En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

04.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

05.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

06.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 10 min 39 sec
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 4 heures 36 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 6 heures 5 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 8 heures 37 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 10 heures 40 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 11 heures 8 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 11 heures 51 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 12 heures 9 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 12 heures 18 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 12 heures 56 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 1 heure 10 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 5 heures 44 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 7 heures 33 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 10 heures 32 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 11 heures 28 sec
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 11 heures 45 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 12 heures 4 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 12 heures 17 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 12 heures 35 min
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 13 heures 16 min
© Reuters
© Reuters
Chronique du pot aux roses

Le cocktail (explosif) de Hollande : un zeste de réforme sociétale, une bonne louche d’enfumage et une grosse cuillère d’auto-satisfaction

Publié le 20 mai 2015
Mou-Président ne mène rien de sérieux en matière économique ou financière si ce n’est espérer que la conjoncture astrale, dite alignement des planètes, lui soit favorable, et s’emploie à distraire l’opinion avec des réformes "sociétales" censées ne rien coûter ou presque, le tout en se parant des réussites d'autrui.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mou-Président ne mène rien de sérieux en matière économique ou financière si ce n’est espérer que la conjoncture astrale, dite alignement des planètes, lui soit favorable, et s’emploie à distraire l’opinion avec des réformes "sociétales" censées ne rien coûter ou presque, le tout en se parant des réussites d'autrui.

1 - Pagnolade à l’Elysée

On se souvient de la recette du "Picon-citron-curaçao", donnée par César à Marius : un petit tiers de curaçao, un gros tiers de citron, un bon tiers de Picon et un grand tiers d’eau. 

"Marius : Mais ça fait quatre tiers ? César : Exactement. J'espère que cette fois, tu as compris. Marius : Dans un verre, il n'y a que trois tiers ! César : Mais, imbécile, ça dépend de la grosseur des tiers ! Marius : Eh non, ça ne dépend pas. Même dans un arrosoir, on ne peut mettre que trois tiers. César (triomphant) : Alors, explique-moi comment j'en ai mis quatre dans ce verre !"

Mou-Président s’est directement inspiré de ces pages immortelles de la littérature française dans le bilan qu’il a tiré hier à Carcassonne de ses trois années de mandat. Ce fut un vrai festival de cynisme et de mensonge débridé. Il s’est d’abord gargarisé des réformes de structure et d’urgence qu’il n’a pas faites pour annoncer que, désormais, il pourrait commencer à redistribuer de l’argent ! La preuve, dit-il ? Il a annoncé des baisses d’impôts. La réalité des quatre vingt milliards de hausses soigneusement ciblées sur ceux qui ne votent pas pour lui, c’est-à-dire les cadres à moyens et hauts revenus ayant famille nombreuse, est occultée. Ne reste que la vague promesse de micro-baisses pour le noyau dur de son électorat. Mais peu importe puisque personne ne relèvera l’enfumage auto-satisfait. Cela nous fait déjà un bon tiers.

Autre méthode éprouvée et très gros tiers lui aussi : se parer des plumes d’autrui. Si les taux d’intérêt baissent, c’est qu’il a effrayé la finance depuis son discours du Bourget, dit-il en substance. Et bien non, c’est parce que, dans le monde entier, les banquiers centraux apeurés émettent à qui mieux-mieux de la monnaie pour porter le système à bout de bras. Ce recul est du reste la source principale des rares économies budgétaires faites par Hollande. Mais les taux commencent déjà à remonter car la planète financière est sourdement inquiète. Il faut des doses sans cesse plus grandes de câlinothérapie de Draghi et Yellen pour calmer son angoisse.

Troisième tiers (pas provisionnel celui-là) : Hollande a réorienté l’Europe et permis la baisse de l’euro ! Ledit tiers est tout aussi frelaté que les deux précédents. Ce recul est dû essentiellement à la croissance pâlichonne de l’Euroland qui finit par triompher de tous les efforts faits par les Américains et les Chinois pour sous-évaluer leur devise face à la nôtre. De toute façon, aujourd’hui encore, l’euro est surévalué au regard des piètres performances de l’économie française.

Dernier et quatrième tiers : la restauration de nos finances publiques puisque, nous dit notre lider minimo de retour de Cuba : "les 3 % de déficit budgétaire, nous les aurons mais à notre rythme". Hollande oublie simplement que ledit rythme se traduit déjà par un retard de trois ans sur ses engagements initiaux et que ces fameux 3 % restent toujours des promesses.

"Cela permettra de ne pas s’endetter au-delà de nos capacités", conclut-il sans rougir tout en crevant bientôt le plafond d’une dette supérieure à la richesse produite en un an. On se demande bien où il va placer la limite de nos capacités.

Moralité de cette recette élyséenne revue et corrigée par notre Pagnolo national : "il faut garder l’esprit de réformes, rien n’est pire que le statu quo". Mais il est chante "marchons, marchons" comme les choeurs d’opéra, en faisant du surplace, fermement décidé à ne plus rien faire que jeter de la poudre aux yeux et préparer les élections de 2017.

Dire le contraire de ce que l’on fait et faire le contraire de ce que l’on dit pour en venir à ne plus rien faire du tout : voilà le vrai bilan de trois années d’enfumage. Mais cela ne saurait suffire car ...

2 - Le sociétal est fatal aux Socialos

Puisque Mou-Président ne peut plus rien mener de sérieux en matière économique ou financière si ce n’est espérer que la conjoncture astrale, dite alignement des planètes, lui soit favorable, il s’emploie à distraire l’opinion avec des réformes "sociétales" censées ne rien coûter ou presque.

L’inconvénient est qu’elles sont d’un usage malaisé et à double-tranchant. Nous en avons la démonstration avec la énième réforme du collège, qui consiste essentiellement à déshabiller Peter et Remus pour habiller Paulus et Romulus selon le principe des vaseux communicants qui désormais triomphe en politique.

Personne ne comprend plus grand-chose à cette transformation de l’enseignement du latin, du grec et de l’allemand en modules novlangués de baratin pédagogiste. Mais tout le monde, dans les collèges, ressent que cela ne peut conduire qu’à la confusion. Prétendre combattre l’élitisme sans moyens nouveaux dans un environnement bureaucratique figé ne mènera qu’au nivellement par le bas. Même les enseignants, clientèle chérie du parti socialiste, finissent par s’émouvoir de cette piètre tactique qui consiste à faire du mouvement pour le mouvement en brouillant les pistes.  

Le seul véritable atout de Hollande et de ses suppôts est qu’il est difficile pour leurs nombreux opposants de droite et de gauche d’opérer une jonction. Le "Jour de colère" de 2013 fut sans lendemain, miné par quelques groupuscules extrémistes que les médias se firent un plaisir de monter en épingle. La "réforme" des collèges pourrait être un thème trans-partisan et anti-hollandais parfait. Le ciment des révoltes prend toujours de manière inattendue. Mais Hollande le sait. Aussi sera-t-elle discrètement et rapidement vidée de son contenu par un pouvoir qui ne peut plus prendre aucun risque, même sociétal.

"Errare humanum est, perseverare hollandum". Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ? Il n’y a plus personne en salle de prof pour le traduire ...

3 - Passoire made in Europa

Incapables d’empêcher l’afflux d’immigrés économiques sur des barcasses de fortune, les Etats européens se voient suggérer l’adoption de quotas par la Commission. Flairant le danger politique qui pourrait alimenter les Rumpublicains ® et le Front Jeune-Lepéniste ®, les Vallseurs ® proclament qu’ils ne veulent pas de ces quotas.

Mais ils n’ont rien à proposer pour couper la pompe aspirante. Dès que l’Allemagne et l’Angleterre se décideront à refouler les clandestins, France et Italie se retrouveront avec des dizaines de milliers d’individus supplémentaires à prendre en charge chaque année, pour ne pas parler de centaines de milliers. Le climat de concorde communautaire qui règne dans notre pays va s’en trouver prodigieusement conforté ...

4 - Visiblement minoritaires

Autre recette du pastis de Hollande bientôt suggérée par le barman Cambadélis : ne nommer que des ministres issus de minorités visibles, faire des procès à ceux qui critiquent leurs politiques en invoquant le racisme, déclarer fous et faire interner ceux qui persisteraient, tels de vulgaires maires dits suicidaires, secouer le tout ... et voilà les élections de 2017 gagnées d’avance ! Enfin presque.

A lire, du même auteur : "La marche des lemmings… ou la 2e mort de Charlie - Le pouvoir de la manipulation et la manipulation au pouvoir", publié chez Ixelles Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Federbusch
- 22/05/2015 - 19:27
@Philippine
Il faudrait une UMP/UDI fracturée en trois ou quatre morceaux et Le Pen au second tour pour qu'Hollande puisse être réélu et encore... Je pense sincèrement que les Français, majoritairement, le détestent et sont ulcérés d'avoir voté pour un gros malin qui ne sait que se moquer du monde et manipuler les uns et les autres. Comme on dit : ils l'ont repéré !
Philippine
- 22/05/2015 - 16:29
Soupçons !
Cher Serge Federsbusch, vos articles sont toujours très pertinents et je pense acheter votre livre qui me parait très intéressant mais croyez-vous que les Français qui sont vraiment "des veaux " ( dixit le grand Charles ) ne vont pas, une nouvelle fois se laisser berner ? Si oui, nous sommes foutus, on ne se relèvera pas, car d'ici à 2022, les classes MOYENNES seront laminées et ce sont elles qui portent à bout de bras ce pauvre vieux pays qui n'en peut plus d'agoniser. Bien à vous .
Mario
- 21/05/2015 - 20:15
mémoire
ils ont bien réelu Miterrand.....
Penser que son election est impossible, c'est faire preuve de confiance excessive.