En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

04.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

07.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 11 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 12 heures 57 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 13 heures 53 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 14 heures 49 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 16 heures 30 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 19 heures 5 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 19 heures 49 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 20 heures 26 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 21 heures 2 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 12 heures 46 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 13 heures 31 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 14 heures 15 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 15 heures 45 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 18 heures 57 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 19 heures 32 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 19 heures 53 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 20 heures 47 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 22 heures 18 min
© Flickr / esquimo_2ooo
© Flickr / esquimo_2ooo
Atlantico Green

L’eau potable et l’assainissement pour tous en 2030, rêve ou réalité ?

Publié le 22 mars 2015
La Journée Mondiale de l’eau a lieu ce dimanche 22 mars. Aujourd'hui encore, 3,5 milliards d’êtres humains boivent chaque jour de l'eau dangereuse pour leur santé. L’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement est donc un combat primordial pour le développement de l'humanité.
Alain Boinet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Boinet est fondateur Solidarités International, association humanitaire active en matière d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène, dans le domaine de  sécurité alimentaire et des infrastructures de base.Il est membre du comité...
Voir la bio
Gérard Payen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Payen est membre du Conseil pour l’eau et l’assainissement du secrétaire général des Nations unies (UNSGAB). Il travaille depuis plus de 30 ans à la résolution de problèmes liés à l'eau.Président d’AquaFed, la fédération internationale des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Journée Mondiale de l’eau a lieu ce dimanche 22 mars. Aujourd'hui encore, 3,5 milliards d’êtres humains boivent chaque jour de l'eau dangereuse pour leur santé. L’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement est donc un combat primordial pour le développement de l'humanité.

Aujourd’hui encore, 3,5 milliards d’êtres humains boivent chaque jour de l'eau dangereuse pour leur santé. 2,6 milliards manquent toujours d’un assainissement adéquat. 2,6 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à l’eau et à un environnement insalubre. L’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement est au centre de tous les combats dont l’Humanité doit s’emparer pour assurer sa propre survie et son développement. Année du septième forum mondial de l’eau et du vote des nouveaux Objectifs du Développement Durable aux Nations Unies, 2015 marquera un moment charnière pour la prise en compte de ces enjeux vitaux par la communauté internationale. Alain Boinet, fondateur de Solidarités International, a rencontré Gérard Payen, membre du Conseil pour l’eau et l’assainissement du secrétaire général des Nations unies (UNSGAB). Discussion entre un humanitaire et un expert international, pour qui l’accès à l’eau et à l’assainissement est une priorité majeure.

Alain Boinet : Les Etats membres de l’ONU se préparent à définir, en septembre prochain, de nouveaux objectifs de développement pour la période 2015-2030. Mais avons-nous vraiment atteint les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) entre 2000 et 2015 ?

Gérard Payen : Depuis 2000, près d’un milliard et demi de personnes supplémentaires ont eu accès à des sources d’eau améliorées. En ce qui concerne l’assainissement, on estime qu’entre 2000 et 2014, près d’1,3 milliard de personnes ont gagné un accès à des toilettes décentes. Si ces chiffres sont énormes, il faut être conscient que la population mondiale croît rapidement. Il faut donc regarder également ceux qui n’ont pas encore accès à l’eau potable et à des toilettes décentes. Ils sont toujours plusieurs milliards.

Alain Boinet : Justement, je me souviens que nous avons ensemble interpelé les Nations-unies sur la réalité des chiffres et des progrès annoncés pendant de nombreuses années. Et pourtant, l’Onu a voté une résolution en juillet 2010 faisant de l’accès à l’eau potable un droit humain. Nous en sommes loin !

Gérard Payen : En matière d’eau potable, la situation s’est bien améliorée pendant la période OMD. Le nombre de personnes qui partagent leurs sources d’eau avec des animaux (sources dites “non améliorées”), s’est réduit depuis 1990, passant de 1,2 milliard à moins de 800 millions. Le progrès est net. En matière d’assainissement, le progrès est également substantiel. Mais il y a toujours 2,5 milliards de personnes qui n’ont pas de toilettes décents. Et grâce à une méthodologie mise au point par l’Unicef et l’OMS, on sait aussi désormais qu’il y a au moins 2 milliards de personnes qui utilisent de l’eau contaminée par des matières fécales et donc dangereuse pour leur santé. Enfin, même si l’estimation est tout à fait imprécise, il y a entre 3 et 4 milliards de personnes dont les droits de l’homme en matière d’accès à l’eau potable ne sont pas satisfaits.

Alain Boinet : Si l’accès à l’eau potable et à l’assainissement est pour nous une urgence humanitaire, c’est d’abord parce que les maladies dites hydriques provoquées par l’eau insalubre tuent chaque années des millions d’êtres humains, principalement des enfants. Je suis surpris que l’on n’en parle pas plus. Y a-t-il des chiffres sur la réduction de cette hécatombe silencieuse ?

Gérard Payen : Les progrès constatés en matière d’eau potable et d’assainissement ont un impact majeur sur la mortalité, en particulier sur la mortalité infantile. On estime que, malgré l’augmentation de 15 % de la population, le nombre annuel de décès dus aux diarrhées et aux maladies liées comme le choléra a été réduit d’un tiers entre 2000 et 2012. Il en résulte une baisse sensible du nombre annuel de décès liés à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement aujourd’hui réduit à 2,6 millions.

Alain Boinet : Les progrès dont vous faites état ne sont pas également répartis dans le monde, et entre zone rurale et urbaine. Nous constatons nous-mêmes ces distorsions sur le terrain dans nos missions.

Gérard Payen : C’est vrai, les besoins sont plus importants en milieu rural. Mais les progrès y sont notables. Là où le bât blesse, c’est la course poursuite entre la croissance urbaine et l’amélioration des services d’eau et d’assainissement en ville. Elle est aujourd’hui perdue par les pouvoirs publics, dans la mesure où il y a davantage de personnes sans accès à un robinet d’eau potable et à des toilettes décentes en ville qu’il y a 10 ans.

Alain Boinet : En septembre 2015 seront votés aux Nations unies les nouveaux Objectifs du développement durable (ODD). à ce stade, 17 objectifs ont été retenus, dont un ODD pour l’eau qui cible en particulier l’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement, objectif pour lequel nous nous sommes beaucoup battus avec le Partenariat Français sur l’Eau (PFE). N’y a-t-il pas un risque de le voir oublier dans la version finale ?

Gérard Payen : Je suis assez confiant. La cible proposée aujourd’hui par la majorité des gouvernements est d’atteindre, à l’horizon 2030, l’accès universel à une eau véritablement potable dans des conditions satisfaisantes. Une autre cible envisagée est l’accès universel à des toilettes décentes. Ces deux cibles sont très ambitieuses. J’espère cependant qu’elles seront retenues car des milliards de personnes en ont besoin.

Alain Boinet : Mais cet objectif affiché ne risque-t-il pas de rester lettre morte, à l’image de la résolution de l’ONU en juillet 2010, faisant de l’eau potable un droit humain ? Il faut passer de la déclaration d’intention à la réalisation.

Gérard Payen : Le progrès vers l’ODD Eau va être mesuré. Cet ODD va ainsi devenir un outil opérationnel qui va pousser à une meilleure satisfaction de ce droit de l’homme. Pour atteindre les cibles qui vont être adoptées en septembre 2015 il faudra une accélération des politiques nationales. Les cadences actuelles ne seront pas suffisantes. Pour l’accès universel à l’eau potable, il va falloir, en 15 ans, améliorer le sort de 2 milliards de personnes. Pour l’accès aux toilettes, il va falloir faire, d’ici 2030, ce qui jusqu’à présent était pas estimé envisageable avant la seconde moitié du siècle.

Alain Boinet : Mais le diable se cache souvent dans les détails… Et les conditions et les contraintes ne manqueront pas d’être évoquées, tels les indicateurs de référence et les ressources financières nécessaires. Comment réunir les moyens de ces objectifs ?

Gérard Payen : Pour l’eau potable et l’assainissement, c’est clairement une question de priorité dans les budgets nationaux. Les gouvernements qui fixent l’accès à l’eau potable et l’assainissement comme priorité majeure y arrivent. Le coût de l’accès à l’eau n’est pas inabordable pour la plupart des pays. Dans les plus pauvres, il y a quand même une aide internationale importante. Ce n’est donc pas irréaliste. Mais il faut une véritable volonté politique à tous les niveaux.

Alain Boinet : Je constate que les situations humanitaires de guerre et de catastrophe sont le plus souvent oubliées des politiques de développement. Elles concernent pourtant des dizaines de pays et des centaines de millions d’êtres humains dans les pires situations. Cela doit changer. Qu’en pensez-vous ?

Gérard Payen : Concernant les catastrophes, il est probable qu’une cible ODD visera la réduction des pertes humaines et économiques qu’elles occasionnent. Aujourd’hui, on considère que plus de 80 % des catastrophes sont liées à l’eau. Le programme des ODD devrait ainsi permettre de mieux répondre aux catastrophes liées à l’eau. Pour les zones de conflits, c’est autre chose et il faut les considérer dans le cadre de l’ODD dédié à la paix.

Pour télécharger le « Baromètre 2015 de l’Eau, de l’hygiène et de l’assainissement », cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires