En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 5 heures 14 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 54 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 8 heures 48 sec
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 38 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 10 heures 58 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 39 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 49 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 14 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 4 heures 57 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 6 heures 4 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 28 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 10 heures 2 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 51 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 11 heures 12 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 12 heures 4 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 13 heures 3 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 46 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 23 min
Le Nettoyeur

Cette occasion qu'a François Hollande de devenir un grand président

Publié le 09 janvier 2015
Le président de la République est au plus bas dans les sondages et n'a plus rien à perdre. C'est sans doute ce qui le pousse à réformer le pays, avec l'aide du tandem Valls-Macron.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République est au plus bas dans les sondages et n'a plus rien à perdre. C'est sans doute ce qui le pousse à réformer le pays, avec l'aide du tandem Valls-Macron.

Historiquement, ce sont souvent les gouvernements socialistes qui font les réformes libérales : Fabius en 1983, les privatisations de Jospin. Et le Front populaire avait fait donner la troupe contre les grévistes...

Aujourd'hui, François Hollande est extrêmement impopulaire. La combinaison de son manque de charisme, d'une première partie de quinquennat sans direction et d'une série d'affaires a laissé une marque indélébile. Mais cette impopularité est une opportunité : le président de la République n'a plus rien à perdre. Et, surtout, contrairement à l'autre corrézien Chirac, il l'a bien compris.

Pour cette dernière partie de quinquennat, François Hollande joue son va-tout. Maintenant, c'est tout ou rien. Et, il faut l'admettre, le couple Valls-Macron a entamé des réformes ambitieuses sans reculer. C'est une inversion intéressante des règles habituelles de la politique. D'habitude un politique entreprend des réformes au début de son mandat, là où il a le plus de légitimité, et passe le reste du mandat à expédier les affaires courantes et faire des effets d'annonce - en somme, à faire campagne pour sa réélection. Ici, c'est l'inverse : Hollande a commencé avec des effets d'annonce et, maintenant qu'il n'a plus de légitimité, c'est ce qui le pousse à réformer.

Le contraste avec Sarkozy est saisissant : il n'a fait de vraies réformes qu'à l'été 2007, mais c'était des réformettes. Je pense que Sarkozy voulait sincèrement réformer, mais aussi qu'il pensait au fond que son charisme et son talent politique lui permettraient d'être réélu quoiqu'il arrive et qu'une fois dans la fournaise de l'exercice du pouvoir, il s'est laissé aller à la facilité. François Hollande ne peut plus se bercer de telles illusions. En tous les cas, le fait est que c'est François Hollande, le dit incapable de faire quoi que ce soit, qui entreprend les réformes les plus sérieuses depuis les années 1980. Est-ce que ça fera revenir la croissance? Bien malin qui le sait. Mais quelque soit son sort politique, en cette aube de 2015, il semble possible que l'Histoire rende sur François Hollande un verdict bien différent que celui des sondages...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
crobard007
- 14/01/2015 - 14:09
Le titre de l'article...
est utopique!
Eolian
- 11/01/2015 - 12:48
Des réformes...
pour remonter dans les sondages? Mais grâce à "Je suis Charlie" etz sa manifestation bien organisée, ce n'est pas nécessaire! Voyons, voyons il va faire sauter les pourcentages!!!
Anouman
- 10/01/2015 - 21:03
Réformes
Ben faire des réformes c'est bien à condition qu'elles aient une certaine efficacité. Mais celles là sont sans objet, de la mélasse partisane sans intérêt.
Deudeuche, pour votre culture on écrit loser pour perdant et pas looser. Car to loose signifie dénouer et notre brave président ne dénoue rien il emmêlerait plutôt.