En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

04.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

07.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 5 min 11 sec
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 1 heure 14 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 1 heure 34 min
pépites > Politique
Communication
Jean Castex donne ce jeudi matin des informations supplémentaires sur l'allègement du déconfinement
il y a 1 heure 53 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l’hydrogène : l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 2 heures 1 sec
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 2 heures 19 min
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 14 heures 19 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 16 heures 35 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 18 heures 8 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 19 heures 50 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 52 min 10 sec
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 1 heure 25 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 1 heure 42 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 1 heure 54 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 2 heures 9 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 2 heures 30 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 17 heures 34 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 19 heures 20 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 20 heures 53 min
© Reuters
© Reuters
Silence radio

Radio France : pas d’émissions pendant huit jours, mais c’est pour notre bien

Publié le 29 mars 2015
La radio est à peu près le seul secteur où le public fait objectivement mieux que le privé. Lui couper le sifflet et refuser tout changement est-il vraiment le meilleur moyen de l’empêcher de plonger ?
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La radio est à peu près le seul secteur où le public fait objectivement mieux que le privé. Lui couper le sifflet et refuser tout changement est-il vraiment le meilleur moyen de l’empêcher de plonger ?

A chaque grève un peu longue de Radio France, c’est la même chose : on ré-explore les fréquences non-présélectionnées de sa chaîne et on redécouvre à quel point le service public est supérieur, en qualité comme en diversité, au reste de la bande FM. C’est intéressant parce que ce n’est pas si fréquent, cette supériorité objective du public sur le privé. On est souvent aussi bien soigné dans une clinique que dans un hôpital, on n’étudie pas plus mal dans un établissement “sous contrat” que dans une école gérée par l’EN, on a plus de chance de recevoir un colis à l’heure s’il est déposé par Kiala à l’épicerie du quartier que s’il arrive par la Poste… Mais on n’a pas souvent l’occasion d’entendre un débat philosophique un peu pointu ou une mélodie paysanne de Bartok dans les émissions de Jean-Marc Morandini ou les libres antennes de Jean-Jacques Bourdin.

Oh, je n’ai rien contre Europe 1, RTL ou RMC, qui font très bien ce que leurs auditeurs et surtout leurs annonceurs attendent d’eux, mais leurs matinales bruyantes entrecoupées de réclames pour le jambon sans couenne chez Carrefour et les voitures toutes options chez Volkswagen me font mal aux oreilles. Ce n’est pas du snobisme, c’est une inclination personnelle.

Mais à chaque grève de Radio France, lorsque mes rendez-vous sonores habituels sont remplacés par de la musique enregistrée et que j’apprends qu’il suffit en fait d’une poignée de grévistes (ce coup-ci, à peu près 7% des quelque 5 000 salariés de la maison) pour bouleverser mes habitudes et me pourrir le petit-déjeuner pendant huit jours, je me demande la chose suivante : est-ce que les 93% de non-grévistes sont en désaccord avec les jusqu'au-boutistes ou est-ce qu’ils s’abritent derrière eux sans prendre de risque ?

Les raisons du conflit ? Silence radio


On ne sait pas. Ça n’est jamais expliqué clairement, au-delà du fameux “En raison d’un appel à la grève par plusieurs organisations syndicales bla bla bla…”, le mystère est toujours total sur les raisons de fond de ces mouvements, les débats internes à la “maison ronde”, les conflits de pouvoir et les stratégies spécifiques des uns et des autres. Officiellement bien sûr, on a bien compris que “certaines catégories de personnels” n’aimaient pas le nouveau boss (trop jeune, trop libéral, trop gestionnaire, trop tout ce ce qu’on veut en fait) et ses goûts en matière de décoration intérieure. Mais on a aussi compris, par la bande, que Fleur Pellerin était plus ou moins chargée de virer Mathieu Gallet et qu’il y avait du rififi entre le CSA et le gouvernement dans la perspective de la nomination d’un nouveau président de France télévisions. Les histoires de moquettes neuves et de lambris en bois précieurx, on le voit, sont assez secondaires dans l’affaire même si c’est à peu près l’essentiel de ce qu’investigue Le Canard enchaîné et de ce que les bien-intentionnés outragés likent sur Facebook.

Dans cette partie de billard à bandes multiples, lorsque les syndicats publient des tribunes dans une presse complaisante pour m’expliquer que si je ne peux pas écouter France inter, France culture ou France musique, c’est pour mon bien, ça me rappelle un peu trop les fois où on m’interdit de prendre le train ou le métro pour m’aider à me déplacer. Je ne vais pas réutiliser la métaphore usée de la “prise d’otages”, dont on sait bien à quel point elle est grotesque par les temps qui courent, ma vie n’étant pas menacée par une pub pour la banque truc et une imitation pas marrante de Nicolas Canteloup, mais il y a tout de même quelque chose de frustrant à être instrumentalisé par des intérêts sans rapport avec la qualité des émissions que j’apprécie.

Je ne sais pas si Mathieu Gallet est vraiment le type idéal pour changer ce qui doit l’être à Radio France, rationaliser les pratiques, foutre en l’air les archaïsmes organisationnels et RH hérités de l’ORTF, réduire des coûts incontrôlés, bref, remettre de l’ordre dans la baraque et, après tout, je m’en fiche un peu. Lui ou un autre… Mais je sais que ni la poignée de techniciens corporatistes qui tiennent surtout à ce que rien ne change même si c’est le plus sûr moyen d’arriver à la catastrophe, ni un gouvernement surtout préoccupé de contrôler ce qui se passe avenue Kennedy façon Peyrefitte ne se préoccupent vraiment de mon bonheur d’auditeur (et de contribuable, ce qui n’est pas antinomique). S’il y avait des émissions de philo plutôt qu'une playlist ces jours-ci sur mes stations préférées, ça ferait d’ailleurs un bon sujet

Tiens, je me demande si je ne vais pas appeler Jean-Jacques Bourdin pour gueuler un bon coup. Ça me soulagera. Puis j’irai m’acheter de tranches de jambon sans couenne à Carrefour avec ma Volkswagen parce qu’il parait qu’il y a une super promo en ce moment. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 30/03/2015 - 15:55
11% de grévistes, en majorité des techniciens, qui font la loi !
le côté positif de la situation : empêcher COHEN de s'exprimer, au moins, sur France-Inter, lui qui avec la clique à Lapix/ Ruquier et tant d'autres sur le service public, se trouvent les meilleurs !!! quelle bande de prétentieux payés royalement voir même nourri (chez Lapix)grâce à notre redevance. Il est grand temps que tout ça change. Je vous recommande de livre SCANDALES à la TV (le grand copnage).......attendons de voir si le roquet/RUQUIER va inviter l'auteur de ce futur BEST SELLER Francis Guiltenhem
Anouman
- 30/03/2015 - 13:34
Grève
Je dois admettre que sur France Musique la grève nous libère de la matinale bavarde et rarement intéressante pour avoir de la musique en continu. Ce n'est donc pas une mauvaise chose. Quant à écouter les radios privées, elles sont encore plus bavardes le matin et en plus il faut supporter la publicité.
Cerisier
- 30/03/2015 - 12:24
Radiofrance de "qualité" ?
Les rédactions de Radiofrance sont un ramassis de gauchistes, et un chroniqueur chez Atlantico trouve que Radiofrance de qualité.
Quel vent nouveau ! Ça décoiffe !