En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 4 min 52 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 14 min 38 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 9 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 13 heures 47 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 14 heures 30 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 2 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 18 heures 55 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 16 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 20 heures 39 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 21 heures 16 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 6 min 31 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 19 min 34 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 13 heures 28 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 3 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 14 heures 59 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 15 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 19 heures 31 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 21 heures 2 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 21 heures 40 min
© Reuters
© Reuters
Revue de blogs

Séance (payante et platonique) de câlinothérapie sur les blogs : après les freehug, le hugbusiness prend la relève

Publié le 29 décembre 2015
De nouveaux entrepreneurs-thérapeuthes du "hug" offrent leurs bras ou leur épaule pour s'y blottir et s'offrir un moment chaste de réconfort. Et si ce n'était pas uniquement un "fad", une mode fugace ?
Claire Ulrich
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De nouveaux entrepreneurs-thérapeuthes du "hug" offrent leurs bras ou leur épaule pour s'y blottir et s'offrir un moment chaste de réconfort. Et si ce n'était pas uniquement un "fad", une mode fugace ?

To snuggle : se blottir, se pelotonner. To cuddle : se cajoler, se choyer, dorlotter. Les adeptes de Amma, la légendaire "câlineuse" indienne Sri mata Amritanandamayi Devi, qui a étreint des dizaines de milliers de personnes et a fait une apparition récente lors de la COP21 à Paris, sont convaincus de longue date de l'efficacité de ce rite sur leur vie intérieure, mais ils étaient d'un certain monde, et d'une certaine philosophie.

La brutalité meutrière de l'année 2015 fait considérer d'un autre oeil, plus bienveillant et moins critique, de nouvelles formes de thérapies. Elles s'installent discrètement, en marge des frénétiques applications de "dating" comme Tinder, et proposent, comme en contre-pied, un contact physique affectueux, et strictement chaste.

Free Hugs, Photo Wikimedia

D'abord, il y a eu la célèbre campagne des "Free hugs" : des étreintes gratuites, à qui en veut, dans les lieux publics, et surtout entre jeunes. Mais c'était avant. Aux Etats-Unis, The Atlantic a consacré une longue enquête à la ''calme et sûre émergence du câlin à louer", soit la professionnalisation du contact affecteux. De son enquête chez les "snugglers" (ou câlineurs) professionnels qui tarifent leurs rendez-vous, ressort un argument imparable : puisqu'il est socialement accepté de se faire masser par un ou une inconnu, semi devêtu(e) ou nu(e), pourquoi ne serait-il pas tout aussi acceptable et pour les mêmes buts de bien-être, d'être dorlotté(e) par un professionnel, à la demande ?  

Doyenne et peut-être fondatrice de la "câlinothérapie'" l'Indienne Amma (photo Fondation Amma)

Une visite aux différents sites web de "location" de câlins aux Etats-Unis fait à la fois sourire et surprend. Ce qui peut paraître comme une enième folie californienne a aussi de jolis côtés humanistes et souligne un besoin de thérapie non verbale. "Et surtout, de ne pas être jugé" souligne le créateur d'une de ces agences encore pour l'heure "spéciales". A visiter pour s'informer, et y réfléchir, ou en sourire : 

Snuggle Buddies déroule les profils d'une centaine de femmes "free lance" du câlin chaste, (et quelques rares hommesinfirmières, étudiantes, prof de yoga, ou tout simplement "altruistes". Qu'est-ce qui les pousse à proposer de "vous tenir la main", voire de s'allonger contre de parfait(e)s inconnu(e)s sur un lit?  Les différents "pitchs" vont de l'amour pour son prochain à un goût personnel fort pour le "tactile" . Celui de Caroline, une de ces "free lance", en dit long sur les solitudes et le besoin de nuits "popottes" de la clientèle :' A un moment donné de votre vie, avez-vous eu un partenaire qui vous tenait la main, qui se lovait contre votre dos et vous entourait de ses bras durant la nuit, vous protégeant? Est-ce que cette sensation vous manque ? Je suis une personne "cuddly", et disponible pour passer mes nuits avec vous. Je m'adapte à votre préférence pour les pyjamas en flannelle, coton ou soie. Les bénéfices du toucher humain sont bien connus pour augmenter le bonheur et la santé'". Les tarifs varient selon les lieux et prestations. Le prix moyen de cette agence de "touch therapy" oscille autour de 60 dollars l'heure.

La page web de Cuddle up to me est, elle, celle d'une petite entreprise né d'un parcours personnel difficile de sa fondatrice et d'une constatation : être touché et caliné est un besoin irremplaçable et quand la famille ou le conjoint ne le satisfont pas, pourquoi ne pas se tourner vers d'autres humains, et les rémunérer pour être dorlotté(e) ? Samantha a une mission : "Je vais travailler pour casser le tabou culturel autour du toucher, apprendre aux gens à communiquer et à consentir à être touchés, à comprendre leur besoin d'être touché". Elle a mis en place une certification et une formation spécifique pour les trois autres "câlineuses" de sa petite entreprise. Elles sont rémunérées 1 dollar par minute, pour des sessions allant de 15 minutes à 5 heures.

Rent-a-friend ("Louez des ami(e)s") parmi ses différents services d'amitiés à louer, propose également des séances de "touch therapy" ou câlins.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires