En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

07.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 41 min 35 sec
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 1 heure 26 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 2 heures 9 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 3 heures 39 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 6 heures 52 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 7 heures 26 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 7 heures 48 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 10 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 52 min 38 sec
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 1 heure 48 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 2 heures 44 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 4 heures 25 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 7 heures 38 sec
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 7 heures 44 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 8 heures 21 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 9 heures 47 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 10 heures 31 min
Atlantico sciences

Plongée dans la vieille ville de Jérusalem

Publié le 31 mai 2015
Après une première étape sur le mont des oliviers, découverte de la ville ancienne de Jérusalem et de ses endroits témoins de l’Histoire.
Quentin Desurmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après une première étape sur le mont des oliviers, découverte de la ville ancienne de Jérusalem et de ses endroits témoins de l’Histoire.

Depuis le mont des Oliviers, on vient de revivre les moments forts de la semaine sainte, menant à l'arrestation du Christ. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? On quitte la périphérie de Jérusalem pour plonger dans le quartier musulman, au nord, où la Via Dolorosa raconte la suite des événements. Conçu par des moines franciscains au XIVe siècle, cet itinéraire se veut plus symbolique qu'authentique, étant donné les nombreuses transformations subies par la ville jusqu'à nos jours. Accompagné d'un expert des religions, il ne reste plus qu'à écouter, sinon sa foi, du moins son imagination. Une promenade tant passionnée que passionnante.

Avant d'entamer le Chemin de la Passion, synonyme de Chemin de Croix ou Chemin de la Souffrance, petit détour au Mur des Lamentations (traduction de la traduction anglaise du nom arabe), que les juifs appellent tout simplement le Mur - sous-entendu le seul, l'unique –. Et on parle du mur occidental lorsque l'on préfère rester neutre. En effet, ce lieu de culte n'est autre que la façade ouest de remparts construits sous Hérode Le Grand, au Ier siècle avant notre ère. Entre ces murs de pierres se trouvait – et se trouve toujours – le Saint des Saints, rocher sur lequel Abraham manqua de sacrifier son fils Isaac, en gage de piété.

Passage obligé par le contrôle de sécurité. À gauche, les hommes ; à droite, les femmes. On retrouve la même configuration devant le mur. Une cloison séparent les deux sexes, afin qu'aucun ne distraie l'autre durant sa prière. Pas une fissure disponible pour y glisser un message ! C'est pourtant le moyen le plus direct pour communiquer avec Dieu. Après la destruction de Jérusalem par Titus, en 70, la divinité se serait posée sur le mur en attendant le retour du peuple juif et, par ricochet, la construction d'un nouveau temple à même de protéger le Saint des Saints. Ce nouveau temple ne fut jamais construit, mais remplacé par un dôme, le Dôme du Rocher. Accès limité aux touristes et aux Israéliens, qui doivent se lever aux aurores pour pénétrer ce sanctuaire placé sous l'autorité des Palestiniens. Lamentations justifiées, donc ? Telle n'est pas, là, la question.


On refoule la politique, pour se fondre dans la foule en route vers le tunnel qui longe le Mur sur plus de 200 mètres. C'était le niveau originel du sol avant que les musulmans ne commencent à y superposer des maisons. D'où le caractère souterrain des lieux. La largeur des parois rétrécit à mesure que l'on approche de la sortie. Fiat lux ! On lève les yeux pour regarder l'ancienne forteresse d'Antoine, reconvertie aujourd'hui en école coranique. C'est là que Jésus Christ aurait été jugé et condamné à mort par Ponce Pilate. Juste en face, un monastère franciscain regroupe les deux premières étapes, « stations », de la Via Dolorosa. À droite de l'entrée, la chapelle de la Flagellation arbore un style gothique. À gauche, une chapelle romane des plus modestes. Impossible de savoir si c'est l'endroit précis où Jésus s'est vu remettre la Croix de son calvaire. A priori non, quoique rien n'indique le contraire.

Entre les faits attestés par le Nouveau Testament et les épisodes ancrés dans la tradition, difficile de ne pas s'embrouiller. Les stations 3, 7 et 9, par exemple, évoquent trois chutes dont il n'est question dans aucun écrit. La chapelle arménienne située en bas de la rue, à gauche, serait un point de rencontre entre le Christ et Marie. On continue tout droit pour tomber sur une inscription sous laquelle Jésus aurait officiellement vacillé. À droite du même mur ressort une pierre plus rugueuse et plus foncée que les autres, témoin d'un miracle. Saisissant le mouchoir que lui tendait Véronique, le futur crucifié y aurait imprimé ses traits. Ce mouchoir est conservé dans la Basilique Saint-Pierre, au Vatican. 

Les stations suivantes ont été déplacées par les musulmans, le long du cardo, artère datant de l'époque romaine. Au bout, à droite, se profile le Saint-Sépulcre, fondé au IVe siècle par Sainte-Hélène, la mère de l'empereur Constantin. C'est elle qui a retrouvé l'emplacement du Golgotha, dissimulé par l'empereur Hadrien, et la trace de la Vraie Croix, où expira le Christ. Cette église abrite les quatre dernières stations de la Via Dolorosa. À l'étage, la onzième et la douzième correspondent au moment où le Christ fut crucifié, puis saigné au flanc droit. On redescend contempler la fresque réalisée à l'occasion de la visite de Jean Paul II en Israël, en 2002. La scène centrale fait écho à la dalle trônant au centre de la salle, en lieu et place de la Pierre de l'Onction, où le corps du Christ fut préparé avant son ensevelissement. La partie gauche représente justement la mise au tombeau. S'ensuit la découverte des chapelles Sainte-Hélène, de la Vraie Croix, et d'Adam.

La chaleur est à son comble. Cap sur le musée d'Israël, dont la visite apporte une cohérence au séjour. La vue sur la maquette de Jérusalem, depuis l'entrée, rappelle le panorama spectaculaire du mont des Oliviers. On croirait à un copié-collé si ladite reproduction n'illustrait pas une époque antérieure, l'époque hérodienne. Le puzzle se met doucement en place. Fier d'avoir identifié le mont Sion, le Mur, la Cité de David, et les points cardinaux, on peut se jeter à corps perdu dans les expositions temporaires célébrant le cinquantenaire du musée. Au passage, on remarque un énorme cœur en métal ceint, tel un cadeau, d'un ruban. Joyeux anniversaire de la part de Jeff Koons ! Qui eût cru que l'artiste s'exposait jusqu'en Israël ?

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires