prioritaire dans ce débat public. Seuls 19% n'y voient qu'un sujet d'importance secondaire.
Néanmoins, les avis sont assez divergents en ce qui concerne le traitement dont la laïcité fait aujourd'hui l'objet dans les médias, et divisent les opinions en trois groupes d'importance à peu près équivalente. D'un côté, 33% des Français estiment que l'on parle trop de la laïcité dans les médias ; ils sont même plus nombreux parmi les personnes âgées de 65 ans et plus, les catholiques et les sympathisants Les Républicains. De l'autre, 30% des Français pensent au contraire qu'on n'en parle pas assez (notamment parmi les jeunes de 18-24 ans). Enfin, un dernier groupe (36%) se montre plus satisfait du traitement actuel réservé à la laïcité dans les médias.

Enfin, les Français sont également divisés sur la façon dont le principe de laïcité est aujourd'hui respecté dans la société. 48% d'entre eux estiment en effet que, de manière générale, il est bien appliqué, quand 52% pensent l'inverse. Les plus positifs à cet égard sont les cadres et professions libérales, les catholiques et les sympathisants de Gauche et de La République En Marche. C'est dans les hôpitaux que cette mise en pratique est considérée comme la meilleure (66% des Français), devant les entreprises (61%) et les services publics (60%). Enfin, l'école est un peu en retrait, même si plus de la moitié des Français considèrent que le principe de laïcité y est bien appliqué (57%). Là encore, les sympathisants de Gauche et de La République En Marche estiment, plus que la moyenne, que le principe de laïcité est bien respecté dans ces différents secteurs. Enfin, les Français se montrent majoritairement peu confiants en ce qui concerne l'avenir du principe de laïcité et de sa mise en pratique : seulement 41% d'entre eux se disent optimistes en ce qui concerne son application dans la société française dans les années à venir (surtout parmi les plus jeunes, les cadres / professions libérales et les sympathisants PS et LREM), quand 58% ont plutôt tendance à se déclarer pessimistes à cet égard.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DANIEL74000
- 20/12/2017 - 07:41
Trahison
Ceux qui pensent que la laïcité est une stigmatisation de l'Islam sont des traites à la patrie dont la première valeur est le respect. Il est temps de mettre fin à l'absurdité qui fait que ceux qui devraient servir l'Etat sont ceux qui le menacent le plus