En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 11 min 58 sec
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 53 min 57 sec
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 2 heures 2 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 2 heures 40 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 4 heures 6 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 14 heures 20 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 15 heures 19 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 20 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 21 heures 28 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 38 min 5 sec
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 3 heures 26 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 4 heures 4 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 4 heures 22 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 14 heures 32 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 18 heures 35 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 20 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 21 heures 49 min
© Reuters
© Reuters
On respire

Enfin une bonne nouvelle pour le climat, les émissions mondiales de carbone n'ont pas augmenté en 2016 : simple pause ou vrai espoir ?

Publié le 26 mars 2017
Avec Max Falque
Améliorations technologiques, réglementations plus contraignantes, réduction du secteur industriel, etc. : autant de raisons qui expliquent la stagnation des émissions mondiales de carbone, mise en lumière dans un rapport de l'Administration internationale de l'Energie.
Max Falque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Max Falque est consultant, spécialiste des problèmes d'environnement, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Il a notamment publié un ouvrage sur la régulation de la consommation d'eau par l'échange de droits, L'eau entre...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Améliorations technologiques, réglementations plus contraignantes, réduction du secteur industriel, etc. : autant de raisons qui expliquent la stagnation des émissions mondiales de carbone, mise en lumière dans un rapport de l'Administration internationale de l'Energie.
Avec Max Falque

Atlantico : L'Administration internationale de l'Energie a annoncé dans un rapport que les émissions mondiales de carbone sont restées stables pour la troisième année consécutive en 2016. Comment interpréter cette nouvelle ? Les émissions de gaz carbonique ont-elles atteint un seuil, ou bien n'est-ce qu'une pause d'une durée indéterminée ?

Max Falque : Ce phénomène correspond au mouvement général de diminution des pollutions dans les pays industriels avancés, à savoir qu’à partir d’un certain niveau de richesse (environ 10 000 dollars annuels par habitant), on observe un retournement de la "courbe environnementale de Kuznets". 

Mais plus précisément, en ce qui concerne le CO2, l’exemple de plusieurs pays laisse penser que les causes sont multiples : améliorations technologiques, réglementations plus contraignantes, etc. Mais le facteur essentiel est la réduction du secteur industriel : ainsi, pour la période 2010-2014, dans 20 pays, le World Resource Institute observe qu’à une baisse de 3% du secteur industriel dans le  PNB correspond une réduction de 15% des émissions de CO2.

On peut raisonnablement penser qu’il s’agit d’une tendance à long terme qui, progressivement, se propagera aux pays en voie de développement qui, eux aussi, non seulement adopteront des mesures contraignantes mais aussi réduiront la part du secteur industriel dans leur PIB. 

Parallèlement à cette stagnation des émissions de gaz carbonnique, ce rapport souligne le fait que le développement économique global de la planète a évolué. Peut-on, à partir de là, en déduire la part des énergies renouvelables dans la production de richesses ? 

Si, pour l’instant, on ne peut attribuer aux énergies renouvelables la responsabilité de la diminution des émissions de CO2, on peut escompter que leur développement jouera un rôle d’autant plus important que l’on disposera de possibilités de stockage de l’énergie grâce à de nouvelles technologies dont l’hydrogène

En ce sens, la politique allemande de recours massif à l’éolien doit être évaluée dans la mesure où elle implique l’utilisation du charbon pour assurer la continuité de la fourniture d’électricité. En l’absence de saut technologique, on pourrait aboutir à une hausse des prix de l’énergie, un accroissement des émissions carbonées, et in fine à un ralentissement de la croissance économique.

Globalement, on peut escompter un rôle plus important des énergies renouvelables dans la production de richesses pour autant que le coût réel du KW continue à baisser, y compris pour les PVD.

Est-il possible de savoir quels sont les pays qui ont le plus ralenti leur consommation d'énergies fossiles ? Au contraire, quels sont les pays qui l'ont augmentée ?

Les statistiques d’évolution de la consommation d’énergies fossiles ne sont pas disponibles, sauf à procéder à des recherches spécifiques. L’excellent rapport annuel de BP fournit les informations suivantes concernant les années 2014-2015:

- Gaz naturel

La consommation a cru de 1,7%, chiffre significatif par rapport à l’année 2014 ; une consommation médiocre mais inférieure à celle observée sur les dix années précédentes de  + 2,3%. 

Le Moyen-Orient enregistre la plus forte augmentation (6,2%) alors que l’Europe et l’Eurasie déclinaient de 0,3% (cependant, on note une légère augmentation pour l’Union européenne).

Parmi les pays émergents, l’Iran (+ 6,2%) et la Chine (+4,7%) enregistrent la plus forte augmentation malgré un ralentissement de l’économie. Parmi les nations de l’OCDE, ce sont les Etats-Unis qui enregistrent la plus forte augmentation (+ 3%). 

- Pétrole

La consummation globale a cru de + 1,9% contre la moyenne des années passées de + 1%. Cela est dû aux pays de l’Ocde qui avaient, au cours de la décennie précédente, connu une diminution de 1,1%.

La Chine a augmenté sa consommation de 6,3% et l’Inde, avec + 8,1%, est devenue le troisième consommateur mondial, dépassant ainsi le Japon. 

- Charbon

Sa consommation a diminué (- 1,8%) en 2015 dans le monde entier (sauf en Amérique centrale et du Sud). Ce sont les Etats Unis (- 12,7%) et la Chine (- 1,5%) qui enregistrent la plus forte dminution, légèrement compensée par une augmentation en Inde et en Indonésie . On notera que la part du charbon (29%) dans l’énergie primaire ne cesse de diminuer depuis 2005.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires