En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

07.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 6 heures 26 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 8 heures 42 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 10 heures 15 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 11 heures 57 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 14 heures 19 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 14 heures 40 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 15 heures 4 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 15 heures 27 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 15 heures 44 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 16 heures 5 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 7 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 9 heures 41 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 11 heures 27 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 13 heures 48 sec
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 14 heures 30 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 14 heures 45 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 15 heures 8 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 15 heures 29 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 16 heures 2 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 16 heures 26 min
© wikipédia
© wikipédia
Atlantico green

Toits végétalisés et façades vertes : lubie ou vrai potentiel écolo ?

Publié le 26 octobre 2014
Avec Zegreenweb
L'espace est compté dans nos centres villes et les zones dédiées à la biodiversité sont souvent réduites à peau de chagrin. Pourtant les urbains aspirent au retour à la nature comme en témoignent les prises d'assaut des parcs et jardins aux premiers rayons de soleil et le succès d'initiatives telles que les ruches urbaines. S'il est compliqué de dégager de la place pour de nouveaux espaces verts au sens classique du terme, des solutions existent pour remettre le végétal en bonne place dans nos centres urbains.
Zegreenweb
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le site www.zegreenweb.compropose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'espace est compté dans nos centres villes et les zones dédiées à la biodiversité sont souvent réduites à peau de chagrin. Pourtant les urbains aspirent au retour à la nature comme en témoignent les prises d'assaut des parcs et jardins aux premiers rayons de soleil et le succès d'initiatives telles que les ruches urbaines. S'il est compliqué de dégager de la place pour de nouveaux espaces verts au sens classique du terme, des solutions existent pour remettre le végétal en bonne place dans nos centres urbains.
Avec Zegreenweb

Une forêt verticale à Milan

Les tours jumelles imaginées par Stefano Boeri ont été inaugurées vendredi dernier à Milan. Il s’agit de la première forêt verticale dans une ville jusqu’à présent connue pour sa pollution importante. Les deux tours, pas tout à fait jumelles, l’une mesurant 80 mètres quand l’autre culmine à 110 mètres de hauteur, sont désormais terminées et ont été inaugurées en grande pompe vendredi dernier. Leur particularité, au-delà de leur architecture même, est de former une sorte de forêt verticale avec les 21.000 plantes leur servant de façade, et d’être ainsi capables d’absorber une quantité non négligeable de CO2 pour purifier l’air d’un quartier et d’une ville qui en ont bien besoin. Nommée Bosco Verticale, cette paire de tours luxueuses a pu voir le jour grâce à un financement public et privé de près de 2 milliards d’euros dédié au renouvellement du quartier milanais de Porta Nuova. Ce projet, dont l’objectif est clairement de remettre la biodiversité au sein du développement urbain de la capitale italienne de la mode, a également pour vocation initiale d’accroître l’offre de logements dans ce quartier. Au delà des appartements, une partie importante des deux tours est consacrée à des bureaux ainsi qu’à des commerces. De quoi dynamiser l’air et l’économie de ce quartier.

Lire la suite sur Zegreenweb

Un des plus grands murs végétaux du monde est londonien

Le Rubens at the Palace Hotel détient le prix du plus grand mur végétal de la capitale britannique. Comprenant environ 10.000 plantes, le mur a nécessité deux mois de travail pour en arriver à ce résultat. Des variétés aussi éloignées que des fraises et des géraniums devraient y faire leur apparition, et la couleur du mur devrait varier en fonction des saisons. Installé dans le quartier de Victoria, l’un des plus encombrés de la ville en termes de trafic mais aussi de grattes-ciels, le palace participe ainsi à l’effort de verdissement de la ville de Londres. Ce projet répond aussi à la nécessité d’absorber la pluie pour laquelle la capitale britannique est particulièrement réputée. En effet, des risques d’inondations menacent la ville en raison du manque de surfaces absorbantes en cas de fortes pluies. C’est pourquoi a été mis en place sur le toit de l’immeuble un système permettant de collecter l’eau de pluie puis d’arroser progressivement les plantes se trouvant sur la surface du mur.

Lire la suite sur Zegreenweb

100 hectares de toiture végétalisée à Paris d’ici 2020

Dans le cadre du plan biodiversité pour la capitale, cent hectares de murs et toitures végétalisées dont quinze jardins en terrasse seront installées d’ici 2020 dans le but de renforcer la place de la nature dans l’espace urbain. Avec actuellement 5,6 hectares de toits végétalisés, Paris est l’une des premières métropoles européennes à se fixer un tel objectif. Les bénéfices environnementaux des toitures végétales sont de plus en plus reconnus. Le potentiel qu’elles représentent en matière de flore, d’insectes, de microfaune du sol et de rétention d’eau est essentiel pour la préservation de la biodiversité urbaine.De même, elles participent à l’isolation des bâtiments améliorant leur bilan énergétique, ainsi qu’au rafraîchissement et à la filtration de l’air urbain, ce qui contribue également aux réductions des émissions de CO2 et donc à la lutte contre le réchauffement climatique. Bémol, les toitures les plus répandues, appelées extensives et constituées de sedum (une plante vivace appartenant à la famille des crassulacées), sont moins efficaces car elles sont trop peu diversifiées. Leur succès tient surtout à leur faible coût et à leur facilité d’installation. L’un des enjeux du plan adopté par le Conseil de Paris sera de rompre avec la monoculture de sedum pour favoriser une plus grande disparité végétale tout en privilégiant les espèces locales les mieux adaptées au climat de la capitale. Dernier avantage, les toitures végétalisées conviennent pour les jardins d’agrément et l’agriculture urbaine si elle respecte les principes de l’agriculture biologique. En tablant sur l’installation de cent hectares de murs et toitures végétalisées, la ville de Paris entend bien s’assurer un rayonnement si ce n’est mondial, au moins européen, sur le sujet.

Lire la suite sur Zegreenweb

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires