En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 4 heures 53 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 33 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 7 heures 40 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 18 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 10 heures 38 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 19 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 4 heures 37 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 5 heures 44 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 8 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 9 heures 41 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 31 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 10 heures 51 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 11 heures 44 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 12 heures 42 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 26 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 3 min
© REUTERS/Christian Hartmann
© REUTERS/Christian Hartmann
Le Nettoyeur

Mariez-vous ! C'est bon pour l'économie

Publié le 12 décembre 2014
Un couple marié peut jouir d'économies d'échelle (les coûts fixes du foyer sont répartis sur deux revenus) et une forme d'assurance sociale (en cas de difficulté, on peut s'appuyer sur les revenus de l'autre le temps de rebondir). Que des avantages, donc.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un couple marié peut jouir d'économies d'échelle (les coûts fixes du foyer sont répartis sur deux revenus) et une forme d'assurance sociale (en cas de difficulté, on peut s'appuyer sur les revenus de l'autre le temps de rebondir). Que des avantages, donc.

S'il y a un sujet (avec la politique monétaire) sur lequel les économistes ne se penchent pas assez, c'est le mariage et la famille. On en parle peu du point de vue économique, et pourtant, il s'agit d'institutions sociales fondamentales, et donc elles ne peuvent pas ne pas avoir un impact, dans un sens ou dans l'autre sur la société. Mais pourtant, les économistes renâclent à étudier le sujet, peut-être à cause des partis-pris individualistes qui sous-tendent souvent les analyses économiques.

Le parallèle qui permet de le montrer, c'est les études universitaires. En effet, dans le cas à la fois du mariage et des études universitaires, on trouve un lien statistique irréfutable dans tous les pays : ceux qui sont mariés et ceux qui ont fait des études universitaires gagnent plus d'argent tout au long de leur vie que ceux qui ne sont pas mariés ou n'ont pas fait d'études universitaires.

Mais, en soi, cette détermination ne nous dit rien sur la relation de cause à effet. C'est le problème du biais de sélection : peut-être que ce ne sont pas les études universitaires qui font que les gens gagnent plus d'argent, mais simplement que les gens qui sont déjà plus intelligents et plus travailleurs sont à la fois prédisposés à faire des études et à gagner plus d'argent. Selon l'analyse qu'on prendra, on aboutira à des conclusions radicalement différentes. Si on pense qu'il y a relation de cause à effet, on fera le plus possible pour encourager les gens à faire des études et ainsi augmenter leur productivité ; si on pense qu'il y a biais de sélection, on verra ça comme une énorme perte de temps et d'argent, puisque ce ne sont pas les études qui augmentent la productivité.

De même avec le mariage : le mariage est associé à des gains de revenus, mais s'agit-il de cause à effet ou de biais de sélection ? S'il s'agit de cause à effet, des politiques publiques visant à encourager les gens à se marier seront une bonne idée ; s'il s'agit de biais de sélection, il faut ignorer le mariage.

Le consensus des économistes est assez clair : pour la plupart d'entre eux, en ce qui concerne les études universitaires, il y a cause à effet ; mais par contre, pour ce qui est du mariage, ils diront que ce n'est qu'un biais de sélection. Mais le problème est évident : pour chaque cas, on peut employer les arguments de l'autre cas pour dire que la réalité est inverse. Les économistes utilisent les arguments qu'ils rejettent dans le domaine des études pour dire que l'effet du mariage n'est qu'un biais de sélection, et vice versa.

De fait, ce que je pense, c'est que la plupart des économistes sont des intellectuels libéraux et qu'ils sont donc psychologiquement prédisposés à croire que les études sont une bonne chose mais renâclent instinctivement à l'idée de politiques publiques qui promouvraient un style de vie plutôt qu'un autre, et donc préfèrent escamoter ce qui suggèrerait un impact économique du mariage. C'est une position qui se défend philosophiquement mais, scientifiquement parlant, elle n'est pas meilleure qu'une autre.

Pour ma part, j'ai tendance à prendre la position inverse : les études ont surtout la fonction de signaler que quelqu'un est assez intelligent pour avoir passé un concours, plutôt que d'enseigner quoi que ce soit (c'est pour ça qu'en France, les étudiants des filières d'élite travaillent comme des fous en prépa, avant de ne rien faire en grande école), alors que le mariage a une relation de cause-à-effets.

En effet, il y a beaucoup de raisons de penser que le mariage renforce l'économie. Un couple marié reçoit des économies d'échelle : les coûts fixes du foyer sont répartis sur deux revenus. Un couple marié est également une forme d'assurance sociale : si l'un des deux membres du foyer passe par une phase difficile, il peut s'appuyer sur les revenus de l'autre le temps de rebondir. Et c'est sans compter sans les avantages psychologiques du fait d'avoir un compagnon de longue date ; leur impact sur le bien-être et donc la productivité, sont difficiles à prouver, mais il semble impossible de penser qu'ils n'existent pas.

Bref : mariez-vous. C'est bon pour l'économie et vous gagnerez plus d'argent. Quelle meilleure raison chercher ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 12/12/2014 - 22:17
Mariage et gains
Les gains sont induits par les économies d'échelle sur le logement mais aussi sur les taxes locales qui ne sont pas proportionnelles au nombre d'habitants (alors que les coûts eux le sont). De fait les gens vivant seuls, quel que soit leur revenu sont discriminés par rapport aux couples. Mais c'est un peu voulu. Mariez vous, vous ferez des économies et à la fin on pourra vous payer moins. Que du bonheur...
2bout
- 12/12/2014 - 18:32
Le divorce est un meilleur plan pour l'économie.
En quittant le foyer familial commun, vous occupez un second logement, ce qui favorise le secteur du bâtiment et des organismes de crédit. Vous êtes plus sujets à sortir, et vous consommez plus de culture. Coiffeurs, docteurs en régime, esthéticien et directeurs de salles de sport vous verront plus souvent. Et vos repas préparés pour une personne sont d'une meilleure rentabilité pour les industriels de l'agro-alimentaire. Intellectuels libéraux ? Un peu facile, Mr Gobry. Divorcez, vous serez sans doute moins riches, mais l'économie vous dira merci.