En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

04.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

07.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 11 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 12 heures 44 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 13 heures 39 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 14 heures 36 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 16 heures 17 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 18 heures 52 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 19 heures 36 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 20 heures 48 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 12 heures 33 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 13 heures 17 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 14 heures 1 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 15 heures 31 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 18 heures 44 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 19 heures 18 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 19 heures 39 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 20 heures 34 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 21 heures 17 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 22 heures 5 min
© Reuters
© Reuters
Politico scanner

Les Français et le conflit israélo-palestinien, un an après l’opération "Bordure protectrice"

Publié le 29 juillet 2015
Selon un sondage exclusif de l'Ifop pour Atlantico, les Français ont une opinion équilibrée sur le conflit israélo-palestinien. Même à l’issue de l’opération "Bordure protectrice", qui avait été abondamment couverte médiatiquement, une très large majorité de nos citoyens refusent de se positionner pour l’un ou pour l’autre camp et le déficit de soutien d’Israël dans l’opinion est limité (9% contre 17% aux Palestiniens).
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage exclusif de l'Ifop pour Atlantico, les Français ont une opinion équilibrée sur le conflit israélo-palestinien. Même à l’issue de l’opération "Bordure protectrice", qui avait été abondamment couverte médiatiquement, une très large majorité de nos citoyens refusent de se positionner pour l’un ou pour l’autre camp et le déficit de soutien d’Israël dans l’opinion est limité (9% contre 17% aux Palestiniens).

Atlantico : Quelle est la position des Français sondés ces dernières années concernant le conflit israélo-palestinien ?

Jérôme Fourquet : Les enquêtes de l’Ifop démontrent que face au conflit israelo-palestinien, les Français adoptent très clairement une posture équilibrée. Comme le montre le tableau suivant, quand ils sont amenés à indiquer à qui vont leurs sympathies, les trois quarts des interviewés répondent ni aux Palestiniens, ni à Israël et parmi ceux qui prennent position Israël recueille quasiment le même score que les Palestiniens (12% contre 14%). Ce rapport de force était légèrement plus favorable aux Palestiniens en août 2014 mais même à l’issue de l’opération "Bordure protectrice", qui avait été abondamment couverte médiatiquement, une très large majorité de Français refusaient de se positionner pour l’un ou pour l’autre camp et le déficit de soutien d’Israël dans l’opinion était limité (9% contre 17% aux Palestiniens).

 

 

Comment expliquer l'attitude des Français ?

Ce refus de prendre parti pour l’un ou l’autre camp traduit à la fois l’idée que "les torts sont partagés" mais aussi une lassitude face à un conflit sans cesse réactivé comme si cette région était vouée à la violence et à l’instabilité depuis des décennies sans qu’aucune solution ne se dessine. Dans ce contexte, l’idée d’un Etat palestinien apparaît comme la condition préalable à une paix durable même si ce scénario est aujourd’hui en perte de vitesse face à la montée en puissance des organisations djihadistes dans la région. Si les Français ne sont pas opposés à cette création (seuls 7% pensent que "le temps n’est pas venu"), une part de plus en plus importante refuse de se positionner comme si cette option suscitait interrogations, doutes et inquiétudes.

Que pensent les Français interrogés quant à la création d'un Etat palestinien ?

L’attitude qui prévaut majoritairement aujourd’hui consiste donc à renvoyer dos-à-dos les protagonistes d’un conflit qui s’éternise. Et même si 50% de Français sont favorables à la création d’un Etat palestinien, cette position ne doit pas être interprétée comme pro-palestienne contrairement à ce que ressentent de nombreux juifs. Une évolution s’est néanmoins produite par rapport à l’époque où le petit Etat juif bénéficiait d’un très large soutien en France. Elle est intervenue non pas récemment mais à la suite de la Guerre des Six Jours. Comme on peut le voir sur le tableau suivant, le climat d’opinion en France était très majoritairement pro-israëlien jusqu’à l’issue du conflit mais l’occupation des territoires palestiniens, du Sinaï et du Golan ont rapidement fait changer la donne et le regard sur Israël.

 

Au regard de ces chiffres, l’opinion publique française n’a pas basculé d’un sentiment pro-Israël à une attitude pro-palestinienne comme on l’entend parfois dans certains milieux juifs. En revanche, Israël a bien perdu la position privilégiée qui était la sienne, l’opinion ayant basculé dans une posture plus détachée et résignée en refusant de soutenir l’un ou l’autre des camps. Ce mouvement d’opinion est profond et loin d’être anodin. Il a contribué à modifier le climat sur ces questions et à nourrir le sentiment d’abandon, d’isolement ou d’incompréhension que ressentent de nombreux juifs.

 

Méthodologie 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Amouyal
- 29/07/2015 - 16:28
Les pseudo palestiniens
Mais en fait , habitants arabes de cette region sont instrumentalises depuis le debut par les dictatures arabes , donc le conflit est israelo arabe : il concerne l ensemble des dictatures qui justifient leurs echecs dans tous les domaines par la haine du juif
Mike Desmots
- 29/07/2015 - 11:47
C'est de la désinfo épaisse ! d'abord le titre est bizarre..
Ca ne serait pas une première de l'Iflop ...ok, c'était il me semble , un conflit ente les terroristes du Hamas( et comparses locaux et iraniens) et Israël ...les palestiniens dans leurs ensemble n'était que les victimes de cette prise d'otages à Gaza ...car dans la majorité des territoires, il n'y a pas eut d'affrontement israélo/palestiniens comme le titre l'indique .......Mal nommer les choses ajoute au malheur du monde ...(Albert Camus).