En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 1 heure 33 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 3 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 4 heures 26 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 7 heures 10 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 7 heures 25 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 7 heures 40 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 8 heures 31 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 8 heures 35 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 8 heures 40 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 2 heures 31 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 7 heures 17 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 7 heures 28 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 7 heures 49 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 8 heures 35 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 8 heures 39 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 8 heures 40 min
Le Nettoyeur

Pourquoi le Nasdaq n'est pas en train de nous refaire le coup de la bulle

Publié le 06 mars 2015
L'indice Nasdaq a atteint 5 000, valeur jamais atteinte depuis 2000, juste avant l'explosion de la bulle Internet.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'indice Nasdaq a atteint 5 000, valeur jamais atteinte depuis 2000, juste avant l'explosion de la bulle Internet.

Cette semaine, l'indice Nasdaq des valeurs technologiques américaines a à nouveau atteint 5 000, son niveau le plus haut de l'époque de la bulle Internet.

Cela signifie-t-il que nous sommes dans une nouvelle bulle Internet ?

En un mot : non.

Comme le signale Alexandre Delaigue, il y a des raisons macroéconomiques à la bonne santé des Bourses depuis quelques années : une très grande croissance des capitaux, liée à la montée des pays émergents, combinée à des taux d'intérêts très faibles, qui poussent ces capitaux à chercher des sources de rendement plus spéculatives.

Mais il y a une grande différence microéconomique entre les valeurs Internet aujourd'hui et les valeurs Internet il y a quinze ans : et, en deux mots, c'est "modèle économique".

Apple est aujourd'hui l'entreprise la plus valorisée de la planète, avec une capitalisation boursière de 700 milliards de dollars. Il y avait eu beaucoup d'encre versée quand Apple était au coude-à-coude avec Exxon, depuis longtemps l'entreprise la plus valorisée au monde—aujourd'hui Apple est loin devant Exxon. Pourquoi cela ? En un seul mot : Apple génère énormément de chiffre d'affaires, énormément de produits, et ce avec un fort taux de croissance. Apple a des économies d'échelle qui lui permettent de produire des produits à bas coût, ainsi qu'une marque et une stratégie marketing qui lui permettent de les vendre à des prix premium, ce qui lui génère une marge très confortable. Les produits d'Apple continuent de se vendre comme des petits pains, et avec une part de marché encore réduite et la très forte croissance des marchés de biens électroniques en Chine et dans le reste du monde, Apple a encore de fortes perspectives de croissance. Qu'une entreprise très rentable avec une forte croissance et de réelles perspective de croissance soit généreusement valorisée, c'est tout l'inverse d'une bulle, c'est tout ce qu'il y a de plus normal.

Et que penser de Facebook, alors? Facebook est valorisée à 200 milliards de dollars. N'est-ce pas énorme ? Peut être, oui. Mais peut être que non. Si Facebook réalise ses prédictions de croissance, il les vaudra. Lorsque Google est rentré en Bourse en 2004, tout le monde a passé tout son temps à crier à la bulle avec sa valorisation : et pourtant, Google était une entreprise très rentable, et ceux qui ont crié à la bulle se sont mordu les doigts. Facebook est une entreprise dont les marges sont de hauteur de 20% et avec une forte croissance. Peut être qu'elle est surévaluée, mais une surévaluation à un instant T n'est pas la même chose qu'une bulle ; le point est que Facebook, contrairement aux valeurs de la bulle Internet, est une vraie entreprise avec des vrais profits et un vrai modèle économique et de vraies perspectives de croissance.

La mesure la plus fréquente de valorisation est ce qu'on appelle le price-to-earnings ratio (PE), le ratio entre la valorisation d'une entreprise et ses profits. A l'époque de la bulle, le PE du Nasdaq était de 70, ce qui sous-évalue l'étendue de la bulle puisque beaucoup de valeurs Internet n'avaient pas de profits et donc pas de PE (on ne peut pas diviser par zéro). Aujourd'hui le PE du Nasdaq est de 25. C'est plus élevé qu'un PE “normal” aux alentours de 15, mais les valeurs technologiques ont toujours eu plus de croissance que la moyenne, donc le PE des valeurs technologiques, même en temps normal, devraient être plus élevées que la moyenne.

Une bulle ne signifie pas que certaines valeurs sont fortement évaluées. Une bulle, c'est une folie collective. Lorsqu'on regarde les chiffres du Nasdaq, on se rend compte qu'il n'y a pas de telle folie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Henrik Jah
- 07/03/2015 - 12:14
@Ganesha bien dit
Dès que la Fed remontera ses taux dans un futur plus ou moins proche, on verra l'auteur se planter lamentablement sur son diagnostic.
Ganesha
- 06/03/2015 - 15:50
Avenir
Ce monsieur nous écrit un petit article, destiné à être très sévèrement contredit lors du prochain krach boursier ! Espérons qu'il a été au moins correctement payé pour rédiger cette petite crotte !