En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Vers une nouvelle grande vague de froid sibérien sur la France ?

03.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

04.

Gilets jaunes et trumpistes enragés : clones, cousins ou frères ennemis ?

05.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

06.

Vers un 3ème confinement ? Ce que l’on sait désormais de leur bilan avantages / inconvénients

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

03.

Il donne un coup de boule au principal de son collège. Ouf il ne l’a pas décapité…

04.

Vers un 3ème confinement ? Ce que l’on sait désormais de leur bilan avantages / inconvénients

05.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

06.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 3 jours 13 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 jours 17 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 jours 18 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 3 jours 19 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 3 jours 19 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 3 jours 20 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 3 jours 21 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 3 jours 21 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 3 jours 22 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 3 jours 22 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 jours 16 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 jours 18 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 3 jours 19 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 3 jours 19 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 3 jours 20 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 3 jours 20 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 3 jours 21 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 3 jours 22 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 3 jours 22 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 3 jours 22 heures
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

Bartolone hospitalisé à Neuilly : ciel ma race blanche !

Publié le 16 décembre 2015
Claude Bartolone a eu un sérieux coup de mou et a pris la première ambulance en direction de... l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, cible de son opprobre quelques jours plus tôt. Il n’y avait sans doute plus aucun lit disponible à Bobigny, dans l’hôpital Avicenne, ex franco-musulman.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Bartolone a eu un sérieux coup de mou et a pris la première ambulance en direction de... l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, cible de son opprobre quelques jours plus tôt. Il n’y avait sans doute plus aucun lit disponible à Bobigny, dans l’hôpital Avicenne, ex franco-musulman.

1 - Le Bourgeois médecin

Mal remis de ses déboires électoraux ou ému par le vote par acclamation que les députés socialistes lui ont réservé pour le réinstaller au perchoir, Bartolone a eu un sérieux coup de mou. Il ne reverra pas l’Assemblée nationale avant une quinzaine de jours et a pris la première ambulance en direction de... l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, cible de son opprobre quelques jours plus tôt. La bourgeoisie de race blanche est bonne fille, fort peu rancunière et ses établissements de santé privés accueillants, propres et bien gérés. Les infirmières y portent d’élégants serre-têtes. Il n’y avait sans doute plus aucun lit disponible à Bobigny, dans l’hôpital Avicenne, ex franco-musulman.

Cette anecdote vaut son pesant de contournement de la carte scolaire par des parents bobos ou d’agapes au Siècle par des énarques socialistes. Elle a quelque chose de rassurant : la France reste la France et sa caste dirigeante ne change pas.

2 - Seuls vainqueurs des régionales : les islamistes

Les socialistes ont subi une véritable déculottée aux élections régionales. Ils perdent la moitié de leurs élus (618 au lieu de 1208) et n'auraient conservé qu'une ou deux de ces collectivités sans les triangulaires provoquées par le Front national. Le retrait de leurs listes dans le Nord et en région Paca avait pour objectif principal de dissimuler ce fait brutal. Le poison mitterrandien est à diffusion lente. Hollande en possède encore quelques fioles.

Par la sainte opération des médias, les voilà pourtant présentés comme ayant quasiment gagné. Il est vrai que le PS a limité un tout petit peu la casse. Le «No Pasaran» à la portée des intermittents du spectacle, un peu comme l’amour est une éternité à la portée des caniches ainsi que l'écrivait un auteur de mauvaise réputation, a resserré les rangs de la gauche autour de Hollande. Frontogauchistes et écoloverdâtres ont oublié aussi sec Notre-Dame-des-Landes, Rémi Fraisse ou l’état d’urgence. Il leur fallait, pour la énième fois, se transformer en faiseuses d’anges pour avorter la bête immonde sortant d’un ventre fécond, etc.

Bref, ayant sauvé d’un cheveu la Bourgogne et le Centre, Hollande va pouvoir escamoter le débat qui aurait pu le faire tanguer. Peut-être même évitera-il de concourir à des primaires. Il continuera donc sa partie de bonneteau, agitant les mains pour dissimuler que son jeu est truqué et que ses cartes ne bougent pas. La gauche ne sortira pas du chloroforme et l'Etat restera aux mains d’un homme qui n'espère plus qu'en les erreurs des autres.

Pendant ce temps, la droite va s'épuiser en querelles périlleuses durant dans de longs mois. Certes, Sarkozy s'est enfin décidé à évincer la désastreuse NKM, tout juste bonne à faire perdre son camp, ce dont les médias socialisants et subventionnés lui savent gré en s’émouvant de son triste sort. Mais le risque d’une pluralité de candidats après des primaires ratées est moins que jamais à exclure.

Le Front national, quant à lui, reste dans son coin, un coin de plus en plus spacieux certes mais un coin tout de même. Ses chefs continuent de se dire que le temps joue pour eux, que si ce n’est pas en 2017, ce sera en 2022 que leur tour viendra, à moins que peut-être en 2027 ...

Nul n’a remarqué que le 13 décembre, jour du deuxième tour des élections régionales, était aussi celui du premier mois des attentats qui ont ensanglanté Paris. Politics as usual ... Les jeux partisans ont repris et les fondamentalistes peuvent à nouveau ricaner en constatant que rien ne sera fait, avant au moins un an et demi, pour tenter de s’opposer à leurs progrès, que leurs accoutrements pourront s'égayer dans les rues comme autant de défis à la conscience laïque et que les passants «whites» et autres «blancos», pour parler comme Valls, maugréeront in petto en se disant que la prochaine fois, c’est décidé, ils voteront FN. A moins que ce soit en 2022 ou en 2027...

3 - Grand Paris déjà perdu ?

Il n’a pas fallu attendre plus d’une journée pour constater les premiers effets des mortelles divisions au sein de la droite parisienne, symptomatique de ce qui risque de se produire au niveau national.

On a pu constater dès mardi une grosse évaporation de votes dans les rangs des Républicains lors du scrutin pour la désignation des représentants de Paris à la nouvelle Métropole. Le groupe «républicain», qui pouvait prétendre envoyer 21 élus dans cette assemblée, n’en aura finalement que 19. Pourquoi ? La liste Les Républicains n’a recueilli que 49 suffrages alors que le groupe compte 55 élus ! Que s’est-il passé ? Brigitte Kuster, maire du 17ème arrondissement a soutenu un de ses proches, Jérôme Dubus, contre l’avis de NKM qui le déteste. Cette dernière a renoncé au perchoir métropolitain, constatant qu’elle n’avait aucune chance, mais poursuit Dubus de sa vindicte et l’a placé en 21e position, rang idéal pour se faire évincer par ses petits camarades. Un rapide calcul des reports indique que mathématiquement des élus Républicains ont voté pour la gauche. Plomber la candidature de Dubus justifiait certainement de tirer contre leur camp, au risque de fragiliser leur majorité à la Métropole. Imaginez les fameuses primaires ...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 17/12/2015 - 18:48
Le Socialisme...
....c' est aussi des convictions fortes ! . Nous assistons à une mauvaise pièce de Théâtre ....avec une nuance tout de même , c' est que nous sommes obligés de la regarder ou de l' entendre tous les jours .
Outre-Vosges
- 17/12/2015 - 14:33
La vérité est moins gaie
Malheureusement on ne peut pas dire avec Serge Federbusch que les socialistes aient subi « une véritable déculottée aux élections régionales ». Avec leurs alliés, les prétendus Républicains, au sein de l’UMPS, ils ont emporté la totalité des grandes régions. On peut constater hélas ! que les Français sont cocus battus et contents.
vangog
- 17/12/2015 - 13:34
Après le choc-de-peur...vient le choc-de-colère!
Ils savent que leur hystérie anti-Front National est devenue totalement contre-productive...mais seuls les elections les intéressent, ces politiciens véreux UMPS!