En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

05.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

Johnny, ta gueule !

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 15 min 13 sec
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 1 heure 23 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 2 heures 1 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 3 heures 27 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 13 heures 41 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 14 heures 41 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 19 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 20 heures 49 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 22 heures 12 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 54 min 15 sec
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 2 heures 47 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 3 heures 25 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 3 heures 44 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 13 heures 53 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 17 heures 56 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 19 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 21 heures 10 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 23 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Révolution verte

La biodiversité plonge à un niveau désormais dangereux pour la planète alertent les scientifiques

Publié le 17 juillet 2016
Selon une étude menée par différents organismes scientifiques britanniques, la biodiversité des espèces animales et végétales à travers le monde a atteint un seuil critique en raison de la difficulté, voire de l'impossibilité, pour celles-ci de se renouveler.
Dominique Audrerie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Audrerie est un expert indépendant des questions environnementales.Il est également docteur en droit de l'environnement et ancien directeur du Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (en 1993).Il est avocat à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude menée par différents organismes scientifiques britanniques, la biodiversité des espèces animales et végétales à travers le monde a atteint un seuil critique en raison de la difficulté, voire de l'impossibilité, pour celles-ci de se renouveler.

Atlantico : Que représente véritablement ce seuil de danger présenté par les auteurs de l'étude (voir ici)? Quels risques y-a-t-il pour le développement des espèces ?

Dominique Audrerie : C’est à la fois complexe et simple. La vie repose sur des équilibres. C’est-à-dire qu’une espèce se nourrit d’une autre et ainsi de suite. Lorsque l’on rompt cet équilibre, une espèce prend le pas sur les autres. De fait, la vie normale n’est plus assurée et il faut rétablir ces équilibres de manière artificielle.

Par le biais de pesticide, d’excès d’exploitations, on détruit les uns et les autres se multiplient, et cette multiplication est une forme de prédation. Le risque c’est que dans ce déséquilibre, la nature ne puisse plus évoluer de manière normale. Il y a donc des artifices à trouver et elle ne pourra vivre que sous perfusion, comme un malade. L’homme va devoir trouver un moyen de compenser ce déséquilibre par des moyens artificiels car le développement des espèces est compromis. Dans un cas on va en tuer, et dans l’autre on va en favoriser. C’est le problème des loups ou d’autres espèces menacées. On les réimplante de manière artificielle et elles deviennent ainsi des prédateurs alors qu’elles étaient supposées apporter une certaine harmonie.

L’artifice ne peut pas redonner l’équilibre à ce qui a été perdu. On peut citer la disparition des araignées en milieu rural, qui favorisent la multiplication de moustiques ou d’espèces invasives qui ne sont plus chassées comme elles l’étaient auparavant.

Quelles sont les principales causes responsables de la mise en danger la biodiversité ?

Il y a de nombreuses causes à ce déséquilibre. On peut citer l’utilisation massive d’herbicides, la volonté de dominer, de produire au détriment de la nature, ou l’absence d’une vision écologique à long terme. L’homme ne réalise pas à quel point l’équilibre naturel est vivant et incroyablement fragile. La conséquence, c’est que la nature devient prédatrice d’une autre façon. L’exemple le plus actuel est le trop grand nombre de sangliers dans les forêts ou dans les campagnes et qui abîment les cultures. Par ailleurs, l’équilibre premier ayant été détruit par l’utilisation d’herbicides ou de pesticides, peut-il se développer à nouveau de façon équilibrée dans les vingt-ans qui viennent ? Malgré les compensations artificielles de l’homme, cela n’est pas sûr. Imaginons que nous réimplantions des abeilles dans la nature à l’aide de ruches artificielles. Aurons t-elle le même cycle, le même comportement que celles qui ont précédées ? Lorsque l’on détruit quelque chose, le rétablir ou le reconstruire est très loin d’être aussi facile.

Quelles zones sont les plus touchées ? 

Toutes les zones sont touchées de manière plus ou moins évidentes, avec des symptômes différents, mais tout aussi réellement. Dans les zones rurales par exemple, du fait d’une agriculture un peu désordonnée, on a constaté la disparition de certaines espèces et la multiplication de certaines autres. La terre appauvrie a besoin d’apports extérieurs. Elle n’est plus aussi spontanée qu’elle ne l’a été et il faudra du temps pour que l’humus ne se reforme. C’est le même cas pour les cours d’eau, les rivières ou les lacs. Les espèces de poissons qui y vivaient en abondance sont également touchées. Si on prend l’exemple de la forêt amazonienne, fortement exploitée pour ses ressources naturelles, il lui faudrait presque un millénaire pour qu'elle puisse retrouver sa forme. 

Quelles sont, selon vous, les mesures le plus urgentes à mettre en place si on veut arrêter cette menace qui pèse sur la biodiversité ? 

Il faut retrouver un sens de la mesure qui ne soit pas nourri par l’excès. Un équilibre stable, spontané et respectueux. Il y a véritablement une révolution intellectuelle à mettre en place pour faire en sorte de respecter l’environnement qui nous entoure. Il ne s’agit pas de faire des listes de produits plus ou moins légaux à interdire par exemple, car le problème est plus bien global.

La normalité actuelle est fondée sur l’acceptation d’un déséquilibre, ou la perte de conscience de l’agression que nous faisons à la nature quotidiennement. La situation est telle que nous ne sommes plus dans l’excès, mais dans la rupture. Ce qui est détruit n’est généralement pas reconstruit derrière, ou alors mal.

C’est-à-dire qu’il faut faire en sorte de réimplanter de telle façon que ce qui est replanté corresponde à son environnement et ne devienne pas invasif, ou inadapté.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires