En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 12 min 24 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 1 heure 3 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 1 heure 46 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 16 heures 3 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 17 heures 3 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 18 heures 51 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 10 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 22 heures 48 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 41 min 9 sec
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 15 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 17 heures 45 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 21 heures 39 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 22 heures 43 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 23 heures 1 min
© Reuters
Atlantico Green surpêche Chine bateaux Atlantico.fr
© Reuters
Atlantico Green surpêche Chine bateaux Atlantico.fr
Atlantico Green

Voilà à quoi ressemblera la sixième extinction de masse vue du fond des mers et des océans

Publié le 18 septembre 2016
Les requins, les baleines ou encore les thons sont les espèces de poissons les plus menacées de disparition. Explications.
Samuel Iglesias
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Samuel Iglesias est un biologiste marin spécialiste des gros poissons. Il étudie les différentes espèces au marinarium de Concarneau. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les requins, les baleines ou encore les thons sont les espèces de poissons les plus menacées de disparition. Explications.

Atlantico : Une nouvelle étude faite par des chercheurs de Stanford (lire ici) démontre que les gros poissons sont les premiers à disparaître des mers et océans. Pour quelle(s) raison(s) l’extinction des espèces marines les plus grosses est-elle si rapide ?

Samuel Iglesias : L’Homme a toujours voulu capturer et chasser les plus grosses espèces, qu’il s’agisse de poisson ou d’autres animaux. C’est la raison pour laquelle nous nous intéressons aux gros poissons. Si nous étudions la chronologie de la pêche, d’abord les Hommes ont chassé les plus gros mammifères marins, les gros prédateurs (thons, requins...). Et puis, au fil du temps, la pêche descend dans le niveau trophique. Deux choses sont importantes : le niveau trophique des proies et leur taille. Au sommet de la chaîne alimentaire, les espèces sont souvent les plus imposantes même si ce n’est pas toujours le cas. Les plus grosses espèces disparaissent en premier, tout simplement parce que nous les pêchons en priorité.

Par ailleurs, les plus gros poissons ont des stratégies reproductives différentes de celle des espèces inferieures dans le niveau trophique. Nous pouvons classer les espèces en deux types de stratégies reproductives. La stratégie R : production de beaucoup d’œufs à chaque reproduction, mais des œufs (ou juvéniles) de petites tailles. Ces œufs ont une chance de survie très faible. Il faut opposer ce mode de reproduction à celui de la stratégie K. C’est-à-dire des espèces qui produisent peu d’œufs chaque année mais dont la probabilité de survie va être très forte. Par exemple, certains requins ne vont produire qu’un ou deux œufs par an, mais ils vont naître de grande taille et avec une forte espérance de vie.

Ces deux stratégies sont parfaitement adaptées à un environnement qui n’est pas impacté par la vie humaine. L’Homme est une perturbation car il devient un super prédateur qui a un impact considérable. Les espèces qui étaient en haut du niveau trophique vont avoir un prédateur au-dessus d’elles. Leur stratégie K s’avère donc inadaptée à la très grosse pression de capture exercée par l’Homme. Les super prédateurs vont être beaucoup plus sensibles à la présence humaine que des petites espèces.

Une autre étude (voir ici) montre que les plus petits poissons deviennent quant à eux "idiots" lorsqu'ils sont exposés au C02. Pouvez-vous expliquer ce phénomène étrange ? En quoi cela menace-t-il leur survie ? Sont-ils autant en danger que les gros poissons ?

Cette étude mérite probablement un Ig Nobel, il s’agit d’un prix parodique décerné pour des recherches sérieuses qui peuvent faire sourire. Ce qui est démontré pour les petits poissons est vrai pour toutes les espèces. Lorsque vous modifiez un paramètre à l’extrême, vous allez forcement atteindre un seuil qui va devenir néfaste pour le poisson. Si nous augmentons la température ou la pression, cela va impacter et dégrader les conditions vitales du poisson, il va perdre de ses fonctions. Le dioxyde de carbone dans le sang à un certain seuil provoque l’évanouissement pour toutes les espèces, même chez l’Homme. Dans cette étude, les chercheurs ont augmenté les doses de CO2 dans l’eau de façon très importante, ce qui a rendu les poissons "idiots". A l’heure actuelle dans la nature, le dioxyde de carbone n’a pas encore cet effet-là.

Quelles sont selon vous les mesures à prendre pour empêcher ou au moins ralentir l'extinction des poissons des mers et océan ?

C’est un sujet complexe, il y a plusieurs façons de répondre à cette question en fonction des intérêts des uns et des autres. D’une façon globale, les prélèvements n’ont pas cessé d’augmenter depuis l’accroissement de la population humaine. Il y a une corrélation entre le nombre de bouches à nourrir et la pêche. La solution la plus simple voudrait qu’il y ait moins d’Hommes sur Terre. Actuellement, le nombre d’humains est inadapté au nombre de poissons pêchés. Cette réponse-là n’est pas forcément politiquement correcte.

De façon plus pragmatique, nous devrions essayer de pêcher mieux et plus intelligemment. Aujourd’hui, le vrai problème concerne la technique de chalutage, cette méthode consiste à traîner le fond marin avec un filet, tuant ainsi beaucoup de poissons. Un tri est effectué sur le bateau rejetant les indésirés, de fait notre système de pêche "gâche" beaucoup de poissons.

Nous pourrions développer des techniques plus adaptées. Il faudrait déjà trouver un angle ou le filet est moins destructeur pour les poissons. La non-sélectivité de la pêche a un impact important sur les espèces les plus menacées, même si elles sont interdites à la vente. Avec notre technique de pêche actuelle, on continue de fragiliser les espèces en danger sans même les vendre. Ainsi, l'une des façons les plus sensées serait de créer des zones protégées avec une interdiction totale de pêche : l’ère marine protégée intégrale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires