En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

04.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 4 heures 5 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 5 heures 44 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 8 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 9 heures 32 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 10 heures 38 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 11 heures 43 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 12 heures 36 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 13 heures 38 sec
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 13 heures 40 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 14 heures 4 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 4 heures 37 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 10 heures 18 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 10 heures 54 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 12 heures 23 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 12 heures 50 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 13 heures 33 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 14 heures 5 min
Revue de presse des hebdos

Impôts, la grande révolte ; Juppémania ou petite ascension discrète ? ; chrétiens et islam, le choc mondial

Publié le 06 mars 2015
Cette semaine, le ras-le-bol fiscal est sur toutes les lèvres. Comment faire pour trouver des recettes sans augmenter les impôts ? Les politiques planchent. Alain Juppé, lui, peaufine son plan. Et pendant ce temps-là, en Italie comme en France, c'est la fuite des cerveaux.
Sandra Freeman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sandra Freeman est journaliste et productrice. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette semaine, le ras-le-bol fiscal est sur toutes les lèvres. Comment faire pour trouver des recettes sans augmenter les impôts ? Les politiques planchent. Alain Juppé, lui, peaufine son plan. Et pendant ce temps-là, en Italie comme en France, c'est la fuite des cerveaux.

Impôts, "la grande révolte"

« Le ras le bol fiscal est moins audible mais toujours aussi puissant ». S’il était moins audible, cette semaine, l’Express se charge de redonner la mesure du « ras le bol fiscal » dans un gros dossier à ce sujet. « Avec un taux de prélèvements obligatoires de 45% en 2013, le plus haut des 34 pays de l’OCDE (après le Danemark – 48,6%), la France est un pays qui aime l’impôt »… à lire attentivement l’enquête, on saisit bien la subtilité : la France semble aimer l’impôt, mais les français de moins en moins. Alors oui, « l’art de l’imposition consiste à plumer l’oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris », (citation reprise de Colbert), mais l’oie aujourd’hui devient maline comme un singe tout en restant presque silencieuse comme une carpe. Et la journaliste du magazine de s’interroger face à ce qu’on voit : « Des gens qui ralentissent le rythme, des créateurs d’entreprise qui font tout pour se passer des salariés, des professionnels libéraux qui se mettent aux 35 heures, pas plus, chacun en connaît. Mais ces récalcitrants font-ils une statistique ? ».

C’est là qu’elle s’est intéressée à ces nouveaux comportements silencieux. Et parmi ces récalcitrants, il y a plusieurs profils et plusieurs tendances.

1% des foyers paie 30% de l’impôt sur le revenu : Faire sa valise ou Protéger son portefeuille

Pour Gilles Carrez, député (UMP) et président de la commission des Finances, forcément « quand 1% des foyers alimentent 30% des 70 milliards de l’impôt sur le revenu, si parmi eux, quelques milliers n’acceptent plus les règles du jeu, cela se voit »… comprendre, ce la se voit à leur décision de partir. Quitter la France c’est l’expression d’une révolte. C’est aussi une façon d’être récalcitrant quand on a les moyens de l’être grandement.

Autrement, sans faire sa valise, l’hebdo fait la liste : Travailler moins, déclarer moins (ou pas du tout) multiplier les astuces aux limites de la légalité »… et conclue donc « qu’il existe  mille et une manière de protéger son porte feuille sans faire sa valise ».

Emplois à domicile : Plus de black - Heures supplémentaires : en cash

« Le virus mute » quand on parle de black, et de travail non déclaré. Désormais « moins avantageux, les emplois à domicile (garde d’enfants, ménage, soutien scolaire) se font plus souterrain « le nombre d’heures déclarées a fléchi de 5,8% au cours de cette année (hors garde d’enfant) et de 4,6% pour la garde d’enfants » (selon la FEPEM). Quant aux « heures sup » ? Défiscalisées par Sarko. Refiscalisées par Hollande. Ça va, ça vient… mais ça ne va plus du tout pour les heures supplémentaires « certaines ne sont plus déclarées et sont payées en espèce. Par exemple dire qu’on travaille à plein temp set non à temps partiel pour réduire mécaniquement le salaire horaire et toucher ainsi la PPE »… la Prime pour l’emploi. Constat fait par Vincent drezet, le secrétaire général du syndicat Solidaires-Finances publiques.

La vie en en liquide facilitée grâce aux nouvelles technologies : l’Etat perd 10 milliards par an

Des caisses enregistreuses miracles qui permettent d’éluder une partie du chiffre d’affaire. Grâce à des petits logiciels, les commerçants peuvent dissimuler au Fisc une partie de leur recette. Cette nouvelle forme de fraude 2.0 permet d’effacer des ventes après qu’elles aient été enregistrées. L’Etat y perdrait 10 milliards par an.

Et que fait-on ? Bercy a par exemple renforcé son système de détection des fraudes avec un nouvel outil : « Depuis le 1er janvier, le Fisc peut se faire communiquer le liste des personnes ou des sociétés qui utilisent des sites de ventes pour faire des opérations commerciales non déclarées ». Aujourd’hui on ne parvient pas à empêcher la fraude à 100%, et malgré les outils et les normes nouvelles, le bras de fer fraudeur-Bercy n’est pas prêt d’être totalement remporté.

Alain Juppé, le renouveau :  « Juppémania » de folie ou petite ascension discrète ?

« Tu vois c’est le futur président de la république »… à cette remarque d’une passante à son petit fils, l’Obs analyse le comportement à adopter par l’homme dont il est question, Alain Juppé :  « Ne surtout pas se laisser griser face à cette nouvelle popularité, plébiscité par l’ensemble des français. Moins par la base UMP, pour laquelle Sarkozy reste le favori ». Les sympathisants de gauche expriment avoir plutôt une « opinion positive » à son sujet. Ils sont 52% selon un sondage viavoice pour l’Obs. « n’en faites pas trop ! » quand l’Obs lui demande son sentiment sur ces socialistes qui se disent prêts à voter pour lui. « Honni par la gauche il y a 20 ans, séduit aujourd’hui les électeurs de François Hollande » relève le magazine. Cette « juppémania à gauche est pourtant aussi le résultat d’une stratégie mûrement réfléchi de sa part »

Il est évident que cette Une de juppé avec photo frontale en gros plan et que cette « Juppémania » ne vont pas forcément dans le même sens que le petit papier de « l’Express » titré « juppé préfère la discrétion »… mais soit ! on y apprend que « sans la moindre communication » Alain Juppé a lancé des comités de soutien (10€ l’adhésion),  et qu’en se connectant sur le site Agispourlafrance.fr, quelques « 400 personnes ont souhaité lancer leur club » en une dizaine de jours… que ce soit dit et répété, tout ça « sans communication » donc.

Italie : Fuite des bras et des cerveaux là bas aussi ?

L’évasion fiscale ? ça ne touche pas que la France. « Les Inrockuptibles » proposent d’ailleurs cette semaine un dossier sur ce « drame à l’italienne » , celui du « phénomène de la fuite croissante des bras et des cerveaux » qui « s’accélère chaque mois ». En novembre le taux de chômage des moins de 25 ans frôlait les 44%. « un record. Ils sont désormais 729 000 sur un total de plus de trois millions de chômeurs ». le magazine rappelle qu’il y a un an on a cru à un sursaut avec l’énergie de Matteo Renzi qui venait d’être nommé à la présidence du conseil, préoccupé par cette « prison générationnelle » et étant lui même le plus jeune chef de gouvernement de l’Union Européenne du haut de ses 40 ans. Mais aujourd’hui on évalue à 100 000 le nombre de jeunes qui ont fui chômage, travail précaire ou au black pour partir à l’étranger. Les cerveaux fuguent. D’ailleurs, « je rencontre plus d’amis à l’aéroport que dans le centre ville » ironise un journaliste italien.

Les chrétiens face à l’Islam - Le « choc mondial »

Alors que le Pape François reçoit une délégation d’imams français le 7 janvier dernier, ils apprennent ensemble la tuerie de « Charlie Hebdo ». Hasard du calendrier mais pas seulement. Le Point enquête sur cette question cruciale aujourd’hui. « L’islam est devenu une priorité pour le saint siège » selon le vaticaniste Jean louis de la Vaissière. Mais « si les rencontres sont nombreuses et les amitiés réelles et riches, le dialogue avec l’islam aujourd’hui est le point faible. On voudrait trouver le chemin pour supprimer la violence mais on ne voit pas très bien comment. Nous manquons encore d’un manque de vraies discussions théologiques », rappelle Mgr Philippe Barbarin, le cardinal archevêque de Lyon. D’ailleurs les actions terroristes sont de plus en plus nombreuses : 21 coptes sauvagement décapités par Daech en Lybie le 17 février. 220 chrétiens enlevés en Syrie par le groupe terroriste le 23 février. Et en France, si on parle des cimetières, « cibles faciles », « Le Point » rappelle qu’en 2014, on a dénombré des profanations de 4 carrés musulmans, de 6 cimetières juifs, et de 206 cimetières chrétiens. Largement plus donc, en rappelant aussi qu’il y en a beaucoup plus sur le territoire. Face à ce qu’on peut appeler un « antichristianisme » latent, l’hebdomadaire fait remarquer qu’une partie des catholiques français « se radicalise ».

Liberté d’expression en Russie : Boris Nemtsov assassiné, mais par qui ?

Après que Boris Nemtsov, un des opposants les plus farouches à Vladimir Poutine, ait été sauvagement abattu de plusieurs balles dans le dos vendredi dernier à Moscou à deux pas du Kremlin dans une zone particulièrement surveillée, L’Obs propose le récit de son reporter qui a rencontré cet homme politique russe de nombreuses fois depuis 1993. Vincent Jauvert raconte comment ce jeune gouverneur brillant, que Boris Eltsine avait nommé vice premier ministre en 1997, s’est progressivement tracé une voix toute singulière. « ce n’est pas lui que le président titubant a finalement choisi comme dauphin, mais l’obscur Poutine, l’homme des services secrets ». Les années passant, Poutine devient sa bête noire, et Nemtsov, l’opposant virulent au maître du Kremlin. Il a dénoncé en 2012 la corruption du chantier de Sotchi, en 2014 l’annexion de la Crimée et la guerre en Ukraine. « Poutine eut me faire taire » a)t’il dit. Mais lui ne s’y résignait pas. Le 27 février dernier, on la réduit au silence.

Assassinat de Boris Nemtsov assassiné – le dessin de Plantu ?

Plantu réagit dans l’Express sur l’« assassinat de l’opposant russe Boris Nemtsov » et dessine un enfant, dans les bras de sa mère, qui pose la question « il a été tué parce qu’il avait osé faire une caricature du prophète ? ». Est-ce une façon de rappeler qu’on ne meurt pas que quand on est caricaturiste ? ou que l’assassinat est très choquant ? ou est-ce là pour Plantu, une façon de dire qu’un symbole de la liberté d’expression vient de tomber ?

Liberté d’expression aux Etats Unis : La journaliste qui a filmé Edward Snowden

« Citizenfour », pseudo de Edouard Snowden est aussi le nom d’un documentaire qui lui est consacré. Filmé en temps réel pendant « l’affaire snowden » par Laura Poitras, le film a reçu aujourd’hui l’Oscar du meilleur documentaire. Télérama a rencontré sa réalisatrice qui est désormais exilée à Berlin, après avoir été la cible du gouvernement américain pour avoir tourné un des scoops les plus importants de l’Histoire. Ce film est le troisième film d'une trilogie documentaire post 11 septembre portée par cette réalisatrice. Mais là, elle a pu capter le cheminement l’affaire : de la prise de contact initiée par l'ex-employé de la NSA, aux répercussions politiques de ses révélations tonitruantes. Dans cet entretien à télérama, elle parle du monde du renseignement qui est « pernicieux, pénètre votre esprit, touche à votre intimité profonde ». Elle explique comment elle a procédé, l’ordinateur qu’elle a acheté « payé en  espèces », le fait qu’elle changeait d’endroit à chaque fois qu’elle communiquait avec « Ed ». Laura a découvert la question de la surveillance de longue date, et était déjà dans le collimateur des autorités américaines, ce qui lui «  a valu d’être interceptée près de 80 fois dans les aéroports ». Mais elle raconte aussi que cette histoire est particulière. Aujourd’hui, elle n’arrive plus à dormir avec ce film « qui a révélé un système plus vaste que j’aurais pu l’imaginer… le sujet n’est pas clôt ».

Il perd sa certification américaine : l’Hôpital américain, ne sera plus américain ?

Edith Piaf, Delon Zidane, Chirac, Johnny Hallyday, Onassis, serge Gainsbourg, Liliane Bettencourt… Les stars y perdraient leur nid, leur lieux de convalescence, « leur hôpital »… non ? et oui, « Le Point » sait tout : 12 septembre 2014 dernier, « un matin ordinaire », la Joint Commission on Accreditation of Hospitals, l’organisme privé chargé de contrôler la qualité de l’offre de soins des hôpitaux américains s’est invitée pour une expertise surprise à Neuilly. Résultat, ils ont relevé 44 points qui les ont poussé à un « refus préliminaire d’accréditation ». En cause, entre autres « de la protection incendie à la tenue des dossiers médicaux en passant par le risque d’infections nosocomiales ». Branle bas de combat depuis trois mois. Outre le fait que cet espace d’accueil de nos stars perde de sa splendeur et de son aura à leurs yeux, cette accréditation « est un gage pour les assurances qui acceptent de couvrir les patients étrangers. Un gage aussi pour les donateurs », dont le montant des dons s’est élevé en 2013, par exemple, à plus de 6 millions d’Euros. In fine, la commission statuera définitivement courant mars. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
le Gône
- 10/03/2015 - 00:16
Ah Nom de Dieu...
la "juppémania"...manquais plus que ça..après Valls..on nous sort papy juppé futur president..des girondins de Bordeaux peut être ? du club de boule de Saint Germais des près surement sinon je vois pas !!......ça veut dire que la "branlée" que vas se prendre ce gouvernement de branquignoles aux prochaines élections est en passe de battre tous les records!!..pour moi ca sera a droite toutes !!
JG
- 06/03/2015 - 21:47
Je l'ai déjà dit
Mais je préfère crever que voter pour Juppé....Et je ne serai pas le seul.
Le prototype du bobo de droite qui essaye de ratisser large , des gauchos des Inrockuptibles et de l'Obs aux musulmans (cf sa dernière sortie sur "son refus de voler une loi contre le voile à l'Université").
Lénine les appelait les idiots utiles...
sandhom
- 06/03/2015 - 18:57
N'importe quoi
"« Juppémania » de folie ou petite ascension discrète ?" Faut qu"elle sorte des quartiers de Paris qui rêvent de Juppé pour remplacer Hollande et Valls après une raclée.

Juppé est PS, en aucun cas de droite il ne peut donc être plébiscité que par les benêts de gauche.