En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 3 min 5 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 25 min 17 sec
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 1 heure 17 sec
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 1 heure 45 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 11 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 5 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 16 heures 43 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 19 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 20 heures 31 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 21 heures 38 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 7 min 5 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 48 min 34 sec
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 1 heure 38 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’Isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 14 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 15 heures 37 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 17 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 17 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 21 heures 53 min
© Reuters
© Reuters
Cocorico progressiste

Drapeaux français aux fenêtres et FN : le bleu blanc rouge, nouveau domaine du "pas d'amalgame" !

Publié le 29 novembre 2015
Les terroristes s'attaquent à "ce que nous sommes", paraît-il. Mais nous sommes quoi, exactement ? Et si eux le savent, pourquoi ne le savons nous pas nous-mêmes ?
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les terroristes s'attaquent à "ce que nous sommes", paraît-il. Mais nous sommes quoi, exactement ? Et si eux le savent, pourquoi ne le savons nous pas nous-mêmes ?

Je voulais accrocher un petit drapeau français à mon balcon pendant la cérémonie de vendredi mais, n'étant pas un Américain je n'en avais pas sous la main (OK, les Américains n'ont pas non plus de drapeaux français mais vous voyez ce que je veux dire). Ça s'achète où, d'ailleurs, un drapeau français ? Pas loin de chez moi, il y a un magasin de farces et attrapes qui en a, mais j'ai le sens des convenances et je sentais bien qu'il ne serait pas très digne de me fournir chez un type qui vend surtout du poil à gratter et des coussins péteurs vu les circonstances...

 

Heureusement, la France étant un pays d'assistés, l’État pense aux gens comme moi et en proposait un à télécharger sur gouvernement.fr. Je l'ai imprimé, scotché sur ma fenêtre et communié en direct sur BFM TV avec Nolwen, Yaël, Camélia, François et le reste de mes compatriotes en hommage à mes voisins du onzième arrondissement fauchés par les balles des crétins nihilistes qui prétendent nous empêcher d'écouter du métal en terrasse.

 

Hum, j'ai l'air de ricaner comme ça, mais il faut le prendre avec des pincettes. C'est juste une affectation. C'est juste mon style.

 

N'empêche, la cérémonie terminée, les petites larmes au coin des yeux essuyées avec un morceau de Sopalin, j'ai viré mon petit tricolore fissa de peur d'être pris pour un candidat FN aux régionales par les passants. Puis je me suis énervé contre moi-même, parce que je passe mon temps, entre deux attentats terroristes, à me dire qu'il est grand temps de récupérer les symboles du pays des Lumières et du camembert hijackés par l'extrême droite, Marseillaise et drapeau en tête.

 

Du guerrier celte au métèque

 

Bon, je ne vais pas vous refaire la démonstration laborieuse de la différence entre nationalisme et patriotisme. Il y a des statuts Facebook et des tribunes sérieuses dans Le Monde pour ça. Mais tout de même, comment peut-on passer son temps à expliquer que les barbus coupeurs de tête ont déclaré la guerre à ce que nous sommes sans le proclamer, ce que nous sommes ? Le drapeau, la Marseillaise, c'est juste un bout de tissu (enfin, dans mon cas, une feuille A4 imprimée en qualité brouillon pour ne pas niquer toute ma cartouche couleur) et une chanson, mais c'est tout le principe du symbole : un truc anodin qui représente quelque chose de plus vaste.

 

L'extrême droite, pendant qu'on y est, n'a d'ailleurs pas seulement fait main basse sur les symboles. Aux dernières nouvelles, c'est carrément mille ans d'histoire qui sont devenus louches. Mille ans d'une histoire de (dans le désordre) croisés, esclavagistes, impérialistes, colonialistes, inquisitoriaux, sexistes et pétainistes. Ce qui serait formidable, si on se débrouille pour récupérer le bout de tissu et la chanson, serait de revamper aussi le fameux « roman national ». Toutes ces dates, toutes ces figures du Lagarde et Michard passées par profits et pertes mais pourtant indispensables à la compréhension de la filiation (symbolique on vous dit) entre un farouche guerrier celte comme Vercingétorix et un métèque cosmopolito-européiste comme moi. Le chaînon manquant entre l'homo rudolfensis et l'homo sapiens, si on veut.

 

Pour autant, je suis là à vous baratiner sur l'importance d'étendre le fameux « pas d'amalgame » mais je l'ai tout de même viré de ma fenêtre, mon petit drapeau. Hypocrite ! Notez tout de même que j'ai été bien puni par Toutatis, l'Allah de nos ancêtres les Gaulois : j'avais utilisé du scotch double-face surpuissant que je n'arrive plus à décoller. Saloperie de patriotisme !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 30/11/2015 - 07:20
@H.Serraf
Je ne partage pas votre commentaire sur cette supposée" récupération des symboles par l'extrême droite". Votre commentaire ne résiste pas bien longtemps à l'analyse un peu plus développée que la vôtre, telle qu'exprimée par @borissm et @genbea, et @clint pour le clin d’œil!
clint
- 29/11/2015 - 21:16
J'ai adoré les députés passant sous les fleurs de lys !
Et oui nos députés ont du passer à Versailles sous le blason de la France ! Enfin dans le drapeau tricolore on a le "blanc" du Royaume !!
genbea75018
- 29/11/2015 - 14:58
A M. H. SERRAF
Si vous pensez que le FN s'est approprié le drapeau français, c'est faux. Tous les français peuvent et doivent se l'approprier. Au passage, je vous ferais remarquer que les gens du FN, responsables et électeurs, sont des français et ont tout autant le droit que vous et moi de le brandir.