En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 18 min 30 sec
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 1 heure 29 sec
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 2 heures 9 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 2 heures 46 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 4 heures 12 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 14 heures 27 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 15 heures 26 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 20 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 44 min 37 sec
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 3 heures 32 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 4 heures 10 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 4 heures 29 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 14 heures 39 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 18 heures 41 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 20 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 21 heures 56 min
Atlantic-tac

Quand la soucoupe plongeante remonte le temps, quand les œufs de caille donnent naissance à des éléphants et quand Batman est fier de son poignet : c’est l’actualité des montres…

Publié le 02 octobre 2015
Mais aussi un cocorico mécanique parisien, le style octogonal d’un grand horloger de Louis XV et le chronographe le plus rock’n’roll de la rentrée…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi un cocorico mécanique parisien, le style octogonal d’un grand horloger de Louis XV et le chronographe le plus rock’n’roll de la rentrée…

HUBLOT : Le premier drone subaquatique de l’histoire des montres…

Aucun rapport entre un robot sous-marin et une montre ? La preuve que si avec le Bubblot conçu par la manufacture Hublot, une des plus dynamiques du paysage suisse et une des seules qui parviennent à tirer son épingle du jeu (chiffre d’affaires multiplié par 20 en 10 ans !). Il s’agit d’une « soucoupe plongeante » destiné à aider les archéologues qui travaillent actuellement sur le site du naufrage d’Anticythère, à la recherche de la plus fabuleuse cargaison de toute l’Antiquité grecque : un « trésor » de statues et d’objets d’art que le navire qui a coulé rapportait probablement à Rome. C’est dans cette cargaison, localisée entre 90 m et 150 m de fond qu’on a retrouvé la fameuse Machine d’Anticythère, vestige du premier ordinateur mécanique de l’histoire des hommes, amas de rouages d’une rare complexité qui servait de calculateur astronomique aux savants de l’époque. C’est cette Machine qui fait le lien avec Hublot, dont les horlogers ont entrepris de reconstituer, dans une montre à la taille du poignet, ce chef-d’œuvre des anciens mécaniciens grecs. Une fois la montre Anticythère mise au point (c’est une des plus « compliquées » jamais réalisée en Suisse), très logiquement, la R&D de Hublot a créé ce Bubblot pour faciliter le travail des plongeurs archéologues : piloté comme un drone aérien par un opérateur qui travaille en réalité virtuelle, le Bubblot est un chef-d’œuvre d’ingénierie contemporaine, qui travaille au centimètre près, jusqu’à 300 m de fond, en filmant tout ce qu’il voit en 3D et en très haute définition. Autonome avec ses quatre hélices orientables et doté de détecteurs de masse métallique, le Bubblot peut même souffler de l’eau pour dégager le champ ou aspirer des sédiments. Une fois la fouille ainsi balisée, les plongeurs n’ont plus qu’à opérer : par 90 m de fond, ils ne peuvent plonger qu’une demi-heure, mais avec deux heures de palier pour remonter à la surface ! Peut-être que le Bubblot permettra de retrouver une seconde Machine d’Anticythère… Il n’y a pas que les montres dans la vie : avec sa machine à remonter le temps, Hublot nous ouvre une nouvelle porte sur les océans (70 % de notre planète) et nous fait même rêver de futures explorations extra planétaires…

 

BRM : Les dix ans d’un chronographe saturé d’allusions aux sports mécaniques…

La manufacture parisienne BRM fête cette année les dix ans de son icône, la V12-44, un chronographe totalement imbibé de codes automobiles. BRM pour Bernard Richards Manufacture, V12 pour l’allusion au moteur et 44 pour les 44 mm de virilité au poignet. On comprend que la plupart des grands pilotes internationaux, mais aussi de leurs fans, aient adoré cette montre dont le boîtier est en forme de piston : les aiguilles allégées évoquent également la course automobile (pédales), le cadran rappelle les compteurs de bord, les poussoirs sont profilés comme des culasses et les cornes vissées travaillées comme des éléments de châssis. On comprend aussi que la marque BRM soit aujourd’hui partenaire de nombreuses courses automobiles, dont, actuellement, le prestigieux Tour de Corse. La plupart des pièces de ces montres sont usinées en région parisienne par l’équipe de Bernard Richards, qui se contente de mouvements suisses, mais qui a réussi à réaliser lui-même deux mouvements « tricolores » totalement innovants. En or, en acier, en titane ou même en Makrolon transparent, la V12-44 a connu tous les styles et toutes les déclinaisons : la montre est personnalisable à volonté par ses amateurs (couleur des aiguilles, du cadran et du bracelet. C’est le moment de lancer un vrai cocorico horloger !

 

FERDINAND BERTHOUD : De Louis XV aux Tontons flingueurs…

Ne dites pas aux Suisses que Ferdinand Berthoud est français, ils le croient suisse parce qu’il est né dans un territoire aujourd’hui suisse (mais à l’époque prussien). Le grand maître-horloger Ferdinand Berthoud (1727-1807) n’en pas moins fait toute sa carrière en France et il faut le considérer comme une des gloires de l’horlogerie française : il est considéré comme un des inventeurs de l’horloge de marine, cet instrument chronométrique dont la précision horaire permettait aux navigateurs du XVIIIe et du XIXe siècles de faire le point sur leur position en mer. La vie de nombreux équipages dépendait alors de cette précision mécanique. La marque suisse Chopard rend hommage à Ferdinand Berthoud en créant une marque à son nom : la première collection Ferdinand Berthoud propose un chronomètre de marine à tourbillon, dont la régularité de marche est assurée par une chaîne (474 mini-maillons et 316 mini-goupilles) qui vient s’enrouler autour d’une « fusée » (un cône). Tout le mouvement est conçu, travaillé et décoré dans l’esprit des mécaniques du XVIIIe siècle. Le boîtier octogonal – percés de hublots latéraux pour découvrir le mouvement – s’inspire lui aussi des horloges de marine de Ferdinand Berthoud, qui avait nommé horloger du roi de France, Louis XV, en 1773. Pour l’anecdote, Ferdinand Berthoud est mentionné dans Les Tontons flingueurs : une de ses pendules joue un rôle dans la scène mythique où le père d’Antoine Delafoy vient demander à « M. Fernand » la main de celle qui n’est pas tout-à-fait sa nièce, mais la fille du Mexicain…

 

JAQUET DROZ : La poésie des œufs de caille sur fond de savane africaine…

La mosaïque de coquille d’œuf est un classique des arts décoratifs, mais cette technique était un peu délaissée depuis les années 1930 et encore jamais utilisée dans une montre. C’est avec des œufs de caille que la manufacture Jaquet Droz a recréé ce tableau naturaliste dans sa Petite Heure Minute (43 mm de diamètre) : il n’a pas fallu moins de 2 000 micro-tesselles de coquille d’œil et 200 heures de travail pour une seule pièce de ce décor Éléphant, dont il n’existera que huit exemplaires. L’onyx noir du cadran décentré des heures et des minutes contraste avec la laque transparente qui nimbe d’un voile onirique la savane de cette scène…

 

RJ-ROMAIN JEROME : Batmobile de poignet ou vaisseau spatial en maraude ?

Les amateur auront tout de suite remarqué la chauve-souris discrètement posée sur le flanc droit de cette montre pas comme les autres : c’est bien le symbole du justicier de Gotham City, qui a trouvé là une maison horlogère à qui parler. Cette Spacecraft a la forme qui convient : un boîtier trapézoïdal que son designer a pris un malin plaisir à facetter, avec un écran vertical déporté sur le côté de la montre pour lire l’heure et un cadran horizontal sur le « pont » supérieur pour lire les minutes grâce à un disque rotatif. Marquées en bleu dur, les heures linéaires de cette Spacecraft sont « sautantes » toutes les soixante minutes : la mise au point de cet inhabituel affichage rétrograde réclame beaucoup d’ingéniosité, mais le poignet du Dark Knight ne pouvait pas se contenter de la montre de M. Tout le monde. Le bracelet de force en buffle noir à piqûres sellier bleues vient à la fois souligner l’originalité du boîtier et la personnalité d’un des 75 batmanophiles qui auront le privilège de porter cette Spacecraft venue d’ailleurs…

 

BOMBERG : Le chronographe le plus rock’n’roll de la rentrée horlogère…

Soit un chronographe automatique de style costaud, qu’on peut porte au poignet, mais également en montre de poche (grâce à un support où le boîtier détachable du bracelet vient se loger) ou en pendulette de bureau. Pour le chic, les poussoirs sont placés à 12 h – en cornes de taureau, disent les amateurs. Ajoutons-y un mouvement mécanique original de la manufacture Concepto, épuré et retravaillé dans une logique « industrielle ». Pour compléter la proposition, une ambiance artistique entre le graffiti et l’art contemporain, influencé par le travail du jeune artiste suisse Thomas Mustaki : des couleurs qui se remarquent au poignet. Résolument non-conformiste, cette Bolt-68 affirme sa personnalité en 47 mm de large et jusque dans son bracelet aux surpiqûres contrastées. Bomberg prouve qu’il faut maîtriser les codes de la tradition pour mieux s’en affranchir…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Plus sur businessmontres

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires