En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

05.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 3 min 3 sec
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 1 heure 11 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 1 heure 49 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 3 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 3 heures 15 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 13 heures 29 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 14 heures 28 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 19 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 20 heures 37 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 21 heures 59 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 42 min 5 sec
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 2 heures 35 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 3 heures 13 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 3 heures 31 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 13 heures 41 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 17 heures 44 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 19 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 20 heures 58 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 22 heures 56 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Green

Apocalypse tomorrow : les abeilles reviennent... mais il est encore beaucoup trop pour s'en réjouir

Publié le 06 août 2017
Le Département d'Etat Américain a l'Agriculture a publié un rapport qui montre que la population des abeilles d'élevage a connu une progression sur un an au 1er avril dernier. Cette hausse du nombre d'abeilles s'élève à trois pourcents. L'animal pollinisateur pourrait être sauvé de l'extinction.
Serge Gadoum
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Gadoum est entomologiste ingénieur écologue, chargé de projet "pollinisateurs sauvages" à l'OPIE (Office pour les insectes et leur environnement). Il a rédigé le Plan national d'action "France Terre de pollinisateurs" pour le ministère de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Département d'Etat Américain a l'Agriculture a publié un rapport qui montre que la population des abeilles d'élevage a connu une progression sur un an au 1er avril dernier. Cette hausse du nombre d'abeilles s'élève à trois pourcents. L'animal pollinisateur pourrait être sauvé de l'extinction.

​Atlantico : Le Departement d'Etat américain à l'Agriculture a dévoilé que le nombre d'abeilles d'élevage a connu une progression de 3% sur un an au 1er avril 2017. Faut il y voir un véritable signe d'encouragements ? 

Serge Gadoum : Il faut distinguer les abeilles domestiques qui sont élevées et les abeilles sauvages. Pour ce qui est de l'abeille domestique et de l'apiculture plus particulièrement, l'abeille domestique aux Etats-Unis est autochtone. C'est une bonne nouvelle dans le sens ou cela vient marquer un frein aux problèmes de déclin des populations. Le chiffre de 3% est une hausse qui n'est pas significative. Il faut attendre d'avoir les chiffres sur trois ou quatre ans pour voir si cette situation se stabilise ou si ce n'est qu'un petit paller qui a été atteint et que la baisse reprenne. Cela reste une étape positive pour l'apiculture américaine. En termes de biodiversité, cela n'est pas spécialement idéakl dans la mesure ou l'abeille domestique n'est pas autochtone. Si elle disparait, ce sera plus un problème socio-économique pour les Etats-Unis. 

Comment expliquer que les syndromes d'effondrements de colonies d'abeilles aient reculé de 27%, toujours d'après le rapport du Departement d'Etat à l'Agriculture ? 

Des pistes sont avancées, mais rien de concret. Les conditions climatiques ont joué favorablement, à cela s'ajoute que le parasitisme qui attaquait les essaims a reculé. L'utilisation des nicotinoïdes par les agriculteurs doit être interrogée. Si une plus petite quantité de ces produits ont été utilisés, cela peut être un facteur qui explique ce chiffre. Mais l'explication principale reste à fournir de façon claire et précise. Les nicotinoïdes sont un des éléments qui rentre en compte dans la composition des pesticides. Leurs effets sont certains mais leur ampleur peut être débattue. Cet effet vient en synergie avec d'autres facteurs. Ces facteurs qui vont ensemble font qu'il n'est pas facile de comprendre ce qui fait qu'un type d'abeille ne va pas résister à certains produits alors que d'autres oui. 

Enfin, on cible beaucoup les nicotinoïdes, mais il ne faut pas oublier de rappeler que d'autres types de pesticides sont utilisés par les agriculteurs et qui sont tout aussi problématiques, voire plus dangereux pour les abeilles. Lorsque l'on traite une maladie du mais, la molécule utilisée est très toxique pour la petite faune. Si un fongicide est rajouté, la mortalité qui est déjà très élevée progresse encore plus. 

Avons nous des moyens de savoir quelle est le nombre d'abeilles d'élevage en France et en Europe ? Comment se portent-elles ? 

Le ministère de l'agriculture possède toutes les données puisque les apiculteurs sont obligés de déclarer leurs exploitations en préfecture. Certains apiculteurs amateurs ne se soumettent pas forcément à ces obligations. Cela ne reste qu'une évaluation. Les facteurs climatiques encore une fois entrent en jeu sur les nombres d'abeilles. Le type d'agriculture présent dans une région dépend du nombre d'abeilles. Cela est variable d'une année sur l'autre. Cela peut aller très bien dans une partie de la France et plus mal ailleurs. On sait que la production de miel est en baisse en France, ce qui est un bon indicateur de la santé du milieu. L'apiculture se porte mal en France. De plus, les pratiques des apiculteurs pose question puisque certains d'entres eux possèdent de petites exploitations mais les autres qui en ont de plus grandes peuvent avoir des maladies qui se développent dans une partie de leurs ruches et ne pas s'en apercevoir assez vite. Cela laisse le temps de décimer des essaims complets. 

Enfin, en France, on est dans une zone ou les abeilles domestiques sont assez présentes, mais des croisements avec d'autres races d'abeilles ont pu être effectués. On a plus d'abeilles noires en France, mais elles diffèrent d'une région à l'autre, que ce soir en Provence ou en Bretagne. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires