En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 23 min 16 sec
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 1 heure 36 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 2 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 4 heures 16 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 5 heures 45 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 7 heures 17 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 8 heures 56 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 9 heures 46 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 10 heures 15 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 1 heure 4 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 2 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 4 heures 7 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 4 heures 33 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 6 heures 1 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 8 heures 8 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 10 heures 37 min
© Reuters
© Reuters
Pensée magique

Suffit-il d’ignorer la Corée du Nord pour qu’elle disparaisse ?

Publié le 13 août 2017
D’abord moqué pour ses efforts diplomatiques, Trump est désormais critiqué pour sa rhétorique martiale à l’égard de la menace nord-coréenne. Il lui reste encore la politique de l’autruche, semble-t-il.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D’abord moqué pour ses efforts diplomatiques, Trump est désormais critiqué pour sa rhétorique martiale à l’égard de la menace nord-coréenne. Il lui reste encore la politique de l’autruche, semble-t-il.

On peut très bien ne pas avoir beaucoup d’estime pour Donald Trump (c’est mon cas) et trouver curieuse la manière dont le président d’une authentique démocratie est désormais placé sur le même plan que celui d’une dictature ayant plagié Orwell pour rédiger sa constitution. Les deux leaders, outre le mauvais goût capillaire qu’ils ont en commun, partageraient ainsi la même volonté de détruire l’univers à coups d’ogives et seraient aussi irresponsables l’un que l’autre.

 

Hum, aux dernières nouvelles, c’est bien la Corée du Nord, un pays dont tout le monde se fiche éperdument par ailleurs (et il semble que ce soit là son grand drame), qui prépare depuis des années l’apocalypse atomique sans provocation préalable.

 

Il est vrai que, de Paris ou de Bruxelles, il est assez facile de jouer les vieux sages raisonnables en multipliant les commentaires ironiques et les références à Stanley Kubrick en regardant les tests balistiques au journal télévisé. Du Japon, de Corée du Sud, voire de ces zones du territoire américain directement et très concrètement menacées par Kim Jong Un, la perspective est nécessairement différente.

 

Le premier des reproches adressés à Trump, c’est d’avoir troqué le discours d’apaisement (et objectivement inopérant) d’Obama pour une rhétorique nettement plus martiale depuis quelques jours, promettant, façon Mélenchon, le bruit et la fureur à Pyongyang en cas d’escalade. On se moquait pourtant, jusqu’ici, de ses efforts diplomatiques auprès de Pékin, lui reprochant de ne rien comprendre aux relations sino-nord coréennes...

 

L’arme nucléaire existe, c’est une donnée malheureusement incontestable, et elle est aujourd’hui à la disposition de pays dont la stratégie est illisible, pour ne pas dire totalement irrationnelle. Et parce que s’indigner des menaces de Kim Jong Un dans Libé aurait encore moins de sens (on subodore qu’il n’y est pas abonné), on préfère se scandaliser de la réaction américaine. Un peu comme s’il suffisait d’ignorer simplement la capacité destructrice d’un maboul, les preuves qu’il en apporte régulièrement, et surtout son désir affiché d’en découdre, pour éloigner tout danger.

 

Mais on ne choisit pas toujours ses ennemis ou ses guerres et force est de constater que, jusqu’à présent, ni le dialogue ni les sanctions économiques n’ont produit le moindre effet. Comme à peu près n’importe qui de sensé sur cette planète et on imagine que ça reste le cas de Trump, des militaires qui le conseillent et du Congrès qui le contrôle --, on prie évidemment pour l’émergence d’une issue pacifique à la crise. Mais renvoyer dos-à-dos l’agresseur et le type qui hausse le ton parce que ça commence à bien faire n’y contribue certainement pas.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 14/08/2017 - 21:03
Atlante13
@Atlante13,c'est le même peuple pourtant .. D'autre part les posts de Marie-E et de papy Géon sont très intéressants chacun .et aussi celui de Vangog . Se lancer dans des commentaires sur cette région du monde est courageux car on n'en sait pas grand chose ni sur l'origine du conflit, ni sur la situation actuelle .
Atlante13
- 14/08/2017 - 11:44
@Papy Geon
beau cours d'histoire à la soviétique des années 60/70, on ré-écrit l'histoire. Le peuple coréen? quel peuple, le sud ou le nord? les massacres japonais et américains? oui certes, mais bizarre nulle part vous ne parlez des massacres des communistes. Nulle part vous ne rappellez que le régime nord-coréen n'existe que pas la terreur qu'il exerce sur la population et le soutien massif qu'il obtient, ou obtenait, de l'URSS et de la Chine. Faut-il vous rappeler aussi que ce régime exerce un chantage nucléaire à tous les pays libres, oui libres parce qu'on peut aller et venir à l'envi, et se fait entretenir en énergie et consommation? Décidément, la farce sanglante communiste a la vie dure...
Papy Geon
- 13/08/2017 - 14:45
Et le peuple coréen dans tout cela ?
Le peuple coréen n’est ni pire, ni meilleur que les autres humains sur la planète. Il est certain que ce peuple a été traumatisé par l’occupation japonaise durant les 35 années précédant 1945, et ensuite par les bombardements massifs de saloperies américaines, sur tous les habitants sans exception, au début des années 50. Car l’expression « dommages collatéraux », même à notre époque où les B52 sont toujours en service, a toujours fait pouffer de rire les responsables américains. Pour en rajouter une couche, ces responsables avaient menacé les coréens de bombardement nucléaire dès 1953. Est-il possible d’essayer de comprendre ce qui se passe dans la tête des gens, lorsqu’on décide aujourd’hui à l’ONU, de les punir davantage. C’est d’ailleurs à l’ONU que l’intervention américaine de 1950 avait été décidée ! On se trompe de cible et de méthode. Ce sont uniquement les dirigeants qu’il faut punir, et il faut inciter la Corée du Nord à s’ouvrir sur le monde. Il n’y a pas d’alternative, à moins d’un anéantissement global, quitte à expédier des ONG pour parquer ensuite les éventuels habitants survivants dans des réserves. Cela aussi, les américains savent le faire.