En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

04.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

07.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 11 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 12 heures 36 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 13 heures 31 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 14 heures 28 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 16 heures 9 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 18 heures 44 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 19 heures 27 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 20 heures 4 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 20 heures 40 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 21 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 12 heures 25 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 13 heures 9 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 13 heures 53 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 15 heures 23 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 18 heures 36 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 19 heures 10 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 19 heures 31 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 20 heures 25 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 21 heures 56 min
© Flickr/ editor B
© Flickr/ editor B
Atlantico Green

Des dizaines de millions de tonnes et des centaines d’hectares : plongée dans les plus grands cimetières d’ordures de la planète

Publié le 11 janvier 2015
La croissance des pays émergents, en ouvrant la consommation de masse à des populations nombreuses, remet la problématique de la gestion des déchets au centre des préoccupations environnementales. Des centaines de décharges géantes apparaissent dans le monde, et les normes internationales peinent à faire consensus chez les politiques.
Stéphane Arditi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chargé de projet "déchets et gaspillages" au sein du Bureau européen pour l'environnement.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La croissance des pays émergents, en ouvrant la consommation de masse à des populations nombreuses, remet la problématique de la gestion des déchets au centre des préoccupations environnementales. Des centaines de décharges géantes apparaissent dans le monde, et les normes internationales peinent à faire consensus chez les politiques.

Atlantico : Quelle diversité de décharges, ressemblant parfois à des cimetières de déchets, peut-on trouver dans le monde ?

Stéphane Arditi : Les décharges du monde peuvent se singulariser de plusieurs manières. On peut en établir de deux grandes catégories que sont les décharges légales des décharges illégales. Les décharges légales répondent à des standards, des normes qui les obligent à de fortes contraintes. Par exemple, elles devront comprendre un système de collecte et d'écoulement des eaux de pluie adapté pour éviter une contamination des cours d'eaux de surface ou souterrains. Elles disposeront donc de bassins de collecte. Il en existe de toutes les tailles : à la fois celles que l'on retrouve dans des pays qui ne disposent pas de grandes surfaces, et où la densité de population est telle que la surface est une chose rare comme au Japon et aux Pays-Bas, et les autres. 

Fermé il y a peu, Bordo Poniente à Nezahualcoyotl au Mexique était l'un des plus grands cimetières de déchets d'Amérique latine. Il contenait 70 millions de tonnes de déchets et a été enterré

Cliquez pour agrandir - Crédits Bordo Poniente

Certaines d'entre-elles peuvent contenir jusqu'à plusieurs centaines de millions de tonnes, et couvrir plusieurs hectares. Mais les plus importantes que l'on peut trouver sont les décharges illégales, qui voient leurs contenus croître de manière anarchique, et qui posent plus de problèmes environnementaux que les autres.

Que contiennent-elles le plus souvent ? 

Il existe bien sûr des différence quant à ce qu'elles peuvent accueillir : des déchets inertes, - qui proviennent le plus souvent du bâtiment - ; des déchets municipaux, et les déchets dits dangereux.

Les décharges illégales sont comme ont comme on peut s'y attendre des modes de gestion incontrôlées. L'arrangement des déchets y est très négligé. Contrairement à des décharges légales où l'on creuse des alvéoles, elles sont celles où les impacts sociaux et environnementaux sont les plus fortes. On les retrouve principalement en Afrique de l'Ouest, au Ghana ou encore au Nigéria. Elles existent depuis parfois plus de 10 ans, et il est donc aujourd'hui très compliqué de vouloir les assainir. Ces dernières souffrent de multiples problèmes : à la fois des problèmes en termes de gestion, mais aussi en termes d'infrastructures. De plus, on observe qu'il y a souvent des économies parallèles et informelles locales qui s'y développent, ce qui rend leurs résolutions d'autant plus difficiles.

Déchets inertes aux Etats-Unis

 Crédit Federal Bureau of investigation CC

Les déchets électriques et électroniques sont ceux qui croissent aussi vite que notre accès à des biens de haute technologie.

Comment serait-il possible de régler le problème de ces décharges illégales ?

On se confronte, avec cette problématique, à un manque important de moyens. L'activité économique qui s'y est greffé rend le problème plus compliqué, en ajoutant aux problématiques environnementales une dimension humaine.

Dans le meilleur des mondes, il pourrait y avoir une règlementation mondiale où les décharges illégales seraient ou nettoyées, ou transformées en décharges légales. Il existe des programmes nationaux, gérés notamment par les Nations-Unies, qui aident ces pays, mais de manière trop marginale. Et malheureusement, quand on voit la difficulté à entériner des accords mondiaux sur le climat, on peut imaginer la difficulté qu'il pourrait y avoir sur la problématique des déchets dans le monde.

Mais certaines choses pourraient être modifiées. Les coûts de traitement des déchets dans les décharges illégales sont très faibles, ce qui encourage les économies de l'ouest, malgré la règlementation, à y envoyer leurs déchets.

Une décharge-montagne "légale" à Los Angeles. La décharge de Puente Hills accueille chaque jour 12 000 tonnes de déchets

Si l'Europe prenait par exemple des mesures strictes sur l'exportation des déchets dangereux hors zone OCDE, vers des installations où les standards sont équivalents aux nôtres par exemple, ces mêmes décharges s'adapteraient aux autres types de déchets moins problématiques : cette mesure aurait donc des effets multiplicateurs et bénéfiques.

De même, il serait tout à fait salutaire que les produits que nous consommons tous les jours puissent être élaborés de manière à ce que leurs recyclage puisse être valorisés, en utilisant par exemple moins de produits toxiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 12/01/2015 - 08:18
Question : les volcans ?
Pourquoi ne pas décharger dans des volcans actifs ?