En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 4 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 4 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 4 jours
© Reuters
© Reuters
« Politico Scanner »

Match des crédibilités Sarkozy/Hollande : la baisse du candidat socialiste ne profite pas au président sortant

Publié le 11 janvier 2012
François Hollande continue à devancer le président de la République sur les thématiques sociales et sur la proximité avec les préoccupations des Français.
Guillaume Peltier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Peltier est député de Loir-et-Cher et vice-président délégué des Républicains. Il a été professeur d'histoire-géographie, chef d'entreprise et porte-parole de Nicolas Sarkozy.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande continue à devancer le président de la République sur les thématiques sociales et sur la proximité avec les préoccupations des Français.

Face à François Hollande indétrônable de la tête du podium des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle, le président sortant mise sur la crédibilité de sa candidature (pas encore annoncée) pour devancer son adversaire. Et s’il faut reconnaître que le challenger socialiste parvient honorablement à se maintenir en tête de course au premier et second tour, il ne parvient toujours pas à remporter le match de la crédibilité comparée.

Dans le dernier sondage Ifop/Paris-Match sur les crédibilités comparées entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, ce dernier continue à devancer le président de la République sur les thématiques sociales (46%, soit 6 points de moins depuis novembre 2011, le jugent mieux capable de mener une politique sociale) et sur la proximité avec les préoccupations des Français (42%, -6 pts).

Toutefois, le candidat socialiste souffre d’une baisse marquée sur l’ensemble des sujets. Une baisse qui ne profite toujours pas à Nicolas Sarkozy même si ce dernier l’emporte nettement sur les questions de sécurité (38% contre 19% pour François Hollande), de lutte contre la dette (32% contre 25%), de défense des intérêts de la France à l’étranger (43% contre 23%) ou encore sur l’étoffe d’un chef d’Etat (40% contre 22%).

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

  • Les électeurs de François Bayrou privilégient François Hollande dans les domaines de la politique sociale à 57%, mais une minorité (47%) lui accorde du crédit sur la proximité avec les préoccupations des Français. En revanche, concernant la capacité à porter un projet pour la France, les deux favoris font jeu égal auprès des sympathisants centristes. Un phénomène intéressant pour Nicolas Sarkozy, qui prend l’avantage sur son adversaire socialiste sur l’une des thématiques clés de François Bayrou : la capacité à mener une politique efficace contre la dette et les déficits publics (28% pour Nicolas Sarkozy contre 22% pour François Hollande). Et les traits d’image présidentiels offrent au président sortant un rapport encore plus favorable car il devance son adversaire sur la défense des intérêts de la France à l’étranger (49% contre 23% pour François Hollande), l’étoffe présidentielle (39% contre 20%) ou encore la lutte contre l’insécurité (39% contre 16%).

 

  • Résultats moins enthousiastes chez les électeurs de Marine Le Pen… Concernant la politique sociale, les électeurs frontistes renvoient dos à dos Nicolas Sarkozy et François Hollande en estimant pour 55% d’entre eux que ni l’un ni l’autre n’est capable de mener une bonne politique dans ce domaine. Tendance similaire sur la proximité avec les inquiétudes des Français (60%). Par contre, et c’est à noter, le président sortant est jugé comme le plus capable de remporter la prochaine élection présidentielle (32% contre 21% pour François Hollande), le plus efficace dans la lutte contre la dette et les déficits publics (25% contre 10% pour François Hollande), le mieux armé pour porter les intérêts de la France à l’étranger (41% contre seulement 5% pour le candidat socialiste) ou encore le plus solide pour mener une politique contre l’insécurité (35% pour Nicolas Sarkozy contre 4% pour François Hollande).

 

  • Pour les catégories populaires c’est François Hollande qui fait la course en tête sur les thématiques sociales (43% auprès des employés), mais les deux candidats (UMP et PS) font jeu égal concernant leur capacité à remporter l’élection présidentielle (32% chacun), Nicolas Sarkozy l’emportant d’une courte tête sur l’incarnation d’un projet pour la France (27% contre 23% auprès des employés). Sur la question de la dette et des déficits publics, les ouvriers rejettent à 58% les deux candidats. Mais ils accordent la victoire aux président sortant dans sa capacité à représenter la France à l’étranger (30% contre 21%), l’étoffe présidentielle (27% contre 23%) ou encore la lutte contre la délinquance (31% contre 16%).

 

  • Et si les classes moyennes donnent une large avance au candidat socialiste sur les problématiques sociales (52% le jugeant plus efficace) ou dans la prise en compte des préoccupations des Français (43%), il convient de rappeler qu’en 2007, Ségolène Royal l’emportait déjà sur ces sujets… François Hollande distance aussi Nicolas Sarkozy dans sa capacité à remporter l’élection présidentielle (40% contre 30%), mais les deux hommes font jeu égal concernant la lutte contre la dette et les déficits publics (27% chacun). Et, une fois n’est pas coutume, sur la promotion des intérêts de la France à l’étranger (34% contre 29%), l’étoffe présidentielle (32% contre 27%) ou la lutte contre l’insécurité (33% contre 21%), Nicolas Sarkozy l’emporte sur François Hollande auprès des classes moyennes.

 

Si François Hollande maintient son avance sur le président sortant dans les intentions de vote, le rapport des traits d’image comparés inverse incontestablement la tendance, donnant l’avantage à un Nicolas Sarkozy crédible mais toujours pas candidat face au candidat socialiste toujours favori des sondages… mais de moins en moins présidentiable.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 11/01/2012 - 19:07
Tant mieux!
J'espère bien qu'on va les renvoyer tous les deux au chômage, ce chômage qu'ils aiment tant justifier puisqu'ils préfèrent les patrons et les financiers aux chômeurs.
quesako
- 11/01/2012 - 16:44
Ah ce bilan qui "fout" tout en l'air !
Qu'il est doux pour Hollande de promettre de prendre aux riches pour donner aux pauvres (vs bouclier fiscal), de donner des crédits d'impôts à ceux qui n'en paient pas, et d'augmenter les impôts de ceux qui en payent. De caresser dans le sens du poil contre le méchant (vs Karcher, expulsions, contrôles de police, etc)
Bref se représenter est de + en + difficile, surtout quand on est très clivant !
yoda
- 11/01/2012 - 14:45
à votre avis qui va en beneficier ein ?
on se le demande.....