En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

04.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 1 heure 6 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 4 heures 30 sec
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 6 heures 43 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 6 heures 59 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 7 heures 13 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 8 heures 5 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 8 heures 13 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 2 heures 5 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 3 heures 17 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 4 heures 5 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 7 heures 1 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 7 heures 23 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 8 heures 8 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 8 heures 12 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 8 heures 14 min
Le Nettoyeur

Depuis l'attentat contre Charlie Hebdo, le gouvernement fait exactement le contraire de ce qu'il faut faire

Publié le 16 janvier 2015
Après un sursaut national et populaire gigantesque pour la liberté, notre gouvernement répond, dans la panique, par un nouveau grignotage des libertés républicaines.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après un sursaut national et populaire gigantesque pour la liberté, notre gouvernement répond, dans la panique, par un nouveau grignotage des libertés républicaines.

J'y ai vraiment cru. Qu'elle était belle, cette marche de solidarité pour Charlie Hebdo ! Que c'était beau de voir une nation entière se rendre compte qu'elle a plus de chose en commun qu'il n'y a de choses qui la séparent. J'ai vraiment cru que cet événement pouvait être une piqûre de rappel et provoquer un sursaut national.

Au lieu de cela, que voyons-nous ?

Commençons par l'arrestation de Dieudonné, qui n'en est qu'une parmi de nombreuses arrestations pour “apologie du terrorisme.”

Est-il nécessaire de rappeler qu'après le martyre de dessinateurs de Charlie Hebdo et la mobilisation de la France et du monde entier pour la liberté d'expression, se lancer dans une série d'arrestation pour propos incorrects est une honte nationale ? Est-il nécessaire de rappeler que le principe même de la liberté d'expression est justement que même les propos et les gens immondes ont droit de cité ? Comme l'a si bien dit Yair Rosenberg, chroniqueur au magazine juif-américain Tablet, condamner des propos anti-sémites, c'est comme maquiller les preuves d'un crime : les propos anti-sémites sont la preuve d'un mal sous-jacent qui ne peut pas être guéri par des punitions judiciaires, et faire tomber les propos sous le coup de la loi ce n'est jamais que cacher les preuves du crime.

Après un attentat où on nous a si justement rappelé la nécessité de ne pas stigmatiser les populations musulmanes ou immigrées, imagine-t-on comment beaucoup de Français de culture ou religion musulmane doivent se sentir dans un jour où, d'un côté, un magazine avec des caricatures de leur Prophète se vend par millions et, de l'autre, les propos anti-sémites sont punis par la police ? Quelle image de la République est donnée, sinon celle d'une fausse liberté d'expression à double vitesse ?

L'autre réaction si prévisible et si indigne, c'est ce serpent de mer d'un prétendu Patriot Act à la française, alors que la France a déjà les lois anti-terroristes les plus dures du monde démocratique.

Un sujet évident serait une réforme de notre système carcéral, qui s'attaquerait notamment au problème de la radicalisation dans les prisons, et plus généralement au problème de la réhabilitation et de la réinsertion. Seulement voilà : c'est compliqué, ça coûte sans doute de l'argent, ça ne produit des effets que dans la durée et pas dans le temps médiatique. Dans une démocratie, le phénomène “un fait divers, une loi” est peut être inévitable, mais on aurait espéré qu'en l'occurence on ait eu la dignité de faire une exception.

Autrement dit, après un sursaut national et populaire gigantesque pour la liberté, notre gouvernement répond, dans la panique, par un nouveau grignotage des libertés républicaines.

Quid d'un véritable Plan Banlieue ? Quid d'une réforme en profondeur du système policier et judiciaire, mêlant à la fois maintien de l'ordre, prévention et réinsertion ? Quid de la mise en place, justement, d'une véritable liberté d'expression, en France si lourdement grignotée ? Quid, mais on n'ose y penser, d'une grande conférence politique et sociale, réunissant les forces politiques et les forces du pays, pour faire ces fameuses “réformes que tout le monde connaît et dont chacun sait que le pays à besoin mais qu'on ne fait jamais,” puisque sans l'emploi la crise de l'intégration et de la jeunesse, et le danger de la radicalisation, sera toujours avec nous ?

Au-delà du caractère navrant des décisions prises individuellement, ce qui est vraiment désespérant, c'est l'image d'ensemble donnée : celle d'un système politique absolument à bout de souffle, et foncièrement incapable de se montrer à la hauteur des enjeux de l'Histoire. Et c'est peut être ça, la vraie tragédie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 17/01/2015 - 00:26
Les religions, pas si simple
On ne peut pas cantonner certaines religions à la sphère privée. L'Islam a besoin de rassemblements, de prières communes, etc. De même la religion catholique qui autrefois organisait aussi des processions, etc. Cette dernière a encore des églises mais que l'État laisse volontairement à l'abandon (une trahison de plus). Par contre, il est plus enclin à aider, renforcer, imposer la première. Pour quel but ? Je vous laisse deviner.
Anouman
- 16/01/2015 - 23:19
Croyance
M. Gobry y a cru, mais pas longtemps. Je n'y ai pas cru un instant.
Depuis quelques années la bête qui sommeillait s'est éveillée et il semble qu'on soit reparti pour une montée en influence des religions. Il ne peut rien arriver de pire. Il n'y a pas à comprendre les religions. Elles doivent être strictement cantonnées à la sphère privée ou réprimées. Ce n'est pas la classe politique actuelle qui va s'en charger (de la droite à la gauche ) et il ne faut pas compter sur les religions pour renoncer à augmenter leur influence. S'il y a un sursaut à attendre il viendra des citoyens excédés.
Benvoyons
- 16/01/2015 - 22:30
J'accuse, j'accuse Charlie Hebdo d'avoir fait augmenter la Haine
des religions. 1) sur les Catholiques (malheureusement pas de statistique. 2) sur la religion Musulmane http://www.islamophobie.net/sites/default/files/file_attach/rapport_2012_CCIF.pdf J'accuse la Justice Française d'avoir manquée de Jugement en refusant d'appliquer dans la Loi de la Liberté de s'exprimer ( le fait de provoquer la haine et de pouvoir ainsi provoquer du désordre publique. Je donne l'exemple suivant Charlie Hebdo a-t-il fait après le dessin du Pape qui sodomisait un jeune garçon, la une de Charlie sur la Nouvelle École Publique avec un recteur qui sodomise un jeune garçon au moment ou il y a eu des affaires dans l’Éducation Nationale sur le sujet et bien Non! Non bien il ne faut là pas faire d'amalgame dans le Dieu laïcité et donc la religion Laïque. Rien et aucun média ne trouve à redire sur la Laïcité alors que le Ministre de l’Éducation Nationale dit:« il faut que la religion catholique disparaisse, car elle est l’ennemie des libertés » (voir : « Vincent Peillon : la religion catholique doit disparaître » Donc même un Ministre de la République peut dire et attiser la Haine de la religion sans que la Justice de la république n'y trouve à redire. (Je suis athée)