En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

07.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 32 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 1 heure 5 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 2 heures 1 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 2 heures 57 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 4 heures 38 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 7 heures 13 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 7 heures 57 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 8 heures 34 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 10 heures 55 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 54 min 56 sec
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 1 heure 39 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 2 heures 23 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 3 heures 53 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 7 heures 5 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 7 heures 40 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 8 heures 1 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 10 heures 26 min
Atlantico Green

Journée mondiale sans papier : mais qui a dit que le stockage numérique était bon pour l’environnement ?

Publié le 30 octobre 2015
Les défenseurs de l'environnement n'ont de cesse d’encourager les entreprises et les administrations à baisser leur consommation de papier. Pourtant, outre le fait que chaque employé de bureau consommerait en moyenne 70 kilos de papier par an, la dématérialisation ne semble pas être une solution. Retour sur un impact écologique méconnu.
Bernard Boutherin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Boutherin est ingénieur de formation, et est actuellement responsable informatique du Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie à Grenoble (LPSC), chargé de mission pour la sécurité informatique auprès de la direction de l’Institut...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les défenseurs de l'environnement n'ont de cesse d’encourager les entreprises et les administrations à baisser leur consommation de papier. Pourtant, outre le fait que chaque employé de bureau consommerait en moyenne 70 kilos de papier par an, la dématérialisation ne semble pas être une solution. Retour sur un impact écologique méconnu.

Atlantico : Au niveau planétaire, la dématérialisation induit un recours accru aux outils numériques et, pour une accessibilité hors des contraintes de temps et d'espace, au cloud computing. Or, cet hébergement à distance nécessite l'alimentation en énergie et la maintenance de centaines de milliers de serveurs informatiques. Est-ce vraiment écologique ? 

Bernard Boutherin* : L'impact négatif écologique lié au recours aux outils numériques se situe à 3 niveaux : 

- les impacts liés à l'extraction des métaux et à la fabrication des équipements :

Les composants électroniques mettent en œuvre des dizaines de métaux rares comme l'or, l'argent, le palladium, l'indium, etc. dont les ressources minières s'épuisent et nécessitent de ce fait toujours plus d'énergie pour être extraits.

- les ressources consommées pour utiliser les équipements, c'est la phase d'usage :

Il faut considérer en particulier l'énergie consommée par les serveurs des datacentres et l'énergie consommée pour leur refroidissement (un gros datacentre consomme autant qu'une petite ville) mais aussi les consommations des équipements des internautes (un milliard de box correspond à la puissance de 15 tranches de centrales nucléaires)

- les impacts liés au recyclage de ces composants (DEEE)

La part des DEEE qui sont recyclés par les filières organisées est faible (de l'ordre de 1/3 en Europe par exemple), et le nombre de métaux que l'on est capable de récupérer (17 au maximum aujourd'hui dans le meilleur des cas) est faible au regard du nombre (60) de métaux utilisés, enfin la complexité de l'extraction des métaux augmente avec l'intégration des composants.

Au regard de ces impacts négatifs il faudrait mettre en balance l'impact écologique positif de la dématérialisation : gain de temps, économie de déplacement, économie de papier, qui est beaucoup plus difficile à évaluer (notamment parce que les impacts liés aux étapes de production et de recyclage des équipements électroniques ne sont en général pas prise en compte) et qui est sujet à l'effet rebond : si le temps gagné en ne faisant pas la queue au guichet des impôts vous permet de voyager en avion à l'autre bout du monde l'impact sera très négatif.

L'impact écologique des datacenters est-il aujourd'hui contrebalancé par des initiatives des hébergeurs en faveur de l'environnement ? 

Les hébergeurs focalisent leurs actions sur la phase d'usage des datacentres. Ils travaillent à abaisser leurs consommations - et leurs coûts - énergétiques ce qui est en parfait accord avec leur intérêt économique. Il faut noter aussi des actions pour utiliser des énergies renouvelables comme source d'énergie et pour récupérer la chaleur produite par les serveurs ce qui a également une répercussion positive sur les coûts d'exploitation.

Ces actions ne peuvent pas contrebalancer les impacts négatifs car on est loin d'avoir des datacentres qui compensent totalement le CO2 produit et même si c'était le cas il resterait les impacts des phases de fabrication et de recyclage des composants.

Ce dimanche marque la "Journée mondiale sans papier". A l'heure de l'informatique et du cloud, où en est-on d'une société sans papier ? Est-ce possible ?  

Depuis des décennies on espère voir diminuer la consommation de papier grâce à la généralisation de l'outil informatique et dans la pratique c'est le contraire qui se produit, la généralisation des imprimantes personnelles a entrainé une augmentation de la consommation mondiale de papier de quelques % par an au niveau mondial.

Quels sont les outils numériques qui peuvent facilement prendre le relais du papier ? Pour les signatures de documents par exemple ?

Difficile à dire. Il y a eu par exemple des études comparatives entre les impacts d'une liseuse et d'un ouvrage papier. Si l'avantage revient à la liseuse lorsque le nombre de livre lu par an est important (supérieur à 20), il ne faut pas oublier que moins de 10% de la population Française lit plus de 8 livres par an et surtout que le livre se prête, se conserve etc. contrairement au support numérique, obsolescent par nature puisque l'évolution des formats et des équipements rendra très vite le livre numérique illisible.

* Médecin également, Françoise Berthoud a assisté M. Boutherin dans ses réponses.

Propos recueillis par Adeline Raynal

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires