En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

06.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 2 heures 53 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 4 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 6 heures 8 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 8 heures 5 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 8 heures 30 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 9 heures 2 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 9 heures 33 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 10 heures 39 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 10 heures 47 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 4 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 5 heures 46 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 8 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 9 heures 22 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 9 heures 53 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 10 heures 30 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 10 heures 45 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 11 heures 46 min
© Reuters
© Reuters
Réveil douloureux

L'agriculture française est-elle nulle ?

Publié le 26 juillet 2015
Dans le temps, les Allemands étaient forts en grosses bagnoles et nous en pommes de terre. Les vaches étaient bien gardées, quoi... Mais que s'est-il donc passé ?
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le temps, les Allemands étaient forts en grosses bagnoles et nous en pommes de terre. Les vaches étaient bien gardées, quoi... Mais que s'est-il donc passé ?

Me poser la question ne me fait pas plaisir, croyez-moi. Je suis chauvin comme c'est pas permis et j'adore rabattre le caquet des étrangers de tout poil en dressant la liste de la tripotée de machins qui sont mieux chez nous qu'ailleurs : le fromage, le pinard, le parfum, le TGV et le papier-toilette triple épaisseur disponible en dix-huit couleurs.

 

Mais bon, je me la pose tout de même parce que je suis courageux et que j'affronte l'adversité avec fortitude, comme le dernier légionnaire encore debout à Cameron : l'agriculture française est-elle naze ?

 

Oui, je sais, les agriculteurs de notre douce Gaule se lèvent tôt, se couchent tard, travaillent comme des brutes, ne prennent jamais de vacances et roulent en Dacia Sandero. Leur vie est super dure, entre le gel l'hiver, la sécheresse l'été et le changement d'heure qui stresse les laitières deux fois par an. Pour ne rien dire des zadistes qui viennent camper dans leurs parcelles pour les empêcher de creuser des trous pour y mettre de l'eau.

 

Mais tout de même, dans le temps, les choses étaient claires et les vaches bien gardées : les Allemands étaient les meilleurs en Mercedes et nous en pommes de terre. Labourage et pâturages étaient nos mamelles, la terre ne mentait pas, bla bla bla. Et voici que tout est changé, que les Teutons continuent d'être forts en grosses bagnoles, mais qu'ils nous taillent aussi des croupières en saucisson à l'ail et en cuisses de poulets. Même les Hollandais nous font rougir comme des tomates et les Espagnols ramènent leurs fraises.

 

Premier domaine agricole d'Europe, deuxième de la planète, nous produisons moins et moins bien que des pays trois fois plus petits. Premiers bénéficiaires de la manne de la PAC, nos paysans tirent pourtant la langue au SMIC dans leurs bicoques avec murs sans enduit et toitures en tôle ondulée pendant que leurs homologues british jouent les gentlemen-farmers en veste en tweed et en Range Rover dans leur mansions victoriennes avec piscine et courts de tennis.

 

Si encore c'était pour la bonne cause, parce qu'ils étaient vertueux et ne produisaient que du bel et bio... Mais non, point du tout, le minuscule Danemark exporte trois fois plus de bouffe "organique" que nous et nous consommons presque autant de pesticides et d'engrais trafiqués que les vilains Américains !

 

Manquent-ils de relais politiques, de compassion dans les travées des palais nationaux, nos rudes laboureurs ? On peut en douter, à les voir crouler sous les subventions exceptionnelles à chaque fois qu'ils fichent un bordel à faire pâlir d'envie les cailleras les plus dynamiques du 9-3, construisant des montagnes de fumier devant une préfecture ici, cramant un Parlement de Bretagne là...

 

Bon, mais je ne vais pas y répondre, à la question. Je vous laisse le faire en commentaires outragés comme d'hab.

 

Montebourg ouvre désormais le dimanche

 

Passant devant un magasin Habitat, l'autre dimanche, et constatant qu'il était ouvert et rempli de clients, je me suis souvenu que cette chaîne d'ameublement était vice-présidée par Arnaud Montebourg, un type qui a tout de même tenté de faire tomber le gouvernement sur le travail dominical.

 

Montebourg n'en est pas à une contradiction près, c'est sûr, mais celle-ci est tout de même sacrément frappante. Vice-président, c'est tout de même plus ou moins le poste qu'il était censé occuper chez Hollande, où il n'était déjà pas super efficace, mais on pourrait penser qu'il soit plus facile d'imposer sa manière de voir à quelques boutiques de canapés-lits qu'à un pays tout entier.

 

A moins, bien entendu, mais je ne veux pas friser le procès d'intention, que son poste chez Habitat ne soit qu'une mission vaguement honorifique et sans contenu, qui lui serve juste de paravent médiatique en attendant mieux. Ou qu'il ait changé d'avis sur l'ouverture des magasins le dimanche, va savoir...

 

Bah, il en discutera sans doute avec son pote Varoufakis à la prochaine fête de la Rose de Frangy laquelle se tient, justement, hi hi hi, un dimanche.

 

Dieudonné et Soral à la boum d'anniv' de Le Pen

 

Je n'ai pas été invité, et je n'y serai pas allé de toute manière parce que c'était un dimanche et qu'il fallait que j'aille faire des courses chez Habitat pour meubler la fermette rachetée pour une bouchée de pain à un éleveur porcin en faillite, mais j'aurais bien aimé voir à quoi ressemble une boum d'anniversaire chez Jean-Marie Le Pen.

 

Pour ses 87 ans, le vieux leader putsché par sa propre fistonne avait invité ses amis les plus proches, le comique Dieudonné et le philosophe Soral. L'historien Faurisson s'était fait porter pâle, mais je le soupçonne d'avoir lui aussi eu des courses à faire chez Habitat pour aménager son mirador.

 

Les deux vaillants ennemis de la pieuvre sioniste l'ont peut-être aidé à souffler ses bougies (la cacochymie n'aide pas à gonfler suffisamment ses poumons pour en éteindre autant), accompagné à l'accordéon sur "Maréchal nous voilà" (je crois que la Marion du même nom était là aussi), et stimulé dans ses ambitions électorales pour la région PACA.

 

Ah, ça devait être une bien belle fête. Bon anniversaire Jean-Marie, comme on dit sur Facebook aux amis qui n'en sont pas.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 26/07/2015 - 23:58
Anouman
J'espère qu'un jour vous vous trouverez face à des gens qui vous traiterons avec autant d'humanité que celle que vous exprimez dans ce commentaire...
Anouman
- 26/07/2015 - 21:02
Erreur
Elle n'est pas nulle, elle est habituée à être subventionnée depuis des années, parce qu'elle élisait nombre de sénateurs. Economiquement elle ne représente rien et ce n'est pas la faillite de quelques agriculteurs (dont les terres seront très vite reprises par leur voisin qui en meurent d'envie) qui va changer la face du monde.
Non elle n'est pas nulle mais complètement inadaptée (pour une partie) et anormalement soutenue par les pouvoirs publics.
Si on laisse le ménage se faire ça ira mieux.
zouk
- 26/07/2015 - 10:16
Agriculture française
Accablée de règlements, interdictions.... inspirées "pour la bonne cause" par tant d'écologistes et tiers-mondistes tous également ignorants du terrain, tout cela multiplié par une administration pléthorique, comment pourrait-elle, non progresser, mais simplement s'adapter? Il s'agit d'hommes et de femmes qui travaillent durement et ont en plus la dignité de vouloir vivre de leur travail, non de subventions. Si nous nous en souvenions parfois?